Google laisse une IA taper vos mails et documents à votre place, qui peut en profiter ?

Lui laisser tout le sale boulot !

 

Deux semaines après avoir dévoilé ses fonctionnalités d'IA générative pour les applications de son Workspace, Google s'apprête à débuter les tests publics dans Gmail et Docs.

Source : Kai Wenzel via Unsplash

Coup d’envoi pour les tests publics de l’IA générative vouée aux applications Google Workplace, mais d’abord sur Gmail et Docs, et en comité « réduit ». Comme le précise 9to5Google, ces premiers essais doivent être conduits chez les consommateurs et les entreprises ainsi qu’auprès des utilisateurs du secteur de l’éducation (âgés de plus de 18 ans), et pour l’instant seulement aux États-Unis.

Ces différentes catégories d’utilisateurs, invités par Google, doivent s’inscrire au programme et accepter d’y participer… avec toutefois la possibilité de le quitter à tout moment, explique le site spécialisé.

Une IA pour faire la basse besogne à votre place sur Gmail et Docs

Dans le détail, l’IA générative de Google va permettre d’automatiser une multitude de choses sur Gmail et Docs. Sur la messagerie de Google, il va par exemple être possible de générer des brouillons allant d’une simple invitation à un anniversaire, à une lettre de motivation pour un emploi. Les testeurs concernés pourront également demander à l’IA de prendre un contenu écrit et de l’améliorer, ou au contraire de le simplifier, voire de le raccourcir jusqu’à le limiter à un simple résumé avec liste à puces.

Source : Google via 9to5Google

Il va aussi être possible de rendre plus formel un mail rédigé à la va-vite, ou encore de laisser à l’IA de Google le soin d’ajouter quelques fioritures plus ou moins fantaisistes, au travers d’une option « J’ai de la chance » semblable à celle proposée sur la recherche Google.

Concernant Docs cette fois, l’IA de Google pourra — un peu de la même manière que sur Gmail — rendre un texte plus détaillé ou le réécrire de façon à le rendre plus concis, explique 9to5Google. Il sera aussi possible de lui faire rédiger des articles de blog ou même d’écrire des paroles de chansons. Ces fonctions seront vraisemblablement disponibles via un bouton « Aidez-moi à écrire ».

Source : Google via 9to5Google

Ce bouton permettra de faire apparaître une invite de saisie dans laquelle les utilisateurs pourront solliciter l’IA, voire lui demander de générer autre chose si le contenu initialement créé n’est pas satisfaisant. Le texte généré pourra ensuite être ajouté manuellement dans le document Docs ouvert, afin de le modifier à l’envi.

Bien sûr, il sera possible de faire remonter du feedback à Google pour que la firme puisse affiner son IA et la rendre plus pertinente, tant sur Gmail que Docs. Le groupe promet du reste d’étendre la mise à disposition de son IA « avec le temps », sans toutefois mettre en place une liste d’attente pour de futurs testeurs.


La newsletter Watt Else est LE rendez-vous immanquable de Numerama dédié à la mobilité du futur. Inscrivez-vous par ici !