StopCovid : le secrétaire d’État au Numérique doute de l’utilité de l’application

Mais il reste optimiste

 

On en entend beaucoup parler mais verra-t-elle vraiment le jour ? L’avenir de StopCovid, l’application de traçage des malades du coronavirus, semble incertain. Cédric O, secrétaire d’Etat au numérique, présentait quelques réserves ce matin devant la commission des affaires économiques du Sénat.

Utiliserons-nous l’application StopCovid après le confinement ? Rien n’est moins sûr.

StopCovid, l’application de traçage des malades du coronavirus, n’en est qu’au stade de projet. Pourtant, les autorités ont beaucoup de mal à accorder leurs violons. Dans un premier temps, l’Intérieur et la Santé se disaient farouchement contre une telle application avant de faire marche arrière. Le 13 avril, le Président de la République confirmait qu’une application était bien à l’étude, mais qu’elle devrait faire l’objet d’un débat au Parlement. Alors StopCovid ou pas StopCovid ?

« Optimiste, mais pas totalement certain »

Interrogé par le Sénat lors d’une commission des affaires économiques, Cédric O, secrétaire d’État au numérique, a émis quelques réserves. Il s’interrogeait :

Est-ce que nous allons réussir à avoir quelque chose qui soit suffisamment précis pour que cela serve son objectif épidémiologique ? Je suis optimiste, mais pas totalement certain. C’est l’objet d’un travail très intense que nous menons avec les Allemands, qui ont un peu d’avance sur nous, mais qui ont partagé leur expertise.

Plus précisément, Cédric O se pose des questions quant à la pertinence de la technologie. Selon lui, le Bluetooth ne permet pas de mesurer exactement la distance entre deux smartphones et donc de déterminer s’il y a un réel risque de contamination entre deux personnes.

La présidente de la CNIL émettait elle aussi quelques réserves à ce sujet. Elle précisait que près d’un quart de la population n’utilisait pas de smartphones et qu’il s’agissait sans doute des personnes âgées, plus fragiles face au coronavirus.

Google et Apple à la rescousse

Et si le salut venait d’Apple et Google ? Les deux géants américains ont officialisé un rapprochement inédit dans l’histoire des deux entreprises. Les créateurs des deux grands OS mobiles ont annoncé qu’ils travaillaient ensemble pour faciliter le développement d’applications comme StopCovid. Cédric O, confirme entretenir des discussions avec les géants américains. Il déclarait ce matin devant la commission :

Nous avons des échanges techniques avec Apple et Google et des échanges en parallèle avec le gouvernement allemand sur la manière dont on peut progresser dans les jours prochains. Toute aide peut être bienvenue (…), mais elle doit se faire aux conditions des gouvernements.

La question du respect de la vie privée sera au centre des préoccupations. Comme le rappelait Emmanuel Macron dans son allocution du 11 mai, « cette épidémie ne saurait affaiblir notre démocratie ni mordre sur quelque liberté ».

Les derniers articles