Après le réseau neuronal qui détecte la pluie, Tesla veut utiliser des essuie-glaces laser révolutionnaires

 

Complémentaires aux balais traditionnels, les essuie-glace laser bientôt installés sur les Tesla permettront de mieux nettoyer le pare-brise.

Tesla model 3 Propulsion-7
Source : Anthony Wonner – Frandroid

Depuis ses débuts, Tesla ne cesse de se surpasser pour développer des technologies toujours plus ingénieuses, et parfois un peu folles. On se rappelle notamment que la firme d’Elon Musk fut l’une des premières à proposer un système de conduite semi-autonome sur des voitures de série, et qu’elle fut par ailleurs un précurseur de la mobilité électrique, quasiment vingt ans plus tôt.

Le constructeur californien multiplie les innovations et a déposé de nombreux brevets au cours de son histoire. Tous n’ont pas toujours été concrétisés, mais il y en a un qui pourrait bientôt l’être, et qui devrait sans aucun doute séduire les utilisateurs. Il s’agit des essuie-glaces laser, une technologie inédite, encore jamais vue sur un véhicule de production, et qui pourrait bientôt être installé sur les Tesla.

Un brevet accordé

En réalité, l’idée de ce ces essuie-glaces laser ne date pas d’hier. En effet, la marque californienne y pense même depuis 2019, date à laquelle elle avait alors déposé un brevet détaillant le fonctionnement de cette technologie. Mais si celle-ci fait à nouveau parler d’elle, c’est parce que l’Office américain des brevets et des marques vient tout juste de donner son accord pour que Tesla les produise, comme le relaie hibridosyelectricos.com.

Développés pour le Roadster, qui ne devrait pas voir le jour avant 2023, ces essuie-glaces innovants pourraient par la suite être installés sur tous les futurs modèles de la marque. Mais selon le titre du brevet, cette technologie pourrait aussi être utilisée sur d’autres produits, et notamment des panneaux solaires, permettant de les garder propre et de maximiser leur efficacité.

Une technologie complémentaire

Contrairement à ce que l’on pense, ces essuie-glaces seront complémentaires des balais classiques. En effet, ceux-ci ne sont pas fait pour chasser l’eau mais pour détruire les saletés et autres poussières, grâce à un faisceau laser. Un ensemble d’optiques sera alors chargé de détecter les débris accumulés sur une certaine région du pare-brise pour les éliminer en un rien de temps.

Ce dispositif sera alors totalement automatique, mais il devrait être possible de l’activer manuellement s’il le faut. Par ailleurs, Tesla travaille également au développement d’essuie-glaces électromagnétiques, moins contraignants et plus efficaces, qui auraient donc plus de chances d’arriver sur les véhicules de la marque dans le futur.

Notons que pour le moment, Tesla ne brille pas pour ses essuie-glaces. Les voitures Tesla ne sont pas équipées de capteurs automatiques de pluie comme les autres voitures… ils fonctionnent avec un… un réseau neuronal. En supprimant un capteur pour compter sur les autres, Tesla cherche à simplifier le hardware de ses voitures. Néanmoins, son réseau neuronal a besoin d’apprendre pour se montrer efficace, pour le moment il y a quand même beaucoup d’erreurs d’appréciation d’après nos tests.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles