La troisième génération des montres connectées Misfit Vapor vient de pointer le bout de son nez sur le site du constructeur américain, sous le nom de Vapor X.

La montre Misfit Vapor X.

Misfit, c’est la marque de bracelets connectés cofondée en 2011 par l’ancien patron d’Apple John Sculley, et rachetée en 2015 par le fabricant d’accessoires Fossil. Depuis, la firme produit des montres sous Wear OS et vient d’officialiser le nouvel ajout à sa gamme : la Misfit Vapor X.

Le design s’est encore un peu affiné par rapport à la Misfit Vapor 2 de l’année dernière. La montre pèse 43 grammes et vient en taille unique de 42 mm, soit un écran AMOLED de 1,19 pouce. La Misfit Vapor X est la première de la marque à disposer de trois boutons sur le côté, dont deux aux actions personnalisables. Elle est disponible en cinq coloris de cadran et de bracelet.

Snapdragon Wear 3100, mais seulement 512 Mo de RAM

Sous le capot se trouvent un SoC Qualcomm Snapdragon Wear 3100 — le plus performant actuellement disponible pour les montres connectées — mais seulement 512 Mo de RAM. Même si cette quantité de mémoire reste assez standard pour une montre connectée, pour le prix, on aurait pu attendre au moins 1 Go. Comme son prédécesseur, l’appareil tourne sous Wear OS et embarque 4 Go de stockage, avec en prime une puce GPS. La montre résiste à l’eau jusqu’à 30 mètres et est également dotée d’un capteur cardiaque, d’un altimètre, d’un accéléromètre, et d’un gyroscope.

Côté autonomie, comme pour la précédente Vapor 2, on doit s’attendre à tenir 24 heures avec une batterie pleine. Le chargeur magnétique permet toujours une recharge à 80 % en 50 minutes. Nouveauté liée à la puce Snapdragon Wear 3100, un mode économie d’énergie permet de doubler l’autonomie à deux jours.

La Vapor X est étiquetée sur le site américain de Misfit au prix de 280 dollars (252 euros HT), avec un prix de lancement temporaire rabaissé à 200 dollars (180 euros HT).