Introduction

Le Xiaomi Mi Mix 2S est une version améliorée du Mi Mix 2. Du moins c’est ainsi que le présente son constructeur. Qu’est-ce qu’apporte ce nouveau modèle par rapport à l’originel ? Nous l’avons testé pour le savoir.

Fiche technique

Modèle Xiaomi Mi Mix 2s
Version de l'OS Android 8.0
Interface MIUI
Taille d'écran 5,99 pouces
Définition 2160 x 1080 pixels
Densité de pixels 403 ppp
SoC Snapdragon 845 à 2,8GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Adreno 630
Mémoire vive (RAM) 6 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go, 128 Go, 256 Go
MicroSD Non
Appareil photo (dorsal) Double capteur 12 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 5 Mégapixels
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Oui
Bluetooth 5.0 + A2DP + LE
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
SIM 2x nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 3400 mAh
Dimensions 150,86 x 74,9 x 8,1 mm
Poids 189 grammes
Couleurs Blanc, Noir
Prix 452€
Fiche produit

Ce smartphone nous a été donné par Gearbest. Il s’agit d’un modèle international.

Le test en vidéo

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Design

Le Xiaomi Mi Mix 2S ressemble énormément au Mi Mix 2, du moins en façade. Le smartphone dispose en effet d’un écran recouvrant une très grande partie de la surface avant et ne souffre d’aucune encoche.

Le smartphone reste en effet fidèle à l’esthétique prônée par la famille Mi Mix. Autrement dit, des bordures quasi inexistantes, sauf en bas, avec un menton relativement épais qui loge le selfie avant. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce design, rappelons qu’il faut retourner l’appareil (sens dessus dessous, oui oui) pour prendre un bon selfie afin d’éviter la disgracieuse contre-plongée.

On note toutefois que le contour déjà fin sur le Mi Mix 2 l’est encore plus sur la version améliorée estampillée par le S. Au premier coup d’œil cela ne se remarque pas particulièrement, mais après avoir longuement fixé les deux appareils côte à côte, on peut voir la différence. Le haut-parleur pour les appels, en haut, s’étale un peu plus en largeur, mais difficile de faire plus discret comme modification.

Ainsi, si la famille Mi Mix vous plaît esthétiquement, le Mi Mix 2S vous séduira assurément. Il reprend les mêmes lignes et les améliore par petites touches par-ci, par-là. À noter qu’il est tout de même plus lourd que son devancier (192,2 grammes contre 187,6 grammes pour la version de 2017). Je me permettrai même d’avancer que les éventuels utilisateurs n’aimant pas ce design ne peuvent nier le fait qu’il est unique. Et en cela, il s’agit d’une vraie force dans un contexte où beaucoup d’appareils tendent à sacrifier leur originalité pour suivre les tendances.

Le Mi Mix 2S est à gauche sur ces photos, le Mi Mix 2 à droite.

Poursuivons, très estimés lecteurs et lectrices, et admirons maintenant l’arrière de la belle bête. Un dos en céramique — mais qui donne l’impression d’être du verre — loge le lecteur d’empreintes rond et très efficace. Le double appareil photo, coincé dans le coin supérieur gauche, dépasse légèrement en relief. En résulte un smartphone un chouia bancal lorsqu’il est posé à plat. Rien de méchant cela dit, mais nous sommes là pour pinailler.

L’arrière du Mi Mix 2S offre une sorte d’effet miroir qui réfléchit un peu les rayons du soleil et permet d’admirer son visage sans problèmes. Pratique pour les éphèbes et autres disciples de Narcisse. Sachez toutefois que le dos marque un peu trop facilement les traces de doigts, mais on a vu largement pire.

Fier de son allure imaginée par le Français Philippe Starck, le smartphone arbore le fameux « MI MIX DESIGNED BY XIAOMI » dans le sens de la longueur, en bas au centre de la surface arrière. C’était dispensable.

La prise en main, quant à elle, est agréable grâce à des finitions en douceur et un toucher lisse sans être trop glissant. L’aspect un peu lourd du téléphone se fait vite oublier, mais on a bien plus de mal à faire l’impasse sur cette impression de largeur qu’il dégage. Cela peut représenter un léger inconfort pour les plus petites mains.

