Introduction

Le Sony Xperia XZ2 Compact est la version condensée du flagship de la marque, le XZ2. Seul sur ce marché, Sony propose une alternative vraiment intéressante.

Sony a bien compris que le design de ses smartphones devait évoluer. Même si ce dernier reste encore en marge des tendances, les nouveaux Xperia XZ de 2018 se sont un peu modernisés. Si le XZ2 peut s’inquiéter de la concurrence, le Compact fait lui figure d’ovni. Connaissez-vous un haut de gamme avec une fiche technique si avancée dans un si petit format, le tout à moins de 600 euros ? Non. Il est certain que le profil du XZ2 Compact est intéressant et trouvera son public. Mais peut-il vraiment être considéré comme un véritable flagship ? C’est ce que nous allons voir, point par point.

Fiche technique

Modèle Sony Xperia XZ2 Compact
Version de l'OS Android 8.0
Interface Xperia UI
Taille d'écran 5 pouces
Définition 2160 x 1080 pixels
Densité de pixels 483 ppp
SoC Snapdragon 845 à 2,7GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Adreno 630
Mémoire vive (RAM) 4 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) 19 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 5 Mégapixels
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Oui
Bluetooth 5.0 + ADP + aptX + LE
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
SIM 2x nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 2870 mAh
Dimensions 135 x 65 x 12,1 mm
Poids 168 grammes
Couleurs Rose, Noir, Argent, Vert
Prix 513€
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un smartphone prêté par la marque.

Notre test en vidéo

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Design : le plaisir des courbes

Sony et son éternel design. La marque est depuis quelques mois attendue au tournant. Et si ce parti pris lui permet de se différencier de ses concurrents et n’est pas pour déplaire à sa communauté, les moqueries vont bon train. Avec ses fameuses larges bordures, il n’est pas rare de voir les Xperia surnommés de brique ou autre parpaing. Il faut dire que depuis 2013 le design n’a pas réellement évolué. Pour 2018, Sony espère rattraper un peu son retard en proposant une formule un peu plus dans l’air du temps, avec des formes plus en rondeur.

Le Xperia XZ2 Compact est, comme son nom l’indique, une version plus compacte du XZ2, le fer-de-lance de la marque. Nous retrouvons donc des bordures supérieures et inférieures maintenant plus fines. Cela permet d’avoir un appareil pas trop imposant et, surtout, une occupation de l’écran sur la face avant mieux optimisée. Nous ne sommes pas encore sur du borderless, l’écran est encore bien encadré à gauche et à droite par des bordures épaisses. Un design qui se modernise, mais qui reste encore un peu à la traîne.

 

Ce XZ2 condensé implique donc un format réduit, pour le meilleur, mais aussi pour le pire. Sa petite taille est agréable pour les petites mains comme les miennes, c’est indéniable. Mais le Compact est trop épais et trop lourd ! Une fois en main, son poids se fait vite sentir. Son dos en polycarbonate largement bombé l’empêche parfois de bien tenir à plat. Si vous l’utilisez couché sur votre bureau par exemple il se peut qu’il glisse ou pivote. Difficile de croire que c’est bien un smartphone de 2018. Le point positif c’est qu’il s’en dégage une impression de solidité, même s’il se raye rapidement dans la poche…

Nous retrouvons sur la façade avant le capteur photo frontal, la petite LED de notifications et le haut-parleur d’écoute. Le capteur d’empreintes est placé à l’arrière. Il est un peu trop bas, mais contrairement au XZ2 classique, l’objectif de l’APN est assez haut pour ne pas être sali par des traces de doigts mal placés.

Sur la tranche droite, un bouton de raccourci pour l’appareil photo, le fameux power on/off qui est bien trop accessible (vous appuierez dessus malencontreusement trop souvent) et le contrôle du volume. À gauche, il y a un tiroir pour les ports de microSD et nano SIM. Enfin, en dessous, Sony a intégré un second haut-parleur stéréo, un micro, un port USB de Type-C et… c’est tout. Pas de port jack pour cet Xperia, malgré l’importante épaisseur de l’appareil. Bien entendu, un adaptateur Type-C vers prise jack a été glissé dans la boîte.

