AMD : le GPU RDNA 3 le plus puissant commence à se montrer, c’est un monstre

AMD prépare du lourd

 

Les ingénieurs d'AMD se sont visiblement mis d'accord en interne sur le design de la future puce Navi 31, la plus puissante de la gamme RDNA 3. Attendue en fin d'année 2022, elle s'avère plus que prometteuse.

La prochaine génération de cartes graphiques d’AMD commence à faire parler d’elle… et ça promet

La prochaine génération de cartes graphiques d’AMD commence à faire parler d’elle… et ça promet // Source : AMD via WCCFTech

On le sait, les équipes d’AMD sont attelées depuis des mois au développement de l’architecture graphique RDNA 3. Voilà maintenant qu’une grosse étape de cette conception est atteinte : les ingénieurs du groupe se sont visiblement mis d’accord sur la composition de la puce Navi 31. C’est elle qui devrait donner vie à la future Radeon RX 7900 XT. Un diagramme préliminaire en fuite nous permet aujourd’hui d’avoir une première idée de ce que nous devrions y trouver… et autant dire qu’AMD n’a pas mégoté.

Next generation flagship graphics card has been taped out.

— Greymon55 (@greymon55) October 29, 2021

Cela dit, et comme le précise WCCFTech, si ce diagramme indique qu’une étape importante dans le développement des puces RDNA 3 a bien été franchie en interne, le lancement des nouvelles cartes graphiques d’AMD n’est pas encore pour tout de suite. Ces dernières ne devraient pas être présentées avant la seconde moitié d’année prochaine. Car si AMD est bien d’accord avec lui-même sur ce design, il doit encore réaliser des tests électriques puis envoyer les premiers échantillons d’ingénierie à ses partenaires avant de dresser, à terme, les modalités d’un lancement.

Une architecture qui évolue en profondeur

D’un point de vue technique, on apprend quoi qu’il en soit qu’AMD aurait abandonné les Compute Units (CU) de ses anciens GPU au profit de Work Group Processors (WGP). Mais ce n’est clairement pas le seul changement que l’on observe.

La configuration du GPU Navi 31 relayée par WCCFTech laisse apparaître deux GCD (Graphics Core Die) et un seul MCD (Multi-Cache Die) chargé de les connecter grâce à la nouvelle interface Infinity Fabric. Chaque GCD possède 3 Shader Engines (en bleu sur le schéma) et chaque Shader Engine possède 2 Shader Arrays (en bleu clair). On trouve donc 6 Shader Engines sur la puce, regroupant à leur tour 12 Shader Arrays au total.

Chaque Shader Array est quant à lui composé de 5 Work Group Processors (60 en tout sur le GPU), et chaque WGP comporte 8 unités SIMD32. Ces unités SIMD32 s’assemblent, précise WCCFTech, pour former pas moins de 7 680 cœurs par Graphics Core Die et donc 15 360 cœurs au total sur la puce Navi 31. On apprend enfin que le GPU devrait comporter un total de 8 contrôleurs mémoire en 32 bits pour un bus de 256 bits.

Reste maintenant à savoir ce que Nvidia a en réserve. Car si la rumeur veut qu’AMD sera en mesure de battre son concurrent sur les performances en rastérisation (procédé de calcul traditionnel), Nvidia pourrait de nouveau garder l’avantage sur le ray tracing avec ses prochaines puces. La firme adopterait en effet un design MCM (Multi-Chip Module) dès 2022 pour offrir plus du double des performances possibles actuellement avec les GPU Ampère.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles