Après deux trimestres consécutifs sous l’emprise de Samsung, Apple est repassé numéro 1 des vendeurs de smartphones aux États-Unis au troisième trimestre. La tradition perdure.

Dans ses plus hautes strates, le marché des smartphones est extrêmement cyclique et rien ne vient vraiment le bousculer. Depuis quelques années, le top 3 des vendeurs à travers le monde ne change presque jamais.

Cela ne veut pas pour autant dire qu’il est immuable. Aux États-Unis, nous avons par exemple l’habitude que Samsung et Apple se passent régulièrement la place de numéro 1 des ventes.

Apple reprend la place de numéro 1 à Samsung

Strategy Analytics nous révèle justement le classement américain aujourd’hui. Et après deux trimestres consécutifs passés au-dessus de son concurrent historique, Samsung se doit de passer le relais.

Apple reprend en effet la première place en termes de volume et de parts de marché, en ayant livré 12 millions d’iPhone sur le troisième trimestre pour prendre 30,4 % des parts.

La sortie des iPhone 8 est évidemment le facteur déterminant de ce changement. Ceux-ci n’ont toutefois pas enregistré une si forte demande que cela, faisant qu’Apple enregistre une petite baisse de 2,1 % comparativement à l’année précédente.

Samsung a tout de même une belle dynamique

Samsung a toutefois continué de profiter du bon élan de ses Galaxy S8. Ses ventes sur le milieu et l’entrée de gamme l’ont également porté pour atteindre 9,9 millions d’unités livrées, soit 25,1 % de parts de marché.

Une très légère augmentation comparativement à la même période en 2016, où il enregistrait 9,7 millions d’appareils livrés pour 24,2 % de parts. Elle montre toutefois une belle dynamique de la marque dans un pays historiquement plus enclin à se tourner vers Apple.

C’est évidemment le quatrième trimestre qui sera le plus intéressant à suivre. C’est là que se jouera le véritable affrontement entre l’iPhone X d’Apple et le Galaxy Note 8 de Samsung, en prime des ventes naturellement plus élevées en période de fêtes.