Écran : une qualité inférieure au XZ2

Le XZ2 Compact a un petit écran de 5 pouces de diagonale avec un ratio de 18:9 et une définition Full HD+ qui supporte le HDR. Alors certes, ce ne sont pas les Quad HD qu’on peut retrouver sur les LG V30 ou Samsung Galaxy S9, mais ça reste très confortable à l’usage et surtout, ça permet de moins consommer d’énergie. La dalle IPS LCD “Triluminos” (une technologie maison, de filtres à boîtes quantiques habituellement utilisées pour les téléviseurs Sony) est d’une qualité convenable, mais en dessous de ce que propose le XZ2. Il a une reproduction des bleus qui est faussée, même si le reste de l’espace sRGB est assez correct. La température moyenne des couleurs atteint les 8500 K, ce qui est bien trop élevé et se remarque à l’œil nu, surtout lorsque l’on tient à côté le XZ2.

Les couleurs paraissent un peu fades, surtout après l’utilisation d’un écran à fort contraste et couleurs profondes comme ceux de Samsung ou Huawei, ou même du XZ2. Mais le rendu reste assez naturel et les icônes et le texte sont nets. La luminosité maximale de 596 cd/m² permet également de profiter de l’écran même en plein jour et sans aucun problème.

 

Logiciel : Xperia se fait plus discret

Sony fait profiter son XZ2 Compact d’Android 8.0 Oreo et donc de toutes les fonctionnalités du dernier OS de Google. Mais intéressons-nous davantage à l’interface logicielle du constructeur. Première bonne nouvelle au premier allumage de l’appareil, nous ne sommes plus obligés de nous coltiner toutes les applications de la marque.

Dès le départ, il est possible de sélectionner ou non les applis Xperia à installer. L’interface reste assez discrète à première vue, mais nécessite tout de même quelques réglages. Par exemple l’antivirus préinstallé (AVG) laisse apparaître une notification permanente pour signaler qu’il est en état de fonctionnement. Le logiciel Xperia Assistant permet également de tirer profit de chaque application et performances du téléphone. D’accord, ça peut être utile, mais c’est aussi assez intrusif.

Quelques petits effets esthétiques sont les bienvenus : les secondes qui défilent sur l’écran de verrouillage, l’animation du thème Xperia lors du déverrouillage de l’écran… Des détails certes, mais qui sont agréables à voir au quotidien.

 

Appareil photo : Décevant, sauf de nuit

Le XZ2 Compact a un appareil photo arrière de 19 mégapixels avec une ouverture de f/2.0. Sony est capable de fournir du très bon matos photo, mais contrairement à ses concurrents, la société peine sur l’optimisation logicielle. Résultats, les clichés restent médiocres et en dessous de ce qu’on peut attendre d’un smartphone premium. Du bruit, des détails flous, peu de traitement pour améliorer les défauts…

La gestion de la lumière naturelle ou artificielle est parfois conflictuelle et vient cramer une partie de la photo.

Néanmoins, les couleurs des photos sont naturelles, ce qui est idéal pour ceux qui préfèrent un rendu proche de la réalité. Nombreux sont les téléphones qui au contraire proposent des couleurs plus flashies et un contraste fort, venant ainsi flatter la rétine.

En intérieur, quand la lumière vient à manquer, les photos s’assombrissent et peuvent prendre une teinte particulière, tandis que les détails viennent à manquer.

Néanmoins, l’appareil est assez surprenant de nuit à l’extérieur. C’est pourtant bien souvent sur ce type de clichés que la qualité photo en prend un coup. Mais pour ce XZ2 Compact, cela reste relativement acceptable. Les couleurs sont plus ou moins fidèles à la réalité, il reste de nombreux détails, le flou ne vient pas (trop) gâcher le résultat… le défaut réside dans la gestion des lumières non naturelles qui sont complètement cramées.

Vous l’attendiez sans doute, voici maintenant l’instant “effet bokeh”. Désolée, mais vous risquez d’être déçus, il n’est pas du tout convaincant. Celui-ci vient manger une partie du sujet pris en photo. Le détourage n’est pas du tout optimisé, mais très superficiel donnant lieu à quelques aberrations.

