Comment Google va vous aider à mieux supporter les canicules

 

Dans les prochains mois, Google va déployer des alertes relatives à des vagues de chaleur en cours ou à venir. Ces informations qui apparaîtront sur vos résultats de recherche seront aussi agrémentées de conseils.

Google
Source : Pawel Czerwinski via Unsplash

En proie à un réchauffement climatique indéniable, la planète fait face depuis quelques années à d’intenses pics de chaleurs réguliers et anormaux durant chaque saison, et à des périodes caniculaires de moins en moins supportables, notamment pour les personnes fragiles.

L’an passé, Google a fait le constat suivant : en juillet 2022, les recherches effectuées sur les vagues de chaleur ont atteint un niveau record dans le monde, apprend-on dans son billet de blog. Le sujet intéresse, inquiète et demeure au centre des attentions à certaines périodes.

Des conseils affichés

De ce fait, Google va déployer des alertes aux chaleurs extrêmes dans vos résultats de recherche sur smartphone, dès lors que les températures prévues sont jugées trop élevées. Les informations partagées s’appuieront sur les données du Global Heat Health Information Network (GHHIN), dirigé par des scientifiques.

La firme de Mountain View ne précise pas à quel moment une température est considérée comme trop haute, mais il y a fort à parier qu’un indicateur sera transmis par l’organisme. Les internautes auront quant à eux accès à des détails sur la temporalité de ladite vague, mais aussi à des conseils pour s’en protéger.

Source : Google

L’ensemble des informations affichées par Google seront mises en en-tête de votre page de résultats. Pour le moment, on ne sait pas encore quand est-ce que sera exactement déployée cette nouveauté : Google précise néanmoins « dans les mois à venir », soit durant la période estivale en France.

Aider les villes à mieux comprendre leur territoire

Pour renforcer son engagement envers l’environnement, Google ouvre son programme Tree Canopy à de nouvelles villes, dont Paris. Selon Le Figaro, Montpellier, Cannes, Dijon, Dunkerque, Coudekerque-Branche, Grande-Synthe, Loos-en-Gohelle et Sanary-sur-Mer font aussi partie du lot.

Cet outil, qui combine l’intelligence artificielle et l’imagerie aérienne, veut aider les municipalités à mieux comprendre la couverture forestière de leur territoire, afin de planifier des initiatives en la matière pour plus tard.