Introduction

Oneplus fête sa troisième année d’existence et son quatrième smartphone, déjà. Après un OnePlus 2 sans véritable génie et un OnePlus X de bonne facture, la jeune marque chinoise revient avec un nouvel appareil haut de gamme, sobrement appelé OnePlus 3. Un smartphone qui se présente une fois de plus comme un flagship-killer — il a toutes les caractéristiques d’un grand, mais pas son prix —, mais sans le crier sur tous les toits cette fois-ci. Et cette année, c’est une franche réussite puisque les compromis ont été peu nombreux et que la quasi-totalité du cahier des charges du bon appareil haut de gamme a été tenue.

oneplus 3 design frandroid test 16

Mise à jour du 27 juin : Suite aux nombreuses plaintes des testeurs et premiers utilisateurs concernant la gestion de la mémoire vive et le rendu colorimétrique de l’écran, OnePlus nous a envoyé la mise à jour en version bêta d’Oxygen OS 3.1.4. Cette mise à jour est censée corriger les problèmes d’écran et de performances. Nous avons alors analysé cette mise à jour au sein d’un article dédié. Elle a en effet résolu les problèmes de gestion de RAM et de rendu des couleurs.

Le test vidéo de la rédaction

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Fiche technique

 OnePlus 3
Système d'exploitationAndroid 6.0.1 Marshmallow
InterfaceOxygenOS 3.1.1
Taille d'écran5,57 pouces
Technologie d'écranAmoled
DéfinitionFull HD (1920 × 1080 pixels)
Résolution395 PPP
Traitement anti-rayuresGorilla Glass 4 (2,5 D)
SoCQualcomm Snapdragon 820 (MSM 8996)
Nombre de coeurs2 × Kryo @ 2,2 GHz
2 × Kryo @ 1,6 GHz
Puce graphique (GPU)Adreno 530
Mémoire vive (RAM)6 Go
Mémoire interne (ROM)64 Go
Micro-SDNon
Appareil photo (dorsal)Sony IMX 298
16 mégapixels (f/2.0 ; 1,12 µm)
Stabilisation optique
Autofocus hybride
Flash
Vidéo 4K @ 30 FPS
Appareil photo (frontal)Sony IMX 179
8 mégapixels (f/2.0)
Wi-FiWi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac
Bluetooth4.2
NFCOui
FMNon
Port infrarougeNon
Capteur d'empreintes digitalesOui (sous l'écran)
4G catégorie6 (300 Mbps)
4G bandesFDD-LTE 1/3/5/7/8/20
800 / 900 / 1800 / 2600 MHz (compatible avec toutes les bandes de fréquences françaises)
SIM2 × nano-SIM
LocalisationGPS, Glonass, Beidou
USBUSB 2.0 Type-C
Batterie3000 mAh
Recharge rapide Dash Charge
Chargeur de 5 V × 4 A
Dimensions152,7 × 74,7 × 7,35 mm
Poids158 grammes
EtanchéitéNon
CouleursGris
DASN/A
Prix399 euros

C’est presque devenu une habitude avec OnePlus, la fiche technique de ses téléphones possède toutes les particularités de ce que l’on retrouve sur un smartphone haut de gamme. Sauf que cette année, il n’y a pas de point faible véritablement apparent. Le OnePlus 3 est ainsi compatible avec toutes les bandes de fréquence 4G françaises (contrairement au OnePlus One) et il embarque une puce NFC. Cela signifierait donc que le OnePlus 3 est un téléphone sans faille ? Place au test.

Un petit air de HTC One M9

Pour le OnePlus 3, OnePlus ne s’est pas vraiment posé de question cette année. Plutôt que de plancher sur un design original, comme c’était le cas (parfois maladroitement) avec le OnePlus One et le OnePlus 2, OnePlus a regardé ce que la concurrence faisait en ce moment, l’a repris sans complexe.

oneplus 3 design frandroid test 02

La coque en métal du OnePlus 3.

oneplus 3 design frandroid test 03

Le OnePlus 3, à gauche, le HTC One M9, à droite. Comme un air de famille.

oneplus 3 design frandroid test 04

De gauche à droite : le OnePlus One, le OnePlus 2 et le OnePlus 3.

