Offre terminée

Le nouveau Honor Magic V2 est déjà moins cher que le Z Fold 5, mais pour lequel faut-il craquer ?

Chacun à ses avantages et ses inconvénients...

 

Envie d'un smartphone pliable ? Le Galaxy Z Fold 5 de Samsung est généralement le premier qui vient en tête. Pourtant, le récent Honor Magic V2 est tout aussi convaincant. Entre Samsung et Honor, lequel est fait pour vous ? Nous allons tenter d'y répondre dans ce comparatif.

Malheureusement cette offre est maintenant terminée. Pas de panique, vous pouvez retrouver les meilleurs bons plans disponibles actuellement sur Frandroid ou sur notre Twitter Frandroid Bons Plans

Samsung Galaxy Z Fold 5 vs Honor Magic V2 // Source : frandroid.com

Samsung s’est très vite imposé sur le marché des smartphones pliables et si la marque règne en maître, dernièrement, quelques nouvelles références font leur apparition et viennent titiller le géant sud-coréen. Après que OnePlus est sorti son smartphone au format« livre », que nous avons d’ailleurs adoré, c’est au tour de la marque Honor de sortir un nouveau modèle : le Magic V2. Il impressionne par sa finesse et son autonomie qui est très bonne pour ce format.

Les deux produits ont été testés par nos soins et ont obtenu chacun la note de 8/10. Aujourd’hui en promotion, reste à savoir lequel des deux répond au mieux à vos besoins et quelle expérience vous tente le plus entre l’expertise de Samsung dans le domaine ou l’alternative convaincante proposée par Honor ? Nous allons tenter de vous éclairer dans votre choix à travers ce comparatif.

Les deux smartphones pliants en promo :

Un format pliable convaincant sur les deux

Pas de doute, avec cette cinquième génération, Samsung rend une très bonne copie de son Z Fold et affine la recette. Avec son cadre en aluminium renforcé et ses tranches quasi plates, ce smartphone ultra haut de gamme donne l’impression d’avoir un petit bijou en main. Ce qui change sur cette itération, c’est sa charnière en goutte d’eau qui permet au téléphone d’être complètement fermé à plat et rend l’ensemble plus robuste. Quant à la pliure, si elle est présente, on l’oublie rapidement avec le temps. Du côté du Honor Magic V2, sa finesse fait vraiment plaisir à voir. Généralement, le gabarit de ses appareils est assez imposant, mais le constructeur a pris soin d’offrir un design très léger et très fin. Il le présente même comme le « smartphone pliant le plus fin du marché ». Avec 213 g sur la balance, une épaisseur de 9,9 mm en position pliée et 4,7 mm seulement une fois dépliée, il peut clairement s’en vanter. Grâce à sa finesse, le téléphone ne dérange pas lorsqu’il est plié dans une poche, pas plus qu’un autre smartphone et sa prise en main est très agréable. Seul hic, aucune certification IP est mentionné… Cette absence peut faire peur, mais sa charnière en goutte d’eau est le bon compromis entre flexibilité et solidité.

 

On regrette aussi son module photo, un peu trop épais et qui peut aussi gêner lorsqu’on a le smartphone dans les mains, puisqu’il descend assez bas et est relativement large. Au total, le Magic V2 compte pas moins de cinq capteurs photo : un capteur principal de 50 Mpx, un ultra-grand-angle de 50 Mpx et un téléobjectif de 20 Mpx et deux capteurs selfie de 16 Mpx. Lors de notre test, on a eu des résultats vraiment jolis sur le capteur principal, avec des couleurs fidèles et du piqué. Toutefois, les aberrations chromatiques sont trop nombreuses et dès que l’environnement manque un peu de lumière, le piqué perdu est trop important. Le mode nuit également est passable, mais il n’est pas très convaincant.

Le Galaxy Z Fold 5 s’en sort beaucoup mieux sur la partie photo. Il se compose d’un capteur photo principal de 50 Mpx, un téléobjectif de 10 Mpx, un ultra-grand-angle de 12 Mpx ainsi qu’un capteur selfie de 10 Mpx pour l’écran externe et un autre de 4 Mpx pour l’écran interne. Polyvalent, le Fold 5 délivrent des clichés très bons, bien détaillés, bien colorés, et avec un bon pique. Bref, ce sont des capteurs efficaces, même en mode nuit.

Des écrans qui vous en mettent plein les mirettes

Parlons écrans à présent. L’appareil de Samsung possède un écran externe de 6,2 pouces avec une définition de 2 316 par 904 pixels (ce qui correspond à de la HD+). Il dispose d’un taux de rafraîchissement de 120 Hz (qui peut descendre à 48 Hz). Quant à l’écran externe, il s’agit d’une dalle de 7,6 pouces avec une définition de 2176 par 1812 pixels (équivalente au QXGA+), dans un format un peu plus carré. De quoi profiter d’un taux de rafraîchissement qui oscille entre 1 et 120 Hz. Si les ratios de ces deux écrans sont étranges, ils n’en sont pas moins très jolis : belles couleurs fidèles, grosse luminosité, tout y est. Le Magic V2 lui affiche un grand écran externe Amoled de 7,92 pouces rafraîchi à 120 Hz, avec une définition de 2 344 par 2 156 pixels. Quant à l’écran externe, c’est une dalle Oled rafraîchi à 120 Hz, avec une définition de 2376 par 1060 pixels. Les deux dalles sont LTPO, c’est-à-dire qu’elles peuvent dynamiquement modifier leur taux de rafraîchissement (qui peut monter jusqu’à 120 Hz) et ce en fonction de l’usage qu’on en fait. Il ne manque que la couverture colorimétrique qui aurait pu être meilleure en mode vif, mais rien de rédhibitoire.