Pour finir, la tranche de droite héberge les boutons de volume et de déverrouillage. À l’opposé se trouve le tiroir double nano SIM, et en bas on trouve le port USB Type-C et la grille de haut-parleur. La prise jack est aux abonnés absents (mais le smartphone est livré avec un adaptateur pour les casques filaires).

Écran

L’écran IPS LCD du Xiaomi Mi Mix 2S offre une diagonale de 5,99 pouces pour un ratio 18:9. En termes de définition, il faut compter sur 2 160 x 1 080 pixels (Full HD+). La dalle est certes en verre, mais elle ne laisse pas de marbre.

Avec le design si particulier du téléphone qui met vraiment en avant l’écran, on ne peut s’empêcher d’espérer une excellente qualité d’affichage, ce qui n’est pas tout à fait le cas. Mais avons-nous affaire à un mauvais écran ? Loin de là.

Objectivement, on peut simplement souligner que les couleurs peuvent paraître un peu trop pâles par moment. Notre sonde affiche pourtant un contraste très correct de 1237:1, mais le hic est que si les nuances de bleus sont bien retranscrites, le vert et le rouge, eux, manquent d’intensité.

La température des couleurs est plutôt correcte en se situant légèrement en dessous des 7 000K, et en plus on peut la modifier à loisir grâce à une palette dans les paramètres.

En ce qui concerne la luminosité, les beaux jours sont revenus vers la fin de mon test, mais les agréables rayons de soleil venus chatouiller l’écran du Mi Mix 2S n’ont que très légèrement altéré le confort de lecture. Notre sonde affiche à ce propos une luminosité maximale de 436 cd/m², ce qui est largement suffisant dans la majorité des cas.

Logiciel

Le Xiaomi MI Mix 2S tourne sous Android 8.0 Oreo fortement transformé par la fameuse patte de MIUI dans sa version 9.5. Pas de tiroir d’applications, un design et des icônes qui n’ont rien à voir avec Android pur, des solutions maison préinstallées (Forum MIUI, éditeur vidéo…) ainsi que la suite logicielle de Microsoft, des effets d’animation, beaucoup de personnalisations possibles… On a le droit à la totale.

Je ne suis pas fan du tout de cette interface, mais j’ai eu beau chercher, je n’ai pas remarqué de latence particulière. MIUI réagit toujours très bien. Le raccourci permettant d’accéder à la recherche Google est également appréciable, il suffit de glisser son doigt vers le haut. Cela permet de remédier plus ou moins à l’absence de tiroir d’applications (la recherche Google s’applique en effet sur le web, mais aussi en local sur le téléphone).

Cependant l’organisation du menu des paramètres est assez déstabilisante. Je ne vais pas m’élancer dans une description détaillée, mais sachez par exemple que l’option « Veille » ne se trouve pas dans « Affichage » ou que la liste des options commence par l’onglet « À propos du téléphone » que l’on retrouve habituellement tout en bas sur les smartphones Android.

Aussi, la barre de recherche dans les paramètres m’a posé quelques soucis. Après avoir activé les options développeurs, je n’arrivais pas à retrouver ces derniers (cachés dans le sous-menu « Paramètres supplémentaires ») en passant par ladite fameuse barre de recherche. C’est dommage.

Notez qu’une navigation par gestes (sans les boutons classiques d’Android) peut être activée. Lorsque vous la sélectionnez, vous avez droit à un petit tutoriel expliquant les bases — celui-ci aurait pu être un peu mieux traduit, je pense au « Balayer rapidement depuis le bas et mettre pause ». Un petit temps d’adaptation est nécessaire pour que cela devienne naturel, mais une fois que l’on a bien intégré que les glissements du pouce doivent bien partir des bordures du téléphone vers l’écran, cela devient assez simple. Le gros bonus : le design du Mi Mix 2S est sublimé par la disparition des boutons.

MIUI accueille régulièrement de nouvelles fonctionnalités et des fixations de bugs. Vous pouvez consulter les particularités de la version 9.5 sur cette page. On note, par exemple, la désactivation automatique du partage de connexion quand l’enveloppe data touche à sa fin ou la possibilité de configurer des raccourcis sur le dialer pour appeler rapidement un contact en particulier.

