Récemment, Apple s’est vu interdire la vente des iPhone sortis avant les iPhone XS, XS Max et XR en Chine. Pour contrer cela, le constructeur prévoit… une simple mise à jour logicielle.

Apple et Qualcomm se font la guerre depuis bien des années, quand bien même les deux comptent l’un sur l’autre sur le marché. Le dernier fournit après tout les modems du premier, sans lesquels le premier ne serait pas aussi performant. Vous suivez ?

Le fait est que Qualcomm a réussi récemment à interdire à la vente tous les iPhone sortis avant les iPhone XS, XS Max et XR sur le territoire chinois. La raison ? La violation de deux brevets relatifs à l’interface utilisateur d’iOS.

Apple contrera l’interdiction avec une simple mise à jour

Apple a déjà mis en avant que ces brevets n’étaient plus violés depuis la mise à jour iOS 12. Ceci étant, tous les utilisateurs n’ont pas mis à jour leurs appareils et l’excuse n’est pas passée auprès des autorités chinoises.

La marque a cependant indiqué à Reuters avoir trouvé une solution sous la forme d’une simple mise à jour logicielle. Une fois déployée, Apple espère qu’elle convaincra les autorités chinoises à revenir sur leur décision.

Quelle mise à jour ?

Mais quelle forme prendra cette mise à jour ? Rien n’est moins sûr. Si le problème a bien été réglé avec iOS 12, alors Apple n’a plus qu’à trouver un moyen de forcer les utilisateurs à l’installer… ce qui n’est pas mince affaire.

Et si la mise à jour se contente de retoucher les parties concernées par cette guerre des brevets, cela suffira-t-il à convaincre le gouvernement chinois pour lequel l’argument iOS 12 n’a pas pris ? Impossible de savoir quels sont les plans de l’entreprise pour l’heure. Nous nous contenterons donc d’observer quelle sera sa prochaine action.