Test de l’AOC Q27G4X : un écran de jeu 1440p et 180 Hz à prix canon

Écrans PC • 2024

Ces derniers mois, AOC a largement étoffé son catalogue de moniteurs de jeu, notamment avec des références à l’excellent rapport qualité/prix sur le papier. C’est le cas de l’écran AOC Q27G4X qui affiche des caractéristiques alléchantes pour un tarif qui reste abordable pour une majorité de joueurs. Avec notre test, nous allons voir si cela est suffisant pour venir bousculer les acteurs déjà bien installés sur ce marché, et surtout pour répondre aux besoins des joueurs en matière de performances.

Source : Matthieu Legouge pour Frandroid
Source : Matthieu Legouge pour Frandroid
Où acheter L'
AOC Q27G4X au meilleur prix ?

En bref
AOC Q27G4X

7 /10
Points positifs de l'AOC Q27G4X
  • Prix canon pour un écran 27" en 1440p / 180 Hz
  • Une image agréable dans l'ensemble
  • Low Input lag et Adaptive Sync
  • Bon contraste pour une dalle IPS
Points négatifs de l'AOC Q27G4X
  • Toujours un léger ghosting
  • Image trop chaude par défaut
  • Manque d'homogénéité dans les coins
  • Minimum syndical niveau design et connectiques
  • Rendu HDR très limité
 

L’AOC Q27G4X est construit autour d’une dalle Fast-IPS, très courante désormais au sein des écrans gaming. Il propose une diagonale de 27 pouces avec une définition QHD (2 560 x 1 440 pixels), une fréquence de rafraîchissement maximale de 180 Hz, un temps de réponse annoncé à 0.5 ms MPRT (1 ms GtG), ou encore une certification DisplayHDR 400.

En bref, un moniteur comme il en existe déjà beaucoup, à la différence que celui-ci se négocie aux alentours de 260 euros à l’heure où nous écrivons ces lignes ; un positionnement tarifaire avec peu de concurrence à fiche technique égale, hormis chez Samsung avec l’Odyssey G5, et Acer avec son Nitro VG271UM3.

Fiche technique de l’AOC Q27G4X

Modèle AOC Q27G4X
Dimensions 61,39 cm x 20,77 cm
Taille de l'écran 27 pouces
Facteur de forme 16:9
Définition 2560 x 1440 pixels
Fréquence d'affichage 180 Hz
Temps de réponse 0,5 ms
Luminosité maximale 450 cd/m²
Nombre de ports HDMI 2
Nombre de ports DisplayPort 1
Hauts-parleurs intégrés Non
USB Non
Poids 5,29 kg
Fiche produit

L’écran a été prêté par AOC pour ce test.

Design : simple comme bonjour

En tant que représentant de l’entrée de gamme au catalogue d’AOC, le Q27G4X est un moniteur au design simple et épuré, faisant appel à des matériaux bon marché. Classique, il n’en demeure pas moins moderne avec un cadre fin sur trois côtés, une bordure inférieure un peu plus épaisse, et un support central qui n’occupe pas trop d’espace sur le bureau.

Source : Matthieu Legouge

Malgré sa conception économique, l’écran d’AOC a recours à des plastiques qui semblent robustes aux premiers abords. Le moniteur se manipule facilement, il est d’ailleurs plutôt léger, et on ne rencontre aucun craquement en appuyant sur les plastiques. En bref, nous sommes face à un écran de bonne facture compte tenu du prix qui en est demandé.

Connectiques

Côté connectiques, il n’y a pas foule. AOC se contente du minimum syndical en proposant deux ports HDMI 2.0, un DisplayPort 1.4 et une sortie mini-jack 3.5 mm, pas plus. Cela devrait néanmoins être suffisant pour une majorité de joueurs qui n’éprouvent pas spécifiquement le besoin de connecter autre chose que leur ordinateur de jeu. Précisons aussi que l’écran n’est pas doté de haut-parleurs.

Support

L’ergonomie n’est pas si mal pour un moniteur à petit budget. Le support central apporte une stabilité tout à fait correcte au moniteur, tout en offrant suffisamment de réglages pour apporter un peu de souplesse à l’usage.

Tout en occupant un espace restreint sur le bureau (environ 20 cm de profondeur), il rend possible l’inclinaison, avant et arrière, la rotation, le réglage sur la hauteur (avec 13 cm d’amplitude), mais aussi le passage en mode portrait. Le pied comprend un système pour passer les câbles, pas toujours très pratique malgré tout puisque l’ouverture est désaxée vers la droite, comme vous pouvez le voir sur nos images.