Audio

Rien de très particulier du côté du son sur ce smartphone. Le haut-parleur en bas de l’appareil est plutôt efficace. Il est bon sur les tonalités les plus claires, mais manque un peu de puissance sur les basses.

J’ai trouvé que le son occupait relativement bien l’espace. Pas de quoi couvrir un bruit ambiant marqué, mais on peut assez profiter correctement d’une piste audio même si l’appareil n’est pas orienté vers nous. Par contre, lorsque l’on tient le Xiaomi Mi Mix 2S à l’horizontale, ne pas couvrir le haut-parleur est une ordalie (comment ça j’en fais des caisses ?) tant son positionnement n’est pas optimal.

Photo

L’appareil photo repose sur deux capteurs de 12 mégapixels chacun avec des diaphragmes ouvrant à f/1,8 pour l’objectif principal et à f/2,4 pour le second qui est un téléobjectif. La qualité des photos est vraiment au rendez-vous.

Là où je l’ai trouvé particulièrement bon, c’est sur la large palette de couleurs que le smartphone est capable de retranscrire sur les prises de vue en extérieur. Le tout sans tomber dans cet aspect un peu surréel voire « trop beau » que l’on a pu observer sur les Huawei P20 ou, plus récemment, le Honor 10. Le Xiaomi Mi Mix 2S réussit à garder un aspect assez authentique.

Vous disposez également d’un bouton AI. Sur le papier, ce dernier active une intelligence artificielle qui permettra de reconnaître les scènes prises en photo et de les améliorer pour qu’elles soient encore plus belles. Dans les faits, il s’agit en fait d’une sorte de HDR amélioré, mais discret. Je vous conseille quand même de garder cette option activé : mine de rien, elle se révèle pratique sur un contre-jour.

À noter que l’option n’a pas encore été traduite, le smartphone indique « AI activated » lorsque vous appuyez dessus.

La netteté, sans être incroyable, reste très satisfaisante avec des détails plutôt bien préservés, mais on aperçoit à certains endroits sur les photos que la partie logicielle a pris le relais pour corriger le tir. Rien de bien méchant en soi, mais cela se ressent.

En intérieur, la grande dynamique des couleurs se fait moins ressentir, mais on reste sur des rendus satisfaisants. Attention aux néons qui corrompent parfois le comportement de l’appareil photo.

Le second capteur permet de réaliser un zoom optique x2. Il suffit d’appuyer sur le bouton correspondant sur l’interface de l’application photo. Mention spéciale à l’animation prévue à cet effet : l’objectif principal zoom numériquement dans l’image avant de switcher sur le téléobjectif et son zoom optique. C’est rigolo, mais moche… Rigomoche.

Dans de bonnes conditions, le téléobjectif se révèle bien pratique, car les détails sont souvent très bien préservés ; utile pour lire les panneaux de signalisation de loin.

Par contre, évitez de l’utiliser en faible luminosité. La faible ouverture du diaphragme l’empêche de capter assez de lumière. Résultat : on ne voit rien.

D’ailleurs, les photos en faible luminosité, parlons-en ! Celles-ci restent très correctes, mais souffrent évidemment d’un bruit plus présent. En extérieur comme en intérieur, cela reste encore assez modéré. Par contre, dans les conditions complexes, la dynamique est plus laborieusement gérée et les nuances de couleurs sont un peu trop altérées.

On peut parler d’une petite faiblesse de l’appareil photo à ce niveau.

Arrêtons-nous sur le mode Portrait. Celui-ci est excellent lorsque les conditions de prises de vue sont clémentes, mais est plus poussif en intérieur. Il se peut aussi que la mise au point sur le sujet soit un peu laborieuse. Mais on retiendra surtout le bel effet bokeh sur les portraits.

Maxime prend la pose pendant la pause pour la cause pendant qu’on cause.

Pour les selfies, il faut compter sur un capteur de 5 mégapixels. Comme nous le mentionnions dans la partie Design de ce test, le module se trouve sur la partie inférieure de la face avant. Il faut donc retourner le Mi Mix 2S pour capturer un égoportrait.

Le capteur frontal est efficace, mais a beaucoup de mal lorsqu’il y a un contre-jour. Il réussit tout de même à capturer très correctement le visage.

En faible luminosité, il est simplement mauvais.

