Un an après avoir lancé le ZenFone 3 à 400 euros, Asus double la mise avec le ZenFone 4 Pro.

Asus ZenFone 4 Pro

Si je vous parlais d’un smartphone à 900 euros, auquel penseriez-vous ? À l’iPhone 8 Plus ou au Galaxy S8+, sans doute, deux des téléphones les plus convoités du marché. Mais personne n’imaginerait Asus à de tels niveaux de prix, jamais !

Et pourtant… En plus du ZenFone 4 cœur de gamme, un smartphone de milieu de gamme vendu au prix d’un OnePlus 5, Asus a annoncé jeudi le lancement en Europe de son futur flagship, le ZenFone 4 Pro.

Asus a lancé le ZenFone 4 Pro en Asie cet été, et on s’attendait à ce qu’il débarque en Europe au prix de 599 euros, un tarif qui nous paraissait déjà surévalué. Mais…

899 euros… C’est le prix auquel Asus espère vendre le ZenFone 4 Pro en France. Non, nous n’avons pas fait de faute de frappe : huit cent quatre-vingt-dix-neuf euros. Et non, ce n’est pas une erreur, nous avons demandé confirmation à plusieurs représentants d’Asus.

Un flagship ordinaire

Qu’obtient-on pour ce prix ? Un écran Amoled Full HD de 5,5 pouces, un Qualcomm Snapdragon 835, 6 Go de RAM, 128 Go de stockage, une batterie de 3600 mAh et le design d’un Honor 8 Pro. Une fiche technique de flagship, certes, mais rien qui ne soit hors du commun.

Ce n’est pas la version d’Android qui justifie le tarif, puisqu’il sortira avec Android 7.1.1 Nougat et ne sera mis à jour vers Android 8.0 Oreo que courant 2018.

Le Honor 8 Pro est fort similaire

Un digne rival du LG V30 ?

Asus mise sur les prestations photo de son flagship. Mais le ZenFone 4 Pro n’a pas l’air hors du commun sur le papier : certes ce sont des capteurs Sony IMX 351 et IMX 362 dernier cri, des 12 et 16 mégapixels f/1,7 à stabilisation optique, mais Asus n’est ni le premier, ni le dernier à s’approvisionner chez Sony.

OK, le Sony IMX 351 est le capteur principal du LG V30, qui sera probablement le meilleur photophone de l’année… Mais admettons que l’Asus ZenFone 4 Pro soit aussi doué que le LG V30 : pour le même prix, ou presque (on sait seulement que le LG sera vendu « moins de 1000 euros »), qui achèterait un smartphone au design conventionnel plutôt qu’un des plus beaux borderless de l’année ? Pas moi…

En réalité, ce serait une excellente nouvelle que le LG V30 ait un rival à sa hauteur, la concurrence profite toujours au consommateur. Mais OnePlus par exemple ne s’est pas fait en un jour, il lui a fallu quelques années avant de pouvoir vendre un smartphone 500 euros. Asus grille les étapes et risque de se brûler les ailes, ce qui risque de porter préjudice à son produit, aussi bon soit-il.

À lire sur FrAndroid : Prise en main du LG V30 : le meilleur challenger face au Samsung Galaxy Note 8