Un analyse affirme que Samsung devrait être en mesure d’intégrer un capteur d’empreintes directement sous l’écran du téléphone à partir du Galaxy Note 9.

.

Ming-Chi Kuo, célèbre analyste pour le compte de KGI Securities, a publié un rapport au sujet de l’une des prochaines fonctionnalités phares du Galaxy Note 9. Selon lui, la prochaine phablette du géant sud-coréen serait — enfin — équipée d’un capteur d’empreintes caché sous l’écran du téléphone. Les utilisateurs pourront ainsi à nouveau déverrouiller leur appareil facilement sans avoir à le prendre en main lorsque celui-ci se trouve posé sur une surface plane comme un bureau notamment.

Des échantillons déjà testés

Pour affirmer cela, Ming-Chi Kuo se base sur des informations provenant des fournisseurs de Samsung. Selon ses sources, trois compagnies auraient déjà envoyé des composants à Samsung afin d’effectuer des tests dans le cadre de l’appel d’offres. Les favoris sont bien sûr Samsung LSI, mais aussi BeyondEyes, un autre Coréen, tandis que le troisième fournisseur cité est Egis.

Pour mémoire, KGI Securities affirmait déjà que Samsung ne serait pas prêt à distribuer des capteurs d’empreintes sous écran en début d’année 2018, lors de la sortie du Galaxy S9, obligeant le constructeur à situer cet élément de sécurité à l’arrière de l’appareil.

Une alternative à Face ID

Pour Ming-Chi Kuo, Apple possède deux à trois ans d’avance sur sa concurrence en termes de reconnaissance faciale avec son Face ID. Cette nouvelle technologie pour le capteur d’empreintes permettrait donc à Samsung de combler l’écart en proposant une alternative viable pour déverrouiller les smartphones facilement sans perdre de place en façade.

Reste à savoir maintenant si ce type de lecteur d’empreintes se montrera aussi efficace que les précédents et si Samsung sera bel et bien en mesure de passer outre toutes les difficultés liées à l’intégration d’une telle technologie dans les smartphones d’ici le deuxième semestre 2018.