Côté vidéo, la qualité de l’image est un tout petit peu moindre que sur les photos (les surexpositions sont plus fréquentes), mais la stabilisation est très bonne en 1080p. Vous pouvez également filmer en 4K et profiter d’un mode ralenti de 240 FPS (HD ou Full HD).

Performances

Snapdragon 845. 6 Go de RAM. Le Xiaomi Mi Mix 2S fait partie des poids lourds en termes de puissance en 2018 si l’on se fie à sa fiche technique. Sur les tâches quotidiennes, je n’ai pas rencontré de problème et sur les jeux les plus gourmands, il s’en sort parfaitement bien. Quoique…

Sur Arena of Valor, il débute à 60 FPS et les tient de manière stable sans souci pendant plus de 10 minutes de jeu. Au bout d’un quart d’heure, par contre, il descend aux alentours de 47 FPS (moins stables qui plus est). Ce n’est pas vraiment gênant, mais cela reste étonnant.

À l’inverse, sur le MMORPG Lineage 2 Revolution, j’ai pu profiter des graphismes poussés à l’extrême en affichant le moindre détail sans que cela n’affaiblisse le smartphone. Par ailleurs, le Mi Mix 2S connait quelques pointes de chaleur dissipées extrêmement rapidement. Concrètement, on a peur pour ses doigts pendant 10 secondes avant que l’appareil ne tiédisse progressivement.

 Xiaomi Mi Mix 2SHuawei P20Xperia XZ2Xiaomi Mi Mix 2
SoCS845Kirin 970S845S835
AnTuTu 7.x269 763203 591264 401n/c
PCMark 2.08 3586 99981516 591
3DMark Slingshot Extreme3 7073 00046733 543
3DMark Slingshot Extreme Graphics4 0613 04651224 006
3DMark Slingshot Extreme Physics2 8412 85035762 523
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen)34 /35 FPS23 / 23 FPS33 / 35 FPS23 / 23 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen)59 / 71 FPS56 / 65 FPS59 / 81 FPS47 / 51 FPS
Lecture / écriture séquentielle739 / 192 Mo/s833 / 195 Mo/s680 / 200 Mo/s711 / 203 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire35,9k / 23k IOPS37,8k / 41k38,4k / 4,3k IOPS35k / 3,6k IOPS

Sur les benchmarks, on peut voir l’apport du Snapdragon 845 par rapport au SD835 du Mi Mix 2, mais surtout que le Mi Mix 2S joue clairement dans la cour des grands, et va même batailler contre le monstre de puissance qu’est le Sony Xperia XZ2. Ce dernier reste toutefois un peu plus stable en jeu que notre protagoniste du jour.

Autonomie

Avec une batterie de 3 400 mAh, le Xiaomi Mi Mix 2S est en mesure de tenir bien plus d’une journée en utilisation relativement poussée. Personnellement, j’ai pu utiliser Maps, regarder une bonne demi-douzaine de vidéos sur YouTube et passer beaucoup de temps sur le web sans qu’il ne me lâche prématurément.

J’ai par exemple pu jouer à des parties de 25 et 30 minutes de PUBG sur un réseau Wi-FI, et la batterie ne perdait que 10 % environ. Preuve que le Mi Mix 2S est un smartphone bien fiable sur ce point.

Lors de notre protocole de test ViSer simulant une utilisation très intensive, il a tenu 9 heures et 28 minutes, un score au-delà de la moyenne observée. Un résultat enthousiasmant en d’autres mots. Par ailleurs, la recharge rapide livrée avec le produit est excellente et permet de passer de 9 % à 58 % de batterie de 30 minutes pour atteindre ensuite les 91 % sur la demi-heure suivante, soit 82 % récupérés en 1 heure. Au top !

Notez également que le Xiaomi Mi Mix 2S est le seul smartphone Android à être compatible avec la recharge rapide sans fil à 7,5W (comme les derniers iPhone).

Réseau et communication

Le Xiaomi Mi Mix 2S profite d’une excellente qualité d’appel. Mes interlocuteurs n’ont jamais eu à se plaindre du bruit ambiant de la ville, celui-ci ne couvrant jamais mes paroles. Par ailleurs, le GPS fonctionne toujours très bien, mais la boussole a souvent rencontré des soucis et pointait dans une direction parfois opposée. Cela s’est un peu amélioré avec le temps.

