Covid-19 : Sanofi et une startup américaine réfléchissent à un auto-test par smartphone

 

Sanofi et Luminostics ont signé un accord dans l'optique de créer un dispositif d'auto-diagnostic du covid-19. On vous explique fonctionne un tel dispositif.

L’auto-test imaginé par Sanofi // Source : Sanofi

Le laboratoire pharmaceutique français Sanofi et la startup américaine Luminostics sont en train de se plancher sur un auto-test de dépistage Covid-19 que l’on réalise sur son smartphone et qui est capable de donner un diagnostic en seulement 30 minutes. La promesse est séduisante, étant donné qu’actuellement le dépistage covid-19 nécessite la présence d’une personne apte à réaliser ces tests. Que cela soit les tests PCR dans le nez, contraignants et limités, ou les tests dits « sérologiques » dans le sang, plus rapides, et toujours en cours d’évaluation.

Comment fonctionne l’auto-test de dépistage Covid-19 ?

Comme l’a annoncé Olivier Bogillot, le président de Sanofi France, sur RMC : Sanofi s’est associé à Luminostics pour concevoir un auto-test qui sera disponible dans quelques mois. Cet auto-test fonctionne avec un smartphone sous iOS ou Android, il utilise ce que l’on appelle la détection de signal chimioluminescent.

Plus concrètement, Il vous suffit de déposer un prélèvement respiratoire (lesquels consistent à introduire un écouvillon dans chaque narine, sans avoir besoin de frotter les parois de la gorge au niveau du pharynx) dans une cartouche adaptée.

Cette cartouche se connecte à un adaptateur qui se clipse sur l’appareil photo et le flash LED du téléphone, dans la cartouche on retrouve les produits chimiques qui brillent légèrement dans l’obscurité lorsque certaines particules ciblées sont présentes. A l’aide de la caméra et du flash LED du smartphone et d’une application iOS ou Android, il est possible de détecter des séquences moléculaires associées au nouveau coronavirus.

Prélèvement de salive // Source : Luminostics

Différentes étapes du dispositif // Source des visuels : Luminostics // Montage : Frandroid

Luminostics est une startup américaine qui a déjà conçu cet adaptateur pour réaliser des dépistages à la maison de nombreuses maladies et pathologies, le mécanisme est toujours le même : il nécessite un petit échantillon liquide associé à une cartouche à usage unique, il faut ensuite charger la cartouche dans un adaptateur de smartphone réutilisable et utiliser la caméra du smartphone pour la détection de bactéries, de virus, d’hormones et de protéines.

En cours de fonctionnement // Source : Luminostics

La technologie de Luminostics est basée sur des nanoparticules émettrices de lumière qui peuvent être détectées à l’aide d’un appareil photo de smartphone après excitation avec le flash LED du téléphone.

Nous pouvons détecter des bactéries à des concentrations de l’ordre de 100 à 1 000 cellules par ml – ce que l’on peut lire sur le site de Luminostics

Une longue attente et une compatibilité incertaine

La technologie n’est pas nouvelle, de nombreuses publications scientifiques montrent l’efficacité de cette méthode « rapide et fiable ». Néanmoins la détection de la présence du virus SARS-Cov2 nécessite de nombreuses semaines de tests, Sanofi et Luminostics évoquent la fin d’année 2020 pour une disponibilité de cet auto-test, sans préciser son prix. Il faut également que le dispositif de diagnostic soit homologué dans chaque pays où il sera vendu.

Enfin, ce dispositif d’auto-diagnostic nécessite également un adaptateur (pour se clipser) adapté au modèle de smartphone, il y a fort à parier que seuls les modèles populaires puissent en bénéficier. Les constructeurs d’objets connectés qui se clipsent sur un smartphone privilégient avant tout les marques Apple et Samsung, qui ont le plus de parts de marché, sur les smartphones populaires : les iPhone, les Galaxy S et A…

Les derniers articles