Face aux anomalies observées sur le mode selfie de ses iPhone XS et XS Max, Apple a décidé d’agir en corrigeant le problème dans sa prochaine mise à jour iOS. Il va venir ainsi clôturer l’affaire du « Beauty gate » survenue peu après la commercialisation de ses nouveaux flagships.

La sortie des iPhone XS, XS Max et XR a fait couler beaucoup d’encre : deux bugs repérés par les premiers utilisateurs sont venus ternir leur commercialisation, l’un observé au niveau de la recharge, l’autre sur le mode selfie (dans les deux cas, uniquement les versions XS et XS Max sont concernées). Les affaires « Charge gate » et « Beauty gate » n’ont pas mis longtemps à arriver aux oreilles de la marque à la pomme, actuellement sur le pied de guerre pour corriger ces anomalies.

Le Smart HDR en cause

Celle du « Beauty Gate », dont le lissage forcé du visage lors d’une prise en mode selfie était loin d’être aux goûts de tous, devrait bientôt prendre fin. Selon les informations de The Verge, le fabricant californien devrait résoudre ce dysfonctionnement dans la prochaine mise à jour de son système d’exploitation, la version 12.1. Comment ? En corrigeant son logiciel photo Smart HDR, à l’origine de ce défaut.

Le principe de cette technologie fonctionne de la manière suivante : l’appareil capture plusieurs clichés sur l’instant et fusionne les meilleures parties, pour un rendu toujours plus détaillé. Problème : le logiciel sélectionnait le mauvais cadre de base lors d’une prise d’un selfie, et privilégiait une image avec une vitesse d’obturation longue, au lieu d’une image avec une vitesse d’obturation courte (qui fige les mouvements et conserve les détails).

La version 12.1 déjà en bêta ouverte

Ajoutez à cela une stabilisation optique non utilisée par le software, et vous obtenez une photo légèrement floue susceptible de camoufler les détails en bonifiant le visage de l’utilisateur. Actuellement en bêta ouverte, la version 12.1 ne devrait donc pas tarder à débarquer sur les appareils mobiles du géant américain pour ainsi mettre fin à l’affaire du « Beauty gate », considérée comme un bug de la part d’Apple.