Le Huawei Mate Xs que vous pensiez trop cher… ne l’est en fait pas assez

Huawei assure le vendre à perte !

 

Ce n'est pas sur le haut de gamme que Huawei se dégage le plus de marge, on s'en doutait... la chose se vérifie. De l'aveu même de Yu Chengdong (directeur de l'unité commerciale à la clientèle de Huawei), la firme vendrait même à perte la nouvelle version de son smartphone pliable, le Mate Xs.

Disponible à partir de 2500 euros en France, le Mate Xs de Huawei est pourtant vendu à perte...

Disponible à partir de 2500 euros en France, le Mate Xs de Huawei est pourtant vendu à perte…

Huawei ne retire aucun bénéfice de la vente de ses récents Mate Xs, pourtant vendus à partir de 2500 euros dans l’Hexagone. Pire, la commercialisation de ce nouveau smartphone pliable aurait d’ores et déjà coûté entre 60 et 70 millions de dollars au groupe chinois, qui le vend actuellement à perte. Une situation symptomatique d’un tout nouveau design et de technologies extrêmement coûteuses à produire pour Huawei, qui prévoit de ne retirer aucun profit de l’appareil, tout du moins tant que ses coûts de production n’auront pas baissé.

D’après Yu Chengdong, l’un des cadres de Huawei, le prix des smartphones pliables pourrait prendre jusqu’à deux ans avant de revenir au niveau des tarifs moyens observés sur les smartphones haut de gamme « traditionnels ». Nous voilà prévenus.

Huawei investit massivement en R&D pour réduire les coûts de production

Dans ces conditions, l’objectif de Huawei est clair : trouver un moyen de réduire autant que possible les coûts de production sans impacter la qualité finale de l’appareil. Pour ce faire, la firme a cette année misé sur de lourds investissements en recherche et développement, tout en augmentant son échelle d’exploitation pour ses smartphones pliables. Deux mesures qui devraient à terme porter leurs fruits tant pour Huawei (qui pourra enfin se créer une marge et donc des bénéfices), que pour le consommateur final (les mobiles pliables pourront enfin coûter moins cher à l’achat).

Autre levier à actionner pour Huawei : vendre à des constructeurs tiers des écrans pliables afin d’augmenter ses revenus et rentabiliser la production de ses propres smartphones pliables. C’est notamment la technique adoptée par son compatriote chinois Royole, qui vend des unités de sa seconde génération d’écrans pliables à ZTE.

Des Mate Xs très demandés en Chine

Reste qu’en dépit de ventes à perte, Huawei continue de commercialiser son Mate Xs et d’envisager un avenir pour sa gamme de smartphones pliables. Pourquoi ? Parce que l’appareil rencontre un important succès en Chine, rapporte Android Headlines, notamment au travers des ventes flash organisées dans le pays.

Huawei chercherait donc à prendre à son compte les ventes à perte de son appareil pour capitaliser sur l’engouement qu’il suscite. Une politique qui pourrait s’avérer payante à moyen terme — surtout en Chine où la firme a concentré de nouveau ses efforts en 2019 suite aux sanctions américaines. Huawei peut par ailleurs se permettre de vendre à perte sa vitrine technologique tant qu’il engrange des bénéfices grâce à d’autres smartphones… et c’est le cas. En 2019, la branche « consumer » du groupe a vu ses revenus augmenter de 34% par rapport à 2018.

Les derniers articles