Quand l’IA dézoome sur des photos iconiques, cela incite à des débats

Les pixels en trop

 

La technologie d'IA, comme Firefly d'Adobe, brouille la ligne entre la création humaine et l'intelligence artificielle, suscitant un débat sur le rôle de l'IA dans l'art et la création. L'outil Generative Fill de Photoshop, par exemple, facilite la génération d'objets et d'arrière-plans fictifs sur des photos, en agrandissant et en étendant des images emblématiques de films, de personnes et de mèmes populaires.

Source : Frandroid/Photoshop Generative Fill

Depuis toujours, l’art a été un espace sacré pour l’expression humaine. C’est un domaine qui a longtemps été laissé à l’abri de l’intrusion des machines. Mais aujourd’hui, avec l’essor des technologies d’IA comme Firefly d’Adobe, la ligne entre la création humaine et l’intelligence artificielle s’estompe. C’est un nouveau défi pour les créatifs qui doivent désormais se battre pour revendiquer leur place dans un domaine qui leur était auparavant réservé.

Comme vous l’avez certainement vu, grâce au nouvel outil Generative Fill sur Photoshop, il est devenu encore plus simple de générer de faux objets et arrière-plans sur des photos. Évidemment, c’est plus drôle lorsqu’il s’agit d’images célèbres.

Generative Fill dézoome

Le fonctionnement de Generative Fill est simple : délimitez une zone autour d’une photo et demandez-lui de la remplir de la manière qui lui semble la plus cohérente possible. Les utilisateurs de Generative Fill ont commencé à partager leurs créations sur les réseaux sociaux. Les images partagées montrent des scènes emblématiques de films célèbres et des mèmes populaires élargis et étendus grâce à l’outil.

Source : Numerama/Photoshop Generative Fill

Par exemple, Numerama, le média spécialisé dans l’actualité numérique du même groupe que Frandroid, a testé Generative Fill en agrandissant le mème célèbre de Pepe Silvia, un personnage de la série télévisée « It’s Always Sunny in Philadelphia », ainsi que des images de « Elden Ring » et « Zelda Tears of the Kingdom ». Bien que la qualité des détails varie, les résultats sont impressionnants en termes d’intelligence et de clarté.

Source : Frandroid/Photoshop Generative Fill

En nous inspirant de l’expérience de Numerama, nous avons décidé de jouer le jeu en utilisant Generative Fill pour explorer l’envers du décor de certains des geeks les plus célèbres du monde. De Tim Cook, le PDG d’Apple, à Mark Zuckerberg, le co-fondateur de Meta, mais aussi Marques Brownlee, mieux connu sous le nom de MKBHD, figure influente de la technologie sur YouTube, nous avons « dézoomé » pour révéler des arrière-plans hypothétiques et élargis à partir de leurs photos les plus connues.

Source : Frandroid/Photoshop Generative Fill

L’IA est-elle un outil qui enrichit la création, ou une force qui dénature et dévalue l’art ?

Certains y voient une désacralisation de l’art, tandis que d’autres sont fascinés par les possibilités de l’IA dans le domaine de l’art et de la création. Ces réactions divergentes illustrent le débat en cours sur la place de l’IA dans l’art et la création.

L’IA est-elle un outil qui enrichit la création, ou une force qui dénature et dévalue l’art ? Ce qui est certain, c’est que l’IA est là pour rester, et son impact sur la création artistique ne fera que s’accentuer à l’avenir. Que cela soit perçu comme une menace ou une opportunité dépendra de la manière dont nous choisissons d’adopter et de nous adapter à ces changements.

Ce qui est certain, c’est que Generative Fill a ouvert un nouveau monde de possibilités en matière de création numérique. Comme toute technologie, son utilisation sera sans doute controversée, mais elle ne manquera pas de stimuler notre imagination et de repousser les limites de ce qui est possible avec l’IA et l’art numérique.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.