Test de l’iPad Air 2020 : la meilleure alternative à l’iPad Pro

Tablettes tactiles • 2020

L'iPad Air 2020 reprend la formule introduite par l'iPad Pro 2018 dans une solution plus accessible. Annoncée le 15 septembre 2020, il s'agit du premier produit de la marque a être équipé d'un SoC Apple A14 Bionic. Il reprend le nouveau format de l'iPad Pro en remplaçant le capteur Face ID par un capteur d'empreinte sur le bouton d'alimentation. Il est compatible avec l'Apple Pencil de seconde génération et avec le Magic Keyboard.

 

Introduction

L’iPad Air 2020 ne ressemble plus à un iPad. Positionnée au milieu de la gamme d’Apple, sa nouvelle déclinaison le rapproche désormais davantage de l’iPad Pro. Nouveau design, bouton Touch ID repensé et puissance au top, est-il une alternative moins chère au modèle haut de gamme ou juste un ersatz ?

Source : Frandroid / Arnaud GELINEAU

Source : Frandroid / Arnaud GELINEAU

La fiche technique

Ce test a été réalisé à partir d’un appareil prêté par la marque.

Un vent nouveau sur le design

Entrée dans une nouvelle ère pour l’iPad Air, revenu en odeur de sainteté chez Apple l’an dernier. Mais si c’était avec un design déjà connu et éprouvé, en 2020, c’est la révolution pour les 10 ans de la gamme. Il lorgne cette fois du côté de l’iPad Pro dont il est plus que jamais un petit frère.

Source : Frandroid / Arnaud GELINEAU

Source : Frandroid / Arnaud GELINEAU

Voici donc un iPad aux bords droits, légèrement incurvés aux coins, avec des bordures plus affinées et régulières des quatre côtés. On ne dira pas fines, car elles restent néanmoins bien visibles. L’appareil photo est caché sur la bordure haute quand on tient l’appareil à la verticale. Ce n’est cependant pas une caméra True Depth comme sur l’iPad Pro. Vous ne pourrez donc pas profiter de la reconnaissance faciale et ainsi déverrouiller votre appareil en le regardant simplement.

Par rapport à l’iPad Pro 11 pouces, on retrouve un châssis identique (24,76 x 17,85 cm). Mais l’iPad Air est légèrement plus épais (6,1 mm contre 5,9 mm), ce qui est quasi invisible à l’œil. On a donc les mêmes sensations en le tenant et l’iPad Air se prend plutôt bien à une seule main. Au dos, on trouve les Smart Connector qui permettront d’aimanter la coque clavier et toute autre protection compatible, malheureusement toujours en option.

De gauche à droite : l’iPad Pro 11 pouces et l’iPad Air

De gauche à droite : l’iPad Pro 11 pouces et l’iPad Air

Au niveau du poids, l’iPad Air porte bien son nom. La version Wi-Fi affiche 458 g sur la balance et quasiment la même en modèle Wi-Fi + 4G (460 g), contre 471 g pour l’iPad Pro (473 g en Wi-Fi + 4G).

La particularité de cet iPad Air 2020 et de son nouveau look tient aussi de l’ajout d’un peu de couleur. Aux traditionnels gris sidéral, or rose et argent, s’ajoutent désormais le vert et le bleu ciel que nous avons en main. Il donne un peu de peps à l’ensemble. Comme toujours chez Apple, la finition est particulièrement soignée avec son châssis en aluminium assez agréable en main. Les bords droits ont au moins l’avantage de faciliter la prise en main.

Un écran de bonne facture

L’écran Liquid Retina (LCD) affiche une diagonale de 10,9 pouces (2360 x 1640 pixels, 264 ppp) contre 11 pouces pour l’iPad Pro (2 388 x 1 668 pixels, 264 ppp). Il profite du nouveau design pour accroître ainsi sa diagonale qui affichait 10,5 pouces sur le modèle précédent.

On ne trouve pas ici de technologie ProMotion, soit un taux de rafraîchissement de l’écran à 120 Hz qui rend le scrolling fluide. Si vous en avez l’habitude, vous risquez de trouver l’action sur un iPad Air un peu plus saccadée. Autrement, il y a peu de chance que vous soyez gênés. L’écran dispose d’un revêtement antireflet et oléophobique anti-traces, mais comme tous les écrans, vos empreintes apparaissent assez vite malgré tout. 

Il dispose de la technologie TrueTone qui lui permet de s’adapter à la luminosité ambiante. Il est aussi possible d’activer Night Shift pour basculer vers une luminosité moins bleutée, plus adaptée à la baisse de lumière ou au soir. Des technologies désormais courantes sur les smartphones et tablettes.

L’écran affiche un taux de 437 cd/m² et semble pouvoir monter jusqu’aux 500 nits annoncés en plein soleil. Il promet une très large plage colorimétrique P3. Le rendu des couleurs est assez convaincant quand on regarde les photos sur l’écran ou bien une vidéo. On fera peut-être un peu plus la fine bouche sur les noirs qui pourraient parfois être plus noirs.

L’écran de l’iPad Air est de très bonne facture. Il nous est cependant apparu un peu moins bon que celui de l’iPad Pro 12,9 pouces qui est plus lumineux (jusqu’à 600 nits). Mais c’est peut-être une impression donnée par les bords un peu plus épais à l’échelle de la tablette. Avantage de taille : il offre une excellente vue sans reflets dans une très large variété d’angles.

Touch ID se renouvelle

La nouveauté de cet iPad Air 2020, c’est aussi l’arrivée du lecteur d’empreintes Touch ID sur la tranche de la tablette, en haut quand vous la tenez à la verticale. Cela va servir, comme auparavant, à déverrouiller l’appareil, à payer via Apple Pay ou à valider vos achats sur iTunes.

Source : Frandroid / Melinda DAVAN-SOULAS

Source : Frandroid / Melinda DAVAN-SOULAS

Bonne initiative de Touch ID sur le bouton power : vous inciter à le configurer dans deux positions (paysage et portrait) pour deux prises en main différentes. Vous pouvez aussi ajouter l’empreinte d’un autre utilisateur de confiance. Mais il aura accès aux mêmes contenus que vous car