Apple Pro XDR : le super écran subit des halos lumineux indésirables

Un écran finalement plus halo-cinant qu'hallucinant

 

Chose promise, chose due ? Chez Apple la chose semble surtout un peu plus compliquée que ça. Si la firme assure que son Pro Display XDR « est capable de réduire considérablement le blooming », le moniteur afficherait dans les faits des halos lumineux très visibles... et hautement indésirables pour le public professionnel visé.

Le « meilleur écran professionnel au monde », selon les dires d’Apple, est confronté à ses propres lacunes par des utilisateurs professionnels. Alors que la firme de Cupertino vante les mérites de son Pro Display XDR en matière de contraste et de luminosité, son moniteur ultra haut de gamme est pourtant victime d’un syndrome bien connu sur des écrans de moindre qualité : le blooming. Cet effet de halo lumineux, qui apparaît lorsque des zones très lumineuses sont affichées juste à côté de zones très sombres, est pourtant censé être considérablement réduit par l’écran d’Apple, qui combine pour ce faire « une technologie de LED avancée, un façonnage de la lumière et un traitement intelligent de l’image ». Dans les faits, le résultat est bien inférieur aux attentes, surtout face à d’autres écrans réservés au monde pro.

Le Pro Display XDR d’Apple pas tout à fait au niveau d’autres moniteurs professionnels

Plusieurs professionnels de l’image ont commencé à partager, notamment sur Twitter, des avis mitigés quant à l’écran d’Apple. Le principal problème pointé du doigt touche justement au blooming observé de manière très nette sur le moniteur. On est loin des visuels fièrement exhibés par Apple jusqu’à présent. Juan Salvo et Vitaly Ishkulov, deux professionnels de l’image, ont publié sur leurs comptes Twitter respectifs des photos pour illustrer les halos lumineux visibles sur le Pro Display XDR.

Crédit : Juan Salvo et Vitaly Ishkulov / Twitter

La cause de ce blooming serait à chercher directement du côté de la technologie utilisée par Apple. La marque a opté pour une dalle Mini LED, équipée de 576 zones d’atténuations locales. Trop peu pour Vitaly Ishkulov. « Il n’y a simplement pas assez de zones : 576 pour 20 millions de pixels », estime-t-il. « En 2016 Apple a déposé un brevet pour une dalle à double couche LCD qui aurait un contraste presque honnête de 1 pour un million (la couche monochrome dispose d’une définition inférieure donc on aurait encore un peu de blooming), mais sans qu’on sache pourquoi ils ont opté pour du Mini LED ».

Juan Salvo va plus loin en comparant le Pro Display XDR à deux écrans de référence : les FSI XM310K et XM311K. Si ces deux moniteurs professionnels ne sont pas eux non plus exempts de défauts, leur niveau de blooming est bien inférieur — surtout dans le cas du XM311K qui dispose d’une dalle à double couche LCD.

« Comme le 310K, le XDR utilise des zones en local dimming. 576 pour être exact » explique Salvo sur Twitter. « On a donc une grille de 32 par 18. Il y a de nombreux facteurs qui influent sur leur efficacité, mais 576 ça ne fait pas beaucoup de zones et les halos lumineux que vous pouvez voir en sont le résultat. Cela ne veut pas dire que l’écran affichera les mêmes problèmes sur chaque contenu vidéo affiché. Sur des images qui ne présentent pas de hauts contrastes comme celle-ci, vous pourriez avoir du mal à repérer les zones. Mais ça reste un vrai problème quand on présente [le XDR] comme un moniteur ‘de référence’. Et encore, je ne vous ai pas encore parlé des problèmes avec les angles de vision ».

Comme l’indique fort justement le site français Mac4Ever, le fait qu’Apple a décidé, dans un premier temps, d’envoyer ses Pro Display XDR en test à des YouTubeurs plutôt qu’à des professionnels de l’image (susceptible d’aller plus loin dans l’analyse des capacités de sa dalle) semble s’expliquer. Reste que si Apple n’hésite pas à hisser — tout du moins d’un point de vue marketing — son Pro Display XDR au rang des moniteurs de référence, ce dernier est en réalité bien moins coûteux que les produits auxquels le monde professionnel est habitué. Les FSI XM310K et XM311K évoqués un peu plus haut se monnayent en effet 47 500 et 37 500 dollars respectivement. Un point que soulignaient nos collègues de Numerama il y a quelques mois.

Les derniers articles