Épinglés par Bercy pour leur prix d’abonnement trompeur car n’incluant par le tarif de location de leur box, Bouygues Telecom et Orange ne se sont pas pliés à temps aux demandes formulées contrairement à SFR.

Malgré leur rappel à l’ordre par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, Bouygues Telecom et Orange n’ont toujours pas modifié la présentation de leurs tarifs d’abonnement pour y inclure le prix de location de leurs box (3 euros par mois), comme le révèlent Les Échos.

C’est pourtant ce que réclamait Bercy, qui leur laissait jusqu’au 1er février pour corriger cet affichage trompeur. Seul SFR s’est plié à temps à cette demande, rejoignant ainsi Free, qui inclut clairement le prix de location dans ses tarifs d’abonnement.

Si Bouygues Telecom se refuse au moindre commentaire aux Échos, Orange affirme avoir effectué cette modification. En pratique, l’opérateur indique désormais le prix de location de sa box par le biais de petits caractères et d’astérisques au lieu d’afficher le total clairement en grands caractères, comme SFR et Free. Ce qui l’expose, comme Bouygues Telecom, à d’éventuels malus évoqués par la DGCCRF aux Échos : « [nous tirerons] toutes les conséquences du comportement des opérateurs en particulier, si nécessaire, en termes de sanctions ».