Pour ce qui est du capteur frontal, ce dernier a une résolution de 5 mégapixels. Là encore, rien de fou, mais pour des selfies ce n’est pas non plus choquant, d’autant plus qu’il est possible “d’embellir” et d’ajouter quelques filtres. Mais l’effet bokeh pour vos autoportraits.

Vidéo : Les premiers sur la 4K HDR

Avec le XZ2, le Compact est le premier smartphone à donner la possibilité de filmer en 4K HDR. C’est vrai que le résultat est assez saisissant : les couleurs sont bien plus prononcées et les contrastes nettement marqués. Le rendu semble cependant surréaliste et pas du tout naturel.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Comme il est désormais coutume chez les flagships, le XZ2 Compact a aussi le droit au mode ralenti. Il est possible de jouer avec différentes vitesses, pendant ou après la prise. Une option qui reste amusante.

Audio : Un son agréable, mais sans vibrations

Le Xperia XZ2 Compact profite de deux haut-parleurs stéréo pour un son assez puissant. Le premier est intégré dans le haut-parleur d’écoute sur la partie supérieure et le second sur la tranche inférieure, discrètement placé dans une longue fente. C’est acceptable, mais en toute honnêteté, ce n’est jamais très agréable d’écouter de la musique avec son smartphone… Les aigus pèchent et le volume poussé au max devient vite irritant. Contrairement au XZ2, le Compact ne dispose pas de haut-parleurs stéréos “S Force”.

Les habitudes parlent de toute façon d’elles-mêmes : il est plus courant d’utiliser un casque ou même de simples écouteurs. Il suffit de brancher un jack… enfin, d’utiliser au choix une solution Bluetooth, USB Type-C ou l’adaptateur offert dans le packaging du XZ2 Compact. Une décision qui divise encore, puisque nous avons encore majoritairement des accessoires avec un jack 3.5 mm. Même si la technologie doit toujours évoluer, cela semble encore un peu trop tôt pour forcer la main des consommateurs. Enfin, Sony n’a même pas l’excuse du manque de place sur la tranche de l’appareil. Je vois plutôt ça comme un coup de communication, pour montrer que Sony fabrique des très hauts de gamme à la pointe de la technologie.

 

Performances : La puissance du Snapdragon 845

Comme tout haut de gamme de 2018 qui se respecte, le XZ2 est équipé du dernier SoC de Qualcomm, à savoir le Snapdragon 845. Il est couplé à 4 Go de RAM et 64 Go de mémoire interne avec la possibilité d’étendre l’espace de stockage jusqu’à 400 Go avec une carte microSD.

Le nouveau processeur américain explose tous les scores aux tests de benchmarks. L’appareil semble être bien optimisé pour profiter pleinement de la puissance du Snapdragon. Et outre ces résultats, il est vrai que le XZ2 Compact est très agréable à utiliser au quotidien pour sa fluidité, mais aussi pour sa capacité à faire tourner sans lésiner sur l’affichage des jeux gourmands. Il est aussi capable de suivre la cadence si plusieurs applications sont exécutées.

 Sony Xperia XZ2 CompactSony Xperia XZ1 CompactGoogle Pixel 2
AnTuTu 7.x228951--
PCMark 2.083156 783 points7191
3DMark Slingshot Extreme46173 715 points3671
3D Mark SSE (Graphics)51293 973 points-
3D Mark SSE (Physics)34213 027 points-
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen)33 / 35 FPS50 / 24 FPS25 / 24 FPS
GFXBench Manhattan (onscreen / offscreen)59 / 82 FPS61 / 60 FPS56 / 50 FPS

Néanmoins, l’appareil a tendance à vite chauffer quand le CPU est très sollicité. Bien entendu lors du lancement des benchmarks, mais pas seulement ; l’utilisation prolongée d’une application comme Messenger ou le visionnage d’une vidéo de plusieurs minutes sur YouTube.

 

Autonomie : Un petit très endurant

Le Compact, bien que très épais, ne bénéficie pas d’une puissante batterie. Au lieu des 3180 mAh du modèle classique, il doit composer avec seulement 2870 mAh et sans recharge sans fil. Il faut compter tout de même plus de 2h30 pour une recharge complète.

