Instagram plus LGBT-friendly avec l’ajout des pronoms

 

Pour faciliter l’usage des pronoms, le réseau social Instagram commence à ajouter un champ dédié dans le profil des comptes. Un bon moyen de mettre facilement en lumière les différentes identités de genre.

Sur Instagram, il n’est pas rare de lire dans les bios de certains comptes un enchaînement de pronoms. Cette précision prend évidemment de la place sur les 150 caractères que peut compter une bio, empêchant certain·e·s d’exprimer convenablement tout ce qu’ils ou elles auraient à dire. Bonne nouvelle cependant : le réseau social vient d’ajouter un espace dédié à cela afin d’économiser de la place dans votre texte.

Un grand nombre de pronoms

Dans certains pays, une nouvelle case est donc disponible dans l’édition de son profil afin d’y rentrer ses pronoms. On peut donc choisir les masculins et féminins (he/him/his et she/her/hers), le neutre (they/them/theirs), ainsi qu’un grand nombre de néopronoms comme xe/xem/xyr, ze/zie/zir/hir, etc. Il est bien sûr possible de mélanger les pronoms existants.

Précisons tout de même que la liste est fixe afin d’empêcher l’usage de mots inappropriés et injurieux. Lors de ses tests, Mashable a ainsi trouvé 41 options valables, mais Instagram a déjà indiqué sur Twitter que d’autres possibilités seront ajoutées avec le temps.

We'll continue to update the list of terms over time, so that more people around the world can share their pronouns more easily. If you have suggestions you can drop them here: https://t.co/u0JKBlTqAM https://t.co/9XeKRhZvk8

— Instagram Comms (@InstagramComms) May 11, 2021

En France, cette option n’est pas encore disponible, seuls les pays anglophones étant pour le moment concernés. Instagram a cependant confirmé qu’elle serait déployée dans davantage de pays à l’avenir.

Une meilleure expression de genre

Cette modification a bien évidemment pour but de donner plus de visibilité aux personnes transgenres et non binaires, et de faciliter leur acceptation par la société, aujourd’hui en partie hostile à la théorie du genre, tout en permettant d’éviter le mégenrage. De même, pour les personnes cisgenres, indiquer publiquement ses pronoms participe à la normalisation de cette pratique et invite à se questionner sur le genre d’une personne au-delà des présupposés.

Précisons tout de même que pour éviter le harcèlement ou pour celles et ceux qui n’ont pas fait leur coming-out, il est possible de ne montrer ses pronoms qu’à ses followers. C’est d’ailleurs l’option activée par défaut pour tous les comptes de personnes de moins de 18 ans.

Les derniers articles