Ces lentilles de contact connectées se rechargent avec vos larmes

 

Le scientifique Lee Seok Woo a présenté aux journalistes de la CNBC une solution étonnante pour recharger des lentilles de contact : nos larmes. Une prouesse technologique qui pourrait à terme servir dans différents milieux.

Des scientifiques ont développé des lentilles se rechargeant avec les larmes – (AP Photo/Jeff Chiu, File)

Le scientifique Lee Seok Woo de l’université The Nanyang Technological University’s School of Electrical and Electronical Engineering à Singapour s’est entretenu avec la CNBC pour présenter le développement de lentilles connectées rechargeables via nos larmes.

De la fiction à la réalité

Le scientifique a confié s’être inspiré d’une scène de Mission Impossible pour son invention. Pour les fans d’Ethan Hunt, il faudra patienter : on est encore loin d’une technologie embarquée que l’on pourrait retrouver dans nos smartphones.

L’enjeu autour d’une invention comme celle-ci réside dans la miniaturisation des composants, une lentille de contact représentant 0,5 mm.

Aujourd’hui, Lee Seok Woo et son équipe ont développé une batterie aux alentours de 0,2 mm d’épaisseur, soit le double d’un cheveu humain. Pour le moment, la batterie permettrait de produire un courant oscillant entre 0,3 à 0,6 volt. À titre de comparaison, une pile AA produit 1,5 volt.

Le plus intéressant concerne encore le système de recharge de ces lentilles. Face au risque que peuvent représenter les produits inflammables présents dans des batteries au lithium, Lee et son équipe ont développé une technologie permettant la recharge via une solution biologique : les larmes.

 

La lentille est, en effet, recouverte de glucose qui peut réagir au sel présent dans les larmes et ainsi se recharger. Rassurez-vous, les scientifiques ont également prévu une solution de recharge via des câbles.

Des applications dans le champ médical

Cette invention pourrait être une belle avancée dans le domaine médical. En 2014, Google annonçait un partenariat avec l’entreprise Novartis afin de créer des lentilles connectées pouvant mesurer la glycémie pour des patients diabétiques.

Toutefois, le projet ne produisant pas de résultats suffisamment précis, le géant de la tech a indiqué mettre fin au projet en 2018.

Si cette invention reste aujourd’hui dans le domaine de la recherche, on peut d’ores et déjà percevoir son potentiel dans différentes industries. Reste à s’armer de patience.


Pour ne rater aucun bon plan, rejoignez notre nouveau channel WhatsApp Frandroid Bons Plans, garanti sans spam !