Au moment où j’écris ces lignes, cela fait quatre jours que je l’utilise quotidiennement en tant que smartphone principal. Cela veut dire que je prends des photos, j’utilise les réseaux sociaux, je joue (j’ai relancé le portage de Tomb Raider II au nom de la nostalgie, mais c’est quasi injouable) de façon intense toute la journée. L’appareil est capable de durer un peu plus d’une journée s’il a bien été chargé toute la nuit. Nous avons fait tourner une vidéo HD sur YouTube pendant une heure avec une luminosité de 200 cd/m². Le téléphone n’a perdu que 7 % de batterie, ce qui est un bon résultat.

Malgré une petite capacité de batterie sur le papier, le XZ2 a une gestion d’énergie bien optimisée.

 

Réseau et communications

Côté connexion, il n’y a rien à reprocher à ce Xperia XZ2. Il est compatible au Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, Bluetooth 5.0 et NFC. Le GPS fonctionne très bien et les communications, testées avec une carte SIM Free en région parisienne sont de bonne qualité.

 

Prix et disponibilité

Le Sony Xperia XZ2 Compact a un prix de lancement de 599 euros. Il est disponible dès à présent dans les coloris noir, argent, vert et rose.

Galerie Photo

Test Sony Xperia XZ2 Compact Le verdict

design
7
Sony a réduit les fameuses bordures, mais cela ne suffit pas à créer un haut de gamme de 2018. Petit, mais aussi très épais et très lourd… C’est le compromis pour conserver une fiche technique solide dans un format compact, ce qui en fait un smartphone assez unique en son genre.
écran
7
Sony nous a habitué à des écrans de qualité. Le XZ2 Compact propose une définition Full HD+ largement suffisante pour la diagonale de l’écran. Néanmoins, les couleurs sont un peu trop fades.
logiciel
9
L’interface maison Xperia évolue dans le bon sens. Fini les applications imposées d’emblée, il est possible de sélectionner en amont celles que l’on souhaite conserver. Le mobile profite aussi de la dernière version d’Android Oreo 8.0.
performances
9
Malgré sa petite taille, le XZ2 Compact peut compter sur la puissance du Snapdragon 845, dernier SoC sur le marché de Qualcomm. Même si après une utilisation intensive sa coque a tendance à chauffer, il peut faire tourner en toute fluidité des applications et jeux gourmands.
caméra
7
Les photos ont l’avantage de proposer des couleurs naturelles, mais elles sont décevantes : bruit, flou, manque de détails. Néanmoins, la qualité de ses photos de nuits est plutôt surprenante.
autonomie
8
Malgré une petite capacité de batterie, le XZ2 Compact est très endurant. Il est capable de tenir une journée et demie. Le point noir, c’est qu’en plus de ne pas avoir de recharge sans fil, il ne connaît pas la charge rapide. Et pour atteindre les 100% de batterie, il faut être très très patient.
Note finale du test 8/10
Le Xperia XZ2 Compact, tout comme le XZ2 tout court, est l'un des rares smartphones à oser la confrontation avec les flagships de Samsung, les S9 et S9 Plus. Le Compact a le potentiel, peut-être plus que son grand frère, pour trouver sa place : un concentré technologique digne d’un haut de gamme, mais dans un tout petit format.

Contrairement au flagship classique, le XZ2 Compact est un peu unique en son genre. Et pour ceux qui préfèrent les petits téléphones sans pour autant lésiner sur les performances, c’est le compromis idéal, d’autant plus que le Snapdragon 845 apporte une réelle puissance. Bien sûr, il ne faut pas avoir peur de son poids et aimer son dos bombé. Je comprends que cela puisse plaire, mais en toute objectivité, c’est plus que dépassé.

Ce XZ2 Compact présente de sérieux avantage et n’a pas de véritables concurrents face à lui. Nul doute qu’il trouvera son public.
  • Points positifs
    • Un petit format
    • Les photos correctes en basse lumière
    • La puissance du Snapdragon 845
    • L'autonomie
  • Points négatifs
    • Épais et lourd
    • L'écran manque d'éclat
    • Une charge lente (avec le chargeur d'origine)
    • Pas de port jack