Source : Matthieu Legouge

Image : une bonne image dans l’ensemble, qui manque toutefois de justesse

On s’attend généralement à des résultats assez peu reluisants lorsque l’on passe notre sonde sur les moniteurs d’entrée de gamme. Heureusement, c’est de moins en moins le cas avec de nombreuses références, les fabricants ayant conscience que fournir une image correctement calibrée a tout de même une grande importance.

L’AOC Q27G4X présente évidemment quelques faiblesses, avec une température de couleurs légèrement trop chaude et une teinte rouge visible à l’écran, ou encore une courbe gamma qui a un peu de mal à être raccord avec la courbe de référence, débouchant sur des gris qui apparaissent plus foncés qu’ils ne devraient l’être. Notez que nos mesures ont été réalisées avec le mode d’image par défaut, c’est-à-dire sans activer le mode gaming et ses options « racing », « FPS », « RTS », etc.

S’il manque globalement de justesse, on apprécie malgré tout une image tout à fait correcte, aux couleurs vives, le tout avec un bon contraste pour une dalle IPS puisque le taux est ici de 1221:1. Certes, les dalles VA font mieux (ne parlons pas de l’OLED), nous avons néanmoins déjà vu bien pire contraste sur des dalles IPS en entrée de gamme comme celle-ci.

La luminosité reste limitée, à 367 cd/m² dans ce mode d’image avec un signal SDR. C’est toutefois suffisant, à moins d’être directement dos à une fenêtre plein sud, étant donné que le filtre antireflet joue bien son rôle et dilue correctement les reflets directs.

Nos mesures montrent quelques dérives colorimétriques qui restent contenues. Dans l’ensemble, les couleurs sont respectées avec un Delta E moyen de 3,42. L’écran fait par ailleurs beaucoup mieux une fois un signal HDR détecté. Le Delta E moyen passe alors à 2,09, aucune couleur ne montre de dérives chromatiques cette fois-ci, hormis celle constatée sur le blanc.

À défaut de proposer un rétroéclairage géré par zones et une luminosité suffisante, cet écran offre un support de l’HDR qui ne porte pas un intérêt exceptionnel. Certes, on apprécie de pouvoir profiter de l’HDR. Le gain en luminosité est tout de même notable avec un pic lumineux mesuré à 420 cd/m² et une courbe lissée à partir de 50 % de luminance.

Source : Matthieu Legouge

En outre, on note une couverture colorimétrique intéressante sur l’espace DCI-P3, avec 93 %. Naturellement, l’espace Rec. 2020 n’est couvert qu’à 69 %, ce qui est déjà pas mal. Dernier point qui peut refroidir, celui de l’uniformité de la dalle. Le rétroéclairage Edge-LED qui équipe ce moniteur montre en effet quelques limites à afficher des nuances homogènes sur toutes la surface de l’écran, on le remarque notamment au niveau des quatre coins de la dalle avec certaines dérives par rapport au centre.

Source : Matthieu Legouge

Enfin, s’il y a une chose particulièrement appréciable avec cet écran, c’est bien de profiter d’une définition QHD sur 27 pouces, là où de nombreux fabricants se contentent encore de sortir des modèles abordables en définition FHD sur cette même diagonale. Il en résulte une image plus fine, agréable dans toutes les situations, même pour de simples activités bureautiques.

Source : Matthieu Legouge

Un jeu fluide et sans latence, pas sans ghosting

En ce qui concerne les performances, le Q27G4X fournit de solides prestations, toujours en prenant en compte son prix de vente et en le comparant à d’autres références aux caractéristiques similaires, souvent plus onéreuses. Sa définition QHD et son taux de rafraichissement maximal de 180 Hz le destinent à être utilisé avec des cartes graphiques de milieu de gamme, avec lesquelles il ne devrait pas être difficile de faire tourner une majorité de jeux en 1440p avec une fluidité constante.

Source : Matthieu Legouge

AOC annonce des temps de réponse suffisamment bas pour offrir une expérience de jeu qualitative. Dans les faits, nous avons parfois perçu les effets de ghosting sur certains jeux compétitifs, notamment lors de nos essais sur Forza Horizon et Apex Legends. L’overdrive du moniteur n’étant pas activé par défaut, il est nécessaire de parcourir l’OSD et sélectionner les options weak ou medium pour réduire le ghosting.

Le résultat n’est pas parfait dans les deux cas, l’effet d’image fantôme sur les contours des objets en mouvement est toutefois mieux maitrisé en sélectionnant l’une de ces options qu’en laissant l’overdrive désactivé. Nous vous déconseillons toutefois d’opter pour l’option strong qui laisse apparaitre cette fois-ci du reverse ghosting.

Source : Matthieu Legouge

Nous avons été agréablement surpris de constater que l’input lag, la latence entre une action et sa répercussion à l’écran, se trouve à un niveau vraiment bas avec 11.3 ms seulement. Cette valeur correspond à moins d’une image de retard par rapport à un signal à 60 Hz, ce qui signifie que vous ne devriez jamais ressentir la moindre latence avec ce moniteur, même à 180 Hz ! Attention toutefois à prendre soin que l’option Low Input Lag soit activée dans l’OSD.

Source : Matthieu Legouge

Diverses options sont également de la partie pour améliorer l’expérience de jeu. Comme sur bon nombre d’écrans, on trouve des fonctionnalités avec divers indicateurs de visée ou réticules, ou encore pour adapter l’image en fonction du jeu. L’option Shadow Control permet ainsi d’éclaircir une image trop sombre et inversement. Une autre option fait par ailleurs doublon avec cette dernière, il s’agit du Shadow Boost qui intervient quant à lui sur les zones de hautes lumières pour tenter d’en faire ressortir quelques détails.

Notons pour terminer que nous n’avons eu aucun souci à faire fonctionner l’Adaptive-Sync. L’écran est bien reconnu comme étant G-Sync compatible avec notre ordinateur de jeu.

Consommation

L’AOC Q27G4X fait preuve d’une consommation électrique raisonnable, située dans la moyenne par rapport à d’autres moniteurs plus énergivores. Calculée en fonction de la surface de l’écran en diffusant une mire blanche calibrée à 150 cd/m², dans le but d’obtenir une valeur comparative pertinente, la consommation de cet écran s’élève à 82 W/m².

Prix et disponibilité de l’AOC Q27G4X

Déjà disponible dans un bon nombre de magasins, l’AOC Q27G4X dispose d’un atout majeur en sa faveur : son prix. Commercialisé à 269 €, il s’affiche avec un tarif qui est seulement d’une soixante d’euros supérieurs à sa version FHD.

Où acheter L'
AOC Q27G4X au meilleur prix ?
Note finale du test
7 /10
AOC nous livre un écran abordable qui s’avère suffisamment performant pour une pratique compétitive, à condition de ne pas être trop exigeants. Sa définition QHD, conjuguée à son refresh rate de 180 Hz et ses bonnes performances en matière de latence, en font un écran recommandable pour ceux qui ne possèdent pas forcément une machine de guerre capable de tout faire tourner en 4K !

Il faut néanmoins composer avec quelques faiblesses, que l’on retrouvera quoiqu’il arrive sur la grande majorité des écrans d’entrée de gamme. On pense bien sûr au ghosting, toujours légèrement présent même après l’activation de l’overdrive, à une justesse colorimétrique qui pourrait être meilleure, ou encore à une homogénéité en demi-teinte. Mis à part cela, l’image délivrée est agréable et fait honneur à nos jeux vidéo favoris, notamment grâce à des couleurs vives et à un contraste qui n’est pas si mauvais que ça pour une dalle IPS.

Reste l’expérience HDR, il est vrai qu’elle nous offre un petit quelque chose en plus, mais le rendu est toutefois loin de ce que l’on attend lorsque l’on voit que le moniteur est compatible avec les signaux HDR. Hélas, la certification VESA DisplayHDR 400 reste trop permissive pour que l’on apprécie vraiment l’activation de l’HDR sur les moniteurs qui portent cette mention.

Au final, l’AOC Q27G4X est un écran qui tient parfaitement la route avec un rapport performances / prix très appréciable.

Points positifs de l'AOC Q27G4X

  • Prix canon pour un écran 27" en 1440p / 180 Hz

  • Une image agréable dans l'ensemble

  • Low Input lag et Adaptive Sync

  • Bon contraste pour une dalle IPS

Points négatifs de l'AOC Q27G4X

  • Toujours un léger ghosting

  • Image trop chaude par défaut

  • Manque d'homogénéité dans les coins

  • Minimum syndical niveau design et connectiques

  • Rendu HDR très limité

Les derniers articles