Intel ingurgite Rivet Networks pour muscler son jeu sur le Wi-Fi face à AMD

Vers une absorption complète de Rivet Networks et de ses produits par Intel

 

Intel a annoncé ce mercredi le rachat de Rivet Networks, le fabricant des célèbres puces Wi-Fi « Killer », orientées gaming. Si le montant du rachat n'a pas été précisé, la marque intégrera la division Wireless Solutions d'Intel, tandis que ses produits s'ajouteront au portfolio du géant californien.

C’est officiel, Intel a racheté le fabricant de cartes Wifi Rivet Networks

C’est officiel, Intel a racheté le fabricant de cartes Wifi Rivet Networks // Source : Rivet Networks

Face à l’âpre concurrence d’AMD sur le terrain des processeurs de bureau et des puces basse consommation pour ordinateurs portables, Intel cherche à se diversifier tout en renforçant son emprise sur d’autres secteurs que le seul marché du CPU. Confirmé ce mercredi, le rachat de Rivet Networks, spécialisé dans les solutions réseau sans-fil et ethernet (avec un fort accent sur le gaming), s’inscrit fermement dans cette stratégie.

À défaut de connaître les modalités financières de cette acquisition, on apprend que Rivet Networks rejoindra les rangs de la division Wireless Solutions d’Intel, et que ses produits existant (dont les puces Wi-Fi 6 AX1650 présentes sur de nombreux laptops gaming et haut de gamme) s’ajoutera au portfolio du géant américain.

Intel essentiellement concentré sur les technologies sans fil de Rivet Networks

Si les produits de Rivet Networks englobent les mondes Ethernet et Wi-Fi, entre autres, Intel serait pour sa part essentiellement centré sur les perspectives permises par les technologies sans fil de sa nouvelle acquisition. C’est en tout cas ce que le groupe laissait entendre sur une note de blog publiée dans la foulée du rachat. Les systèmes sans-fil de Rivet Networks sont « un excellent complément à nos produits Wi-Fi existants et nous aident à concrétiser notre vision d’offrir des plateformes PC qui permettent à chacun d’apporter sa meilleure contribution », estimait alors Intel.

Interrogé par PC World, Eric McLaughlin, directeur général de la branche Wireless Solutions d’Intel, a pour sa part indiqué que la firme continuera bien de commercialiser à la fois les produits sans-fil et ethernet de Rivet Networks, et que ces technologies et outils seront disponibles pour le grand public, les fabricants de matériel et pour le monde de l’entreprise. Les bleus devraient par ailleurs commencer à absorber les produits de Rivet Networks dès cette année.

AMD ? Probablement exclu de l’équation…

Reste à savoir si Intel acceptera de vendre sous licence certains produits et technologies à la concurrence — et donc à AMD. Sur ce point Eric McLaughlin se montre prudent : « Il est probablement trop tôt pour faire des commentaires à ce sujet », a notamment jugé l’intéressé. D’aucuns diront que les intérêts d’Intel sont très probablement ailleurs. La firme chercherait notamment à perfectionner les échanges Wi-Fi et à obtenir la main mise sur certains protocoles, à la manière de ce qu’elle a par exemple fait avec le standard Thunderbolt… que l’on ne trouve pratiquement jamais sur des machines équipées de processeurs AMD.

Faire à terme primer la richesse d’un écosystème sur les performances pures de ses processeurs ? La démarche pourrait avoir du sens pour Intel, qui accuse en la matière le coup d’une gravure 10 nm difficile à exploiter efficacement et dans les meilleurs délais.

Les derniers articles