Avec sa coque en métal unibody, ses antennes apparentes et son capteur photo qui dépasse, le design du OnePlus 3 est vu et revu. Il rappelle à la fois celui de l’iPhone 6, pour le métal de la coque et les derniers smartphones HTC (HTC 10, HTC One M9), pour la disposition des antennes et du module photo. J’ai l’impression d’avoir déjà vu 20 fois ce design cette année.

oneplus 3 design frandroid test 06

Les boutons de navigations se trouvent de part et d’autre du bouton Home. Il est possible de les afficher directement dans l’écran.

Dans l’ensemble il faut toutefois bien reconnaître que le OnePlus 3 est assez réussi. On sent qu’avec ce troisième essai, OnePlus a essayé de gommer l’aspect massif de ses anciens appareils et de le rendre plus élégant, plus compact et donc plus agréable à l’œil. Ce n’est clairement pas le téléphone le plus original de l’année, mais on sent que le design n’était pas la dernière chose sur laquelle OnePlus s’est penché lors de la conception de son téléphone.

oneplus 3 design frandroid test 09

Le bouton Home fait aussi office de capteur d’empreintes digitales. C’est un renfoncement et non un véritable bouton physique.

Il s’agit  pour autant toujours d’un appareil imposant — c’est un appareil de 5,5 pouces après tout — il est bien plus fin (7,35 mm d’épaisseur) et bien plus léger que son prédécesseur (158 grammes). Ces dimensions plus raisonnables associées à une coque au toucher agréable, à des tranches arrondies et à un écran 2,5 D rendent la prise en main très confortable.

oneplus 3 design frandroid test 14

Le slider de notification fait son retour.

Comme sur le OnePlus 2, le OnePlus 3 dispose d’un capteur d’empreintes digitales situé sous l’écran, en façade. C’est un renfoncement, et non un bouton, qui fait office de bouton capacitif Home. Enfin, ils se voient à peine, mais de chaque côté du capteur d’empreintes digitales se trouvent deux boutons capacitifs qui font office de touches retour et multitâche. Ils sont très (trop) faiblement rétroéclairés pour être vraiment visibles. À propos de ces boutons, il est d’ailleurs possible de faire en sorte que les touches de navigation soient intégrées à l’écran, par l’intermédiaire d’une option dans les paramètres.

oneplus 3 design frandroid test 11

Un port USB Type-C (2.0) se trouve dans la tranche inférieure de l’appareil.

On termine ce tour du téléphone par les tranches. En bas de l’appareil se trouvent une grille pour le haut-parleur, un port USB Type-C (2.0) et la prise jack. Le bouton en métal de mise en marche est sur la tranche droite et le réglage du volume sur la tranche gauche. Enfin, comme sur le OnePlus 2 se trouve au-dessus des boutons de réglage du son un slider permettant de passer le téléphone en mode de notification normal, prioritaire et silencieux. Son comportement est identique à celui du OnePlus X et du OnePlus 2, on ne revient pas dessus. C’est un bouton supplémentaire que l’on apprécie beaucoup, même si, comme le soulignait Romain dans sa critique du OnePlus X, il est facile de l’oublier.

 

Ecran : de l’AMOLED mal calibré

Le OnePlus 3 embarque un écran Full HD (1920 × 1080 pixels) de 5,5 pouces et dalle AMOLED. La nouveauté cette année, c’est l’arrivée du verre 2,5 D (Gorilla Glass 4) et des bordures d’écran très fines.

oneplus 3 design frandroid test 15

L’écran du OnePlus 3.