En ce qui concerne la 4G, j’ai utilisé un modèle destiné à l’international, compatible avec l’ensemble des bandes de fréquences françaises. En termes de débit, sur le réseau 4G+ d’Orange, j’ai pu atteindre des débits descendants de 105 Mb/s (on aurait toutefois pu espérer plus). Le seul petit souci que j’ai pu observer à ce niveau est le fait que lorsqu’il doit basculer d’un réseau Wi-Fi aux données mobiles, le Mi Mix 2S peut avoir tendance à prendre un peu trop son temps pour réaliser la transition.

Prix et disponibilité

Le Xiaomi Mi Mix 2S est vendu en France au prix de 499,90 euros pour la version de 6 Go de RAM et 64 Go d’espace de stockage. La déclinaison 6+128 Go coûte, elle, 599,90 euros.

Les alternatives au Mi Mix 2S

Pour environ 500 euros, il existe de nombreuses alternatives. Vous pouvez, par exemple, opter pour le OnePlus 6, ou le Honor 10 qui offrira néanmoins pour sa part un peu moins de puissance.

Galerie photo

Test Xiaomi Mi Mix 2S Le verdict

design
9
Un design unique et bien maîtrisé. Le smartphone se distingue réellement des autres produits du marché. Les bordures bien fines et la prise en main agréable le rendent très plaisant. Dommage qu'il soit un petit peu trop large pour certaines mains et que l'on soit forcé de faire le deuil de la prise jack.
écran
8
L'écran du Xiaomi Mi Mix 2S est très satisfaisant. On retient une bonne température des couleurs et un contraste satisfaisant, mais également quelques couleurs qui manquent d'énergie en contre-partie.
logiciel
7
Je n'aime pas MIUI, vraiment pas. Mais l'interface de Xiaomi a le mérite d'être complète, réactive et d'offrir un bon nombre de personnalisations sauf, ô désespoir, la possibilité d'activer un tiroir d'applications. Il est également dommage que le menu des Paramètres ne soit pas très bien organisé et que certaines traductions n'ont pas encore été réalisées en français sur ce modèle international.
caméra
9
Le double appareil photo est très intéressant, avec de belles couleurs, une netteté très satisfaisante et un mode portrait qui vaut le coup d'œil. Le téléobjectif s'avère également bien pratique quand les conditions le permettent. Il pêche un peu en faible luminosité, mais au quotidien, le Xiaomi Mi Mix 2S plait par ses performances photo.
performances
9
La puissance du Snapdragon 845 est très bien exploitée. Il n'y aurait presque pas besoin de rajouter d'autres commentaires pour cette partie si ce n'est que le smartphone souffre de certains pics de chaleurs éclairs. Les mains ne brûlent jamais, rassurez-vous.
autonomie
9
En termes d'autonomie, le Xiaomi Mi Mix 2S est très fiable. Rassurant, il est capable de tenir le rythme acharnée d'une utilisation poussée pendant plus d'une journée. Sans être le meilleur dans ce domaine, il se range sans contexte dans le haut du panier.
Note finale du test 9/10
Avec le Mi Mix 2S, Xiaomi signe un très beau produit. Première particularité : son design si propre à cette gamme avec des bordures toujours plus fines. Certains n'aimeront pas, mais l'esthétique du smartphone se démarque et lui confère indéniablement une vraie personnalité.

Ajoutez à cela une belle qualité photo, une grosse puissance et une autonomie solide. On obtient ainsi un smartphone très intéressant où la baisse de qualité photo en faible luminosité et le temps de s'habituer à l'interface MIUI sont les principaux défauts.

Qui plus est, le Mi Mix 2S ne souffre pas du même problème que ses prédécesseurs : il est officiellement vendu en France. Pas besoin de passer par un importateur pour se procurer une version rognée de certaines bandes de fréquences 4G et orphelin d'un SAV adapté. Avec l'arrivée de Xiaomi dans l'Hexagone, ce smartphone intègre enfin des circuits de vente plus classiques.
  • Points positifs
    • Design unique et beau
    • Appareil photo performant
    • Grosses performances
    • Belle autononomie
  • Points négatifs
    • Couleurs un peu pâles sur l'écran
    • MIUI peut encore être amélioré
    • Pas de prise jack