Tout comprendre au gros changement qui va toucher Google Chrome : le passage à Manifest v3

 

Depuis le 3 juin, Google a commencé à désactiver les extensions Chrome développées avec Manifest v2. On vous explique pourquoi et ce que ça change avec l'arrivée de Manifest v3."

Si vous êtes un·e utilisateur·rice de Chrome, vous avez peut-être remarqué que certaines de vos extensions ont disparu ou ne fonctionnent plus correctement. C’est peut-être à cause de la migration vers Manifest v3, la nouvelle norme pour les extensions Chrome lancée par Google le 3 juin.

Qu’est-ce qui change avec Manifest v3 ?

Manifest v2, c’était le framework utilisé par la grande majorité des extensions Chrome depuis 2012. Désormais, Google souhaite que les extensions migrent vers Manifest v3, présenté comme plus sûr et plus efficace.

Concrètement, qu’est-ce que ça change ? Eh bien, cette mise à jour a forcé et va forcer la réécriture de nombreuses extensions. Certaines pourront s’adapter et continuer à fonctionner, mais d’autres risquent de devenir obsolètes et de disparaître. Et ça, c’est pas cool pour les millions d’utilisateur·rice·s de Chrome qui apprécient leurs extensions.

Selon Google, 85 % des extensions activement maintenues ont déjà été mises à jour vers Manifest v3. Parmi elles, on retrouve plusieurs bloqueurs de publicités populaires comme AdBlock et Adguard. Il y a aussi l’extension uBlock Origin Lite, déjà compatible.

Mais pour les extensions plus petites ou sans entretien, le risque de disparition est plus élevé.

Une migration controversée

La migration vers Manifest v3 ne fait pas l’unanimité chez les développeur·se·s d’extensions, et en particulier chez ceux et celles qui travaillent sur des bloqueurs de publicités. En effet, Manifest v3 limite le nombre de règles dynamiques que peuvent utiliser les bloqueurs, ce qui pourrait réduire leur efficacité.

Face aux critiques, Google a augmenté cette limite à 330 000 règles statiques et 30 000 règles dynamiques. Mais certains craignent que ça ne soit pas suffisant pour les bloqueurs les plus avancés et personnalisables.

Alors, pourquoi Google a décidé de limiter les bloqueurs de pub avec Manifest v3 ? Officiellement, l’entreprise affirme que c’est pour des raisons de sécurité et de performances. Mais certains soupçonnent que c’est surtout pour protéger ses revenus publicitaires, qui pourraient être affectés par des bloqueurs trop efficaces.

Rassurez-vous : ce changement arrivera sur la version finale de Chrome pas avant fin 2024. Vous aurez en plus, temporairement, la possibilité de réactiver manuellement les extensions bloquées.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).