Victoire pour l’association 40 millions d’automobilistes : la loi d’orientation des mobilités abandonne l’article qui visait à cacher les contrôles routiers dans les applications telles que Waze et Coyote.

Les applications de GPS intégrant des rapports d’incident envoyés par les utilisateurs ont souvent été pointées du doigt pour leurs capacités à prévenir des contrôles routiers faits pour la prévention des accidents de la route. La loi s’était adaptée une première fois afin de forcer ces applications, comme Waze ou Coyote, à masquer la nature du contrôle.

Le projet de loi d’orientation des mobilités présenté avait pour idée d’aller plus loin en l’interdisant totalement dans certains cas. Cependant, l’association 40 millions d’automobilistes s’est mobilisée afin de faire disparaître cet article du projet.

C’est désormais chose faite comme le rapporte Le Parisien. L’article a tout bonnement disparu du texte final, le ministère des Transports indiquant une mesure qui n’était « pas aboutie ». Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 millions d’automobilistes, a lui déclaré : « C’est un texte qui ne servait à rien. Il existe déjà une législation claire. Les applications annoncent les zones de danger, mais pas les zones d’implantation. C’est une première victoire ».

Le journal souligne tout de même que Waze ne respecte pas vraiment cette législation, continuant d’indiquer les zones d’implantation au sein de son application. Aussi, il apparaît dans ce contexte que ce projet est loin d’être abandonné, et que Waze pourrait particulièrement rentrer dans le collimateur du gouvernement à l’avenir.

L’application ultime pour les conducteurs ! Waze est le GPS communautaire de référence. Plus qu’un simple Google Maps bis, le service,...

3 raisons de télécharger cette application

  • Être alerté des bouchons, accidents & radars
  • Calcul en direct du meilleur itinéraire
  • Trouvez un parking et de l’essence moins cher