Avec son Warpe, le nippon Ricoh veut les hologrammes de Star Wars dès 2022

Une marque jusqu'à présent surtout connue pour ses photocopieurs

 

Les hologrammes, c'est bien. Les hologrammes visibles à 360 degrés, c'est mieux. Avec son dispositif Warpe, qui devrait déboucher sur un produit commercialisé en 2022, le japonais Ricoh veut aller plus loin que l'affichage volumétrique du Looking Glass Portrait, en proposant des hologrammes visibles sous tous les angles...

Attendu dès 2022, le Ricoh Warpe permet d’afficher des hologrammes visibles à 360 degrés

Attendu dès 2022, le Ricoh Warpe permet d’afficher des hologrammes visibles à 360 degrés // Source : Ricoh via YouTube

Plus ambitieux que le Looking Glass Portrait, le Ricoh Warpe se rapproche un peu du Spatial Reality Display lancé par Sony en novembre pour afficher un hologramme visible sous tous angles, à 360 degrés. Conçu différemment de l’écran holographique de Sony, l’appareil permet lui aussi un affichage abouti, le tout en 3D et sans lunettes. Son fabricant, spécialisé à l’origine dans l’équipement de bureau (imprimantes, photocopieurs, fax…), estime que sa technologie pourrait être pertinente pour plusieurs secteurs : comme l’architecture, l’éducation, l’affichage en entreprise ou publicitaire, la maison connectée ou encore le divertissement.

Une technologie basée sur un écran rotatif

Dans un communiqué publié le 8 mars dernier, en japonais, Ricoh en dit un peu plus sur la technologie holographique utilisée. Le constructeur explique projeter vers le haut de la lumière, et ce depuis la base de son appareil. C’est en se réfléchissant sur un écran en rotation rapide à 360 degrés que l’hologramme prend vie. La marque indique enfin que ces contenus stéréoscopiques sont affichables en couleur et que les hologrammes projetés peuvent atteindre jusqu’à 17,7 cm de diamètre pour un peu plus de 25 cm de hauteur… soit peu ou prou les dimensions d’une tête humaine, note Ricoh.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Le fabricant nippon explique que son projet Warpe est toujours en phase de développement et qu’il le restera tout au long de 2021, pour un lancement sous une forme plus aboutie dès l’année prochaine. La firme souhaite dans l’entre-temps proposer son produit à des partenaires sous la forme d’un accès anticipé et explorer des « opportunités de marché », rapporte Next Reality News.

Sous une forme ou une autre, les hologrammes s’avèrent intéressants, notamment dans le monde de l’entreprise ou de l’ingénierie (par exemple), pour afficher des éléments en 3D sans avoir besoin de recourir à des wearables, comme des casques de réalité augmentée.

Les derniers articles