La configuration est donc plutôt classique, à un élément près, cette année OnePlus a opté pour un affichage AMOLED. Et comme les trois quarts des constructeurs qui utilisent de tels écrans, le rendu des couleurs est raté. Non seulement l’écran est très bleu de base, mais les couleurs sont extrêmement saturées. Sur ce dernier point, il n’est pas nécessaire de sortir la sonde pour s’en apercevoir, les couleurs des icônes sont franchement flashy. « Typiquement le genre de smartphone qui ne convient pas à un Instagrammeur », me souffle Vincent, qui s’y connaît plutôt bien quand il s’agit de gratter du like avec des hamburgers vegans achetés près de canal Saint-Martin.

point blanc oneplus 3

Le point blanc du OnePlus 3 tire beaucoup trop vers le bleu.

Quant à la luminosité maximum, c’est une petite déception puisqu’elle plafonne à un petit 339 cd/m². La moyenne se situe généralement aux alentours de 400 cd/m². En terme de colorimétrie, il faudra absolument activer le mode sRGB de l’écran pour obtenir de bonnes couleurs et réduire la saturation excessive de la dalle.

oneplus equilibre des couleurs

OnePlus a bien pensé à intégrer une jauge de réglage des couleurs dans le menu des paramètres, mais cette dernière est extrêmement sommaire et permet tout au plus de rendre l’écran plus jaune. On aurait largement préféré avoir le choix entre plusieurs modes d’affichages (basique, cinéma, etc.) comme le propose Samsung sur ses téléphones, par exemple.

Logiciel : OxygenOS, la sobriété avant tout

Le OnePlus 3 est installé sous Android 6.0.1 Marshmallow avec l’interface OxygenOS dans sa version 3.1. Une interface qui n’a finalement que très peu évolué par rapport à sa version 2.0 que l’on avait rencontrée pour la première fois l’année dernière. Il s’agit toujours d’une interface basée sur Android Stock, pratique et sobre, que OnePlus a légèrement améliorée en ajoutant quelques options ici et là.

test oneplus 3 logiciel 1

De gauche à droite : le launcher, la possibilité de régler la taille des icônes du launcher et Shelf.

Citons entres autres la possibilité personnaliser la barre de recherche Google, de choisir d’afficher ou non certaines icônes dans la barre d’état (pratique pour ceux qui ne veulent plus voir le logo NFC, par exemple), de trouver quelques gestures bien pratiques (double tape de réveil, V pour la lampe torche) ou la présence d’un mode sombre pour colorier en noir le menu des Paramètres. Shelf, le menu de gauche du launcher, est toujours présent (et peut toujours être désactivé), mais se révèle aussi inutile que l’année dernière.

test oneplus 3 logiciel 3

Quelques options de personnalisation d’OxygenOS.

La vraie nouveauté d’OxygenOS 3.1, ce sont les options présentes dans le mode multitâche. Elles permettent aussi bien de bloquer une application dans ce mode, de façon à ce qu’elle ne soit jamais « nettoyée », d’accéder au menu « Gérer les applications », mais aussi d’utiliser le « Balai » qui se charge de façon radicale d’effacer tous les processus d’arrière-plan. Autant d’options que les power users apprécieront vraiment.

test oneplus 3 logiciel 2

Le mode multitâche permet de bloquer une application (ici sur Wikipedia, par exemple) afin qu’elle ne soit pas fermée lorsque l’on décide de toute les fermer.

Un mot sur le capteur d’empreintes digitales. Ce dernier est très réactif et très rapide. Il n’a que très rarement raté mes empreintes digitales durant une grosse semaine d’utilisation. Il suffit d’ailleurs de poser son doigt dessus pour le déverrouiller en moins d’une seconde. Un véritable plaisir à utiliser.

test oneplus 3 logiciel 4

Il est même possible de choisir la couleur de la barre de recherche Google, sur le launcher.

Rien à dire enfin sur les applications préinstallées, aussi discrètes que pratiques. On trouve une galerie photo, un explorateur de fichiers, un lecteur musical et les traditionnelles applications de Google. Une fois déballé et mis à jour il reste plus de 52 Go d’espace libre sur la mémoire interne du téléphone (qui ne comprend pas de microSD), ce qui est largement suffisant.