 

Quelques mots sur la partie logicielle. Samsung oblige, on retrouve l’interface One UI 5 (Android 13) et maintenant One UI 6 (Android 14), avec toutes les fonctionnalités dédiées au format pliant de l’appareil. La surcouche de Samsung est encore à l’heure actuelle la plus évoluée et la plus adaptée à ce format. Le tout durant de nombreuses années : le constructeur promet quatre ans de mises à jour majeures et cinq ans de patchs de sécurité. Chez son rival, on a droit à Android 13 avec MagicOS, mais il est très probable qu’il soit prochainement mis à jour vers Android 14. Quant à l’expérience utilisateur, certaines fonctions ne sont pas si abouties que ça par rapport à One UI ou OxygenOS : ça manque un peu de personnalisation. Par ailleurs, l’utilisation de l’écran pliable et des deux écrans aurait pu être plus poussée. Au moins, il s’aligne sur ses concurrents et propose quatre années de mises à jour.

Tous les deux équipés de la même puce, mais un léger avantage pour le Z Fold 5

C’est bien le Snapdragon 8 Gen 2 que l’on retrouve à l’intérieur des deux pliants. Selon les benchmarks, le Magic V2 n’est pas le plus puissant du marché : le Samsung Galaxy Z Fold 5 l’est davantage. Même en grand écran, il ne flanche pas. Que ce soit en utilisant plusieurs apps en même temps, tout reste fluide et réactif. Les apps se lancent en un clin d’œil. Il peut faire tourner n’importe quel jeu vidéo en 3D avec les paramètres graphiques à fond, mais il peut lui arriver de chauffer, mais ça reste contenu.

Celui d’Honor n’est pas mauvais élève, et arrive à devancer le OnePlus Open sur certains tests de performance. Dans l’ensemble, il est fluide : les applications se lancent rapidement et les animations sont fluides. En jeu aussi, il est convaincant.

Une autonomie plus confortable chez Honor

La batterie est toujours le point noir sur les smartphones pliables, et ceux mêmes au format livre. Pourtant, Honor réussi à prouver le contraire, en intégrant une double batterie pour une capacité totale de 5 000 mAh. Avec un usage à la fois plié et déplié du téléphone, et en mélangeant messages, navigation, écoute de musique en streaming, un peu de vidéo et de jeux vidéo, comptez une journée d’utilisation maximum. C’est très confortable, surtout pour ce format de smartphone. Et, suite à notre protocole Viser, il a obtenu un meilleur score que ses rivaux, Samsung et OnePlus. Il propose même une puissance de charge de 66 W, malheureusement le chargeur secteur n’est pas fourni : il est vendu au prix conseillé de 49,90 euros en option.

Le Galaxy Z Fold 5 n’excelle pas sur ce point, mais n’est pas mauvais. Il est alimenté par une batterie de 4 400 mAh qui promet de tenir une journée, mais pas plus. Les plus accros au téléphone ne verront sans aucun doute pas la fin de la journée, sauf si vous utilisez davantage l’écran externe, qui est moins énergivore. Mais ce qui nous chiffonne le plus, c’est l’absence de chargeur dans la boîte et sa puissance maximale de 25 W.

Alors, quel téléphone pliable est fait pour vous ? Celui de Samsung ou de Honor ?

L’heure est venue de faire son choix. Après avoir détaillé chaque point fort et point faible des deux appareils, lequel vaut-il mieux choisir ?

Samsung est une valeur sûre, et son Galaxy Z Fold ne fait que se bonifier avec l’âge. Les quelques retouches qui ont été faites sur cette cinquième génération par rapport au modèle précédent, le rend encore meilleur. La charnière est plus élégante, le smartphone plus fin, les performances sont excellentes, et la partie photo est équilibrée. L’expérience logicielle est réussie, et les écrans subliment le tout. Il manque un peu d’endurance et d’un chargeur plus véloce pour se rapprocher du 9/10.

Même si sa partie photo laisse un peu à désirer, et qu’il manque d’une vraie résistance à la poussière et à l’eau, le Honor Magic V2 a de beaux arguments à revendre. Tout d’abord, sa finesse en fait un produit assez exceptionnel tout en restant fonctionnel. Il donne tout le plaisir de jouer aux jeux les plus gourmands sans problème. De plus, son autonomie est très bonne pour ce format, là où le Galaxy Z Fold 5 est moins convaincant. Les deux écrans sont vraiment bien calibrés et c’est toujours un plaisir à voir. Avec cette belle offre promotionnelle, le Honor Magic V2 devient plus recommandable. Petit plus : il possède une quantité de stockage plus importante que le Z Fold 5 pour moins cher (512 Go contre 256 Go).

Pour aller plus loin, vous pouvez retrouver nos avis complets et détaillés dans :

Si le smartphone de Samsung ou de la marque Honor ne vous ont pas convaincu, il existe d’autres modèles pliants. Pour les découvrir, retrouvez notre guide des meilleurs smartphones pliables en 2024.


Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.