Toujours en pleine crise politique et juridique, Samsung va perdre l’un de ses dirigeants les plus importants.

Sans mauvais jeu de mots, le groupe Samsung comprend une grande galaxie de divisions sur des marchés divers et variés. L’une des plus importantes est sans aucun doute Samsung Electronics qui s’occupe de la production d’écran, pour l’iPhone notamment, de smartphones, et de puces électroniques où la marque est devenue cette année première du secteur, devant Intel.

C’est donc un événement majeur quand Kwon Oh-hyun, le patron de Samsung Electronics, annonce qu’il présente sa démission et quittera son poste en mars 2018. Dans une lettre adressée aux employés, il explique que « Samsung est confronté à une crise sans précédent et qu’il est donc temps pour un vent de fraîcheur, et de nouveaux  dirigeants ».

Cette crise, c’est l’affaire de corruption qui fait scandale en Corée du Sud depuis un an maintenant et qui implique certains dirigeants du groupe Samsung et notamment l’hériter Lee Jae-Yong qui avait été mis en examen. Cette affaire avait déjà conduit le groupe Samsung à annoncer sa dissolution, mais il s’était finalement ravisé.

Ni Kwon Oh-hyun ni Samsung Electronics n’ont pas annoncé de successeur au poste de CEO de Samsung Electronics pour le moment.