Performances : l’un des téléphones les plus puissants de l’année

On n’en attendait pas moins de OnePlus, le OnePlus 3 dispose d’un des meilleurs SoC du moment, le Snapdragon 820. Une puce que l’on a déjà rencontrée sur le LG G5 ou le HTC 10 et qui est également sur la version américaine du Galaxy S7. Ce SoC est épaulé par une quantité invraisemblable de mémoire vive : 6 Go de RAM. À titre de comparaison, aucun PC de la rédaction n’a plus de 4 Go de RAM…

Modèle (Soc embarqué)OnePlus 3Huawei Mate 8HTC 10Samsung Galaxy S7
SoCSnapdragon 820Kirin 950Snapdragon 820Exynos 8890
AnTuTu138 427 points92 820 points138 445 points128 089 points
PCMark7204 points7 186 points5 985 points4 803 points
3DMark Ice Storm Unlimited30 104 points19 369 points27 119 points28 887 points
3DMark Ice Storm Unlimited (Graphics)33 659 points20 854 points30 296 points33 289 points
3DMark Ice Storm Unlimited (Physics)21 980 points15 506 points19 839 points19 743 points
GFXBench Car Chase (Offscreen / Onscreen)18 / 18 FPS5,6 / 6,2 FPS18 / 9,9 FPS15 / 7,9 FPS
GFXBench Manhattan (offscreen / onscreen)45 / 44 FPS19 / 18 FPS39 / 24 FPS38 / 25 FPS
GFXBench T-Rex (offscreen / onscreen)87 / 60 FPS43 / 41 FPS60 / 36 FPS81 / 51 FPS
Real Racing 3 (GameBench)36 FPS60 FPS41 FPS (performances)43 FPS
Hitman Sniper (Gamebench)26 FPS39 FPS28 FPS27 FPS

Dans ce tableau de benchmark, nous avons mis le OnePlus 3 aux côtés des smartphones les plus puissants du moment, à savoir le Huawei Mate 8, le HTC 10 et le Galaxy S7. Ce tableau est sans appel, le OnePlus 3 les dépasse tous d’une petite tête. Est-ce dû à ses 6 Go de RAM ? En tout cas, il se montre aussi puissant que le Mate 8 en puissance brute et aussi bon que le HTC 10 ou le Galaxy S7 en ce qui concerne la partie graphique. C’est bien simple, si l’on s’en tient aux benchmarks, le OnePlus 3 est le smartphone le plus puissant du moment.

3DMark
  • OnePlus 3 : 30104
  • Mate 8 : 19369
  • HTC 10 : 27119
  • Galaxy S7 : 28887

Pour en avoir le cœur net, nous avons, comme d’habitude, lancé deux jeux, Real Racing 3 et Hitman Sniper afin de vérifier que les cœurs du SoC ne lâchent pas au bout de quelques minutes de jeux. GameBench nous assure en tout cas que le Snapdragon 820 du OnePlus 3 se comporte plutôt bien sur la longueur : il a tendance à plus utiliser ses gros cœurs sur la longueur et a poussé son GPU à rester dans la partie haute de sa fourchette de fréquence. Pas de mauvaise surprise, donc, le Snapdragon 820 se comporte très bien en jeu.

Au quotidien, il n’y a — et c’est la moindre des choses — quasiment aucun problème à signaler. Le téléphone est extrêmement réactif et je n’ai jamais vu la moindre application ramer. Quant à la chauffe, le seul moment où le téléphone s’est mis à chauffer plus que de raison (et à rebooter dans la foulée), c’est lorsque je l’ai utilisé pendant quatre heures d’affilée comme GPS pour un long trajet en voiture.

Communications et GPS

Cette année, OnePlus n’a presque pas fait de compromis. Ainsi, le OnePlus 3 est compatible avec l’intégralité des bandes de fréquence 4G françaises, sauf la bande 700 MHz. Il est de catégorie 6 et donc compatible avec la 4G+. Au niveau du GPS, je n’ai noté aucun problème. Le OnePlus 3 m’a servi de GPS pendant un week-end, que ce soit en mode piéton ou en voiture et ne m’a jamais lâché. Enfin et surtout contrairement au OnePlus 2, il  comprend une puce NFC.

oneplus 3 design frandroid test 17

Le OnePlus 3 est un smartphone double-SIM mais ne comprend aucun port microSD.

