Les Galaxy Note 7 reconditionnés se vendent très bien en Corée du Sud, permettant ainsi à Samsung de minimiser le désastre de l’année passée.

Il y a bientôt un an, le Samsung Galaxy Note 7 connaissait des surchauffes à répétition rendant un grand nombre de modèles inutilisables, voire dangereux. Son constructeur a retiré le produit du marché et mené une grande campagne de communication pour convaincre les utilisateurs qu’il avait appris de ses erreurs afin de les inciter à faire confiance au nouveau Galaxy Note 8.

Or, avant de sortir son tout dernier flagship — que nous avons pu prendre en main —, Samsung a également tenu à recycler certains Galaxy Note 7 invendus en les commercialisant à nouveau avec une plus petite batterie pour éviter de nouveaux problèmes (3 200 mAh au lieu de 3 500). Ces smartphones reconditionnés ne sont disponibles qu’en Corée du Sud et ont été baptisés Galaxy Note FE.

Franc succès

Mais même si ces modèles ne sont réservés qu’à un seul pays, il ont connu un franc succès. Comme l’indiquent des sources du Korea Herald, Samsung a réussi à en écouler 400 000 exemplaires en deux mois. Le prix du produit a été fixé à 699 600 wons, soit environ 520 euros.

Samsung semble ainsi réussir à remonter la pente et surtout à redorer son blason alors qu’on aurait pu s’attendre à une vraie crise de confiance de la part des utilisateurs.