MPLS : qu’est-ce que le MultiProtocol Label Switching ?

 

Au sein d’un réseau informatique, la commutation multiprotocole par étiquette (ou MPLS pour MultiProtocol Label Switching) est une technologie de transport de données. Elle améliore la vitesse de transfert au sein d’un réseau, quel que soit le type de trafic. Voici tout ce qu'il faut savoir sur le réseau MPLS.

Source : MidJourney

Pour transférer de manière sécurisée des données sur un réseau, il existe plusieurs solutions. D’un côté, on trouve le VPN, qui crée un tunnel de chiffrement entre deux appareils connectés à Internet afin d’y envoyer les données chiffrées. De l’autre, on peut s’appuyer sur le réseau MPLS qui optimise le transfert de données au sein d’un réseau privé, bien souvent connecté en intranet. Si les particuliers favorisent les VPN, les entreprises, elles, misent depuis deux décennies le MPLS pour partager des documents sensibles rapidement.

Bien que son principe semble similaire à celui d’un VPN, le MPLS a ses propres avantages et inconvénients. On vous dit tout sur cette technologie.

Le MPLS, comment ça marche ?

La commutation multiprotocole par étiquette (MultiProtocol Label Switching ou MPLS) est une technologie réseau conçue pour optimiser la vitesse de transfert au sein d’un réseau privé, qu’il soit connecté à Internet ou non.

Le MPLS agit sur le transfert des “paquets” de données en leur appliquant une étiquette (label) pour faciliter leur commutation d’un routeur à l’autre au sein d’un réseau MPLS.

Dans le cadre d’un routage IP classique, chaque routeur lit l’adresse IP de destination d’un paquet et consulte ensuite une table de routage extrêmement longue pour déterminer le chemin à prendre.

Au sein d’un réseau MPLS en revanche, chaque routeur possède une table associant un port / label d’entrée à un port / label de sortie. Il ne leur suffit que de lire la dernière étiquette mise en place pour choisir le chemin à parcourir. Ce marquage permet d’optimiser le chemin pris par les paquets d’un routeur client à un autre.

Comme un bon exemple vaut tous les longs discours, on peut comparer le fonctionnement du MPLS aux bagages dans un vol avec correspondance. Plutôt que de déterminer à chaque aéroport le chemin à prendre pour que la valise arrive à bon port, les bagagistes vont appliquer une étiquette dès le départ qui indiquera aux bagagistes des aéroports suivant la route la plus optimale à suivre. Cela permet de transférer plus rapidement le bagage et ne pas retarder le vol.

C’est quoi le MPLS ?

Étant un réseau privé, le MPLS est configuré et géré par un seul opérateur. Celui-ci s’occupe aussi bien de la maintenance du réseau que de sa supervision et de sa surveillance. L’intérêt est que la société qui utilise un réseau MPLS ne doit s’adresser qu’à un seul interlocuteur. Cela réduit les délais de traitement en cas de problème puisqu’il n’est pas nécessaire de passer par une dizaine d’intermédiaires.

Qui plus est, un seul firewall suffit pour sécuriser l’ensemble des sites. En revanche, contrairement à un VPN, les données transitant via un réseau MPLS ne sont pas chiffrées. Elles sont donc facilement identifiables en cas d’intrusion. Heureusement, il est possible d’intégrer un VPN au sein d’un MPLS au niveau des couches réseau 2 (L2VPN) et 3 (L3VPN).

Le protocole MPLS assure aussi une excellente gestion de la QoS (Quality of Service), c’est-à-dire la priorisation de certains flux (tels que la voix, la vidéo) vis-à-vis d’autres flux. Cette gestion optimisée permet, par exemple, de ne souffrir d’aucun ralentissement ou perte de paquets lors d’une visioconférence.

L’un des points faibles du réseau MPLS est son coût. Les ressources nécessaires à la mise en place d’un réseau MPLS demandent un investissement fort, aussi bien financier qu’humain. Outre le prix du matériel, il est impératif de passer par des ingénieurs informatiques pour configurer le réseau. Une contrainte qui rend le réseau MPLS moins user-friendly qu’un VPN.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.