Les développeurs de PlayerUnknown’s Battlegrounds ont annoncé que la version mobile du jeu de battle royale comptait plus de 200 millions de joueurs, soit autant que Fortnite. De quoi nourrir la rivalité entre les deux titres.

PUBG Mobile, la version pour smartphones et tablettes du célèbre jeu de battle royale, vient de dépasser la barre symbolique des 200 millions d’utilisateurs inscrits selon TheVerge qui annonce tirer ses informations de « l’entreprise » (certainement Tencent). Il rivalise ainsi avec son principal concurrent, Fortnite, qui a atteint également les 200 millions à la fin du mois de novembre.

Notons qu’il s’agit là, dans un cas comme dans l’autre, du nombre de joueurs inscrits et que le chiffre ne peut donc pas baisser. En revanche, les deux titres revendiquent 30 millions de joueurs actifs quotidiennement. Une parfaite égalité qui pourrait en surprendre quelques-uns.

Le jeu qui a propulsé sur le devant de la scène le genre battle royale se décline en version mobile ! PUBG est donc un battle royale dans lequel...

3 raisons de télécharger cette application

  • Participez à des combats épiques à 100 joueurs
  • De nombreux modes de jeux
  • Des accessoires et tenues pour personnaliser son avatar

Depuis quelque temps, Fortnite a gagné en visibilité en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord, mais celui qui a donné ses lettres de noblesse au genre n’a pas dit son dernier mot dans le reste du monde où sa version mobile est très populaire. Par ailleurs, le chiffre annoncé ici ne prend pas en compte les 50 millions de copies du jeu originel vendues sur PC et consoles.

Mais Fortnite n’a pas encore dit son dernier mot. Avec sa version mobile — qui arrive désormais sur davantage de smartphones –, le titre d’Epic Games va pouvoir attirer un nouveau public, notamment en Chine où le jeu mobile est très répandu.

La bataille entre les deux ténors du marché va donc continuer de plus belle, sur nos PC, nos consoles, nos smartphones… mais aussi au tribunal.

À lire sur FrAndroid : PUBG vs Fortnite : la Battle Royale se poursuit au tribunal