Sans surprise, le OnePlus 3 ne comporte aucun port pour une éventuelle carte microSD. Mais il faut dire que sa mémoire interne est d’une capacité de 64 Go, largement suffisants pour les quatre cinquièmes des utilisateurs.

Un appareil photo convaincant

Côté photo, OnePlus a utilisé un capteur en provenance de chez Sony, un capteur photo IMX 298 de 16 mégapixels (f/2.0) avec stabilisation optique, autofocus hybride et flash simple ton. Un capteur que l’on a déjà rencontré, par exemple, sur l’excellent Huawei Mate 8, sorti au début de l’année.

Avant de rentrer dans les détails, un mot sur l’application photo. OnePlus ne s’est pas foulé, il s’agit de l’application Appareil photo Google à laquelle il a ajouté un mode manuel un peu plus poussé. L’application n’est donc pas très ergonomique, mais elle permet d’afficher une grille, dispose d’un mode HDR Automatique, permet de régler la luminosité lors de la mise au point et de jouer avec l’ouverture ou les ISO. OnePlus a même intégré un ingénieux système de mise au point qui permet de jouer avec la profondeur de champ afin soit de faire la mise au point sur l’objet le plus en avant, soit la mise au point sur l’objet le plus en arrière.

mode manuel apppareil photo oneplus 3

Concernant les photos, l’appareil photo du OnePlus 3 est plutôt réussi. Lorsque la lumière est bonne, les clichés sont détaillés et le rendu des couleurs est dans l’ensemble très bon. Le mode HDR automatique réalise également de véritables petits miracles et parvient à récupérer des clichés qui, a priori, n’auraient rien donné. Le capteur trouve toutefois ses limites en intérieur, où les photos ont tendance à manquer un peu de piqué. En mode macro, les couleurs ont également tendance à être saturées plus que de raison.

IMG_20160611_114605
IMG_20160611_131213
IMG_20160611_145453
IMG_20160611_153337
IMG_20160611_172142
IMG_20160611_174146
IMG_20160611_185807
IMG_20160611_151435
IMG_20160611_150452
IMG_20160611_174607

Une bonne autonomie et un chargeur très rapide

Le OnePlus 3 est équipé d’une batterie de 3000 mAh non amovible. En termes de capacité, elle se trouve dans la moyenne des smartphones haut de gamme de cette année, mais elle est moins importante que celle du OnePlus 2, qui était de 3300 mAh.

La nouveauté, cette année, c’est l’arrivée d’une technologie de charge rapide maison, intitulée Dash Charge. Concrètement, le OnePlus 3 est vendu avec un gros chargeur de 20 Watts (5 Volts × 4 Ampères) qui permet, d’après mon expérience, de recharger le téléphone de 0 à 100 % en une heure et quart environ. Très pratique.

chargeur oneplus 3

Le chargeur du OnePlus 3.

À l’usage, l’autonomie du OnePlus 3 est dans la moyenne haute. Le téléphone est capable de tenir un peu plus d’une journée sans trop de problèmes, mais guère plus. Le bon point — merci Marshmallow — c’est que le téléphone perd très peu de batterie lorsqu’il est posé quelque part sans être utilisé. C’est plutôt bon dans l’ensemble, mais ce n’est pas exceptionnel.

Vidéo HD 1 heure
  • OnePlus 3 : 91
  • HTC 10 : 83
  • Samsung Galaxy S7 : 89
  • LG G5 : 89

Notre classique test d’autonomie (une heure de vidéo sur YouTube avec le son au maximum légal et la luminosité réglée à 200 cd/m²) a fait perdre 9 % de batterie au téléphone. La moyenne se situe généralement aux alentours de 14 %.

Prix et disponibilité

Le OnePlus 3 est vendu au tarif unique de 399 euros sur le site web de OnePlus. Il n’y a d’ailleurs qu’une seule version du téléphone, vendue avec 64 Go de mémoire interne et 6 Go de mémoire vive. Aucune autre version n’est prévue pour l’instant. À noter également que OnePlus vend sur son site de nombreux accessoires, comme des coques (19,95 ou 24,95 euros), des étuis (19,95 euros) ainsi qu’un chargeur « Dash Charge » se branchant sur l’allume-cigare (29,95 euros), très efficace au demeurant.

Test OnePlus 3 Le verdict

design
8
Il n’est pas original pour un sou, ce OnePlus 3, mais il faut bien lui reconnaître un certain charme et une certaine efficacité. Sa coque en métal est agréable au toucher, ses tranches arrondies et son écran bombé 2,5 D lui confèrent une prise en main très agréable et il est plus mince et plus léger que le OnePlus 2.
performances
9
Avec un Snapdragon 820 et 6 Go de RAM on s’attendait à des performances comparables à tous les autres smartphones haut de gamme de cette année. Et c’est bien le cas, le OnePlus 3 fait partie des appareils les plus performants rencontrés en 2016.
logiciel
8
L’association d’OxygenOS et d’Android Marshmallow est convaincante. L’interface du téléphone est très proche d’Android Stock tout en proposant quelques fonctionnalités de personnalisation très pratiques. Une sobriété appréciable.
écran
8
La définition Full HD du terminal est suffisante, sa luminosité est bonne et son contraste excellent, AMOLED oblige. On passera toutefois par le mode sRGB pour obtenir des couleurs fidèles à la réalité.
autonomie
8
L’autonomie du OnePlus 3 est bonne, sans être exceptionnelle. Le téléphone est capable de tenir plus d’une journée sans trop de problèmes, mais guère plus. On apprécie en revanche que le téléphone soit compatible avec la charge rapide et puisse être rechargé en un peu plus d’une heure.
caméra
8
L’appareil photo du OnePlus 3 est très bon. Si en intérieur ou de près le rendu est parfois discutable, en extérieur et avec des conditions lumineuses correctes, le résultat est plus que satisfaisant. Il est précis, dispose d’un bon rendu des couleurs et dispose d’une bonne application photo. Un appareil tout à fait honorable pour les amateurs de photo.
Note finale du test 8/10
Il n’est peut-être pas parfait, ce OnePlus 3, mais il faut bien admettre qu’il a été choyé par son constructeur. OnePlus a fait ce qu’il sait faire de mieux : proposer le meilleur smartphone possible au prix le plus contenu possible. Et il en ressort un appareil de 5,5 pouces peut-être pas très original du point de vue du design, mais en tout cas très efficace et qui est comparable avec ce que l’on retrouve chez la concurrence. Quitte peut-être à un peu trop les copier.

Quoi qu’il en soit on tient là un appareil doté d’une fiche technique très haut de gamme qui n’a pas à rougir de la comparaison avec la concurrence et qui a fait le moins de compromis possible. C’est bien simple, c’est l’un de smartphones les plus puissants de l’année, et dont aucun composant ne manque : toutes les bandes de fréquences 4G répondent présentes et le OnePlus 3 bénéficie du NFC cette année. Même l’appareil photo, autrefois banal sur les précédents OnePlus, est convaincant cette année. Son principal point faible, c’est son écran, dont les couleurs sont vraiment trop saturées et qui vient ternir un tableau pratiquement irréprochable.

Mais le meilleur argument du OnePlus 3, c’est son prix. Vendu 399 euros sur le site de OnePlus, aujourd’hui aucun smartphone haut de gamme ne peut venir le concurrencer sur ce terrain-là. Quand on sait qu’un Galaxy S7, un HTC 10 ou un LG G5 sont encore vendus plus de 550 euros, c’est bien simple, le OnePlus 3 fait office de meilleur rapport qualité-prix de l’année.
  • Points positifs
    • Rapport qualité-prix excellent
    • Des performances de haute volée
    • Appareil photo très convaincant
    • Des finitions solides
    • Enfin le support de la charge rapide
  • Points négatifs
    • Pas de bande 700 MHz
    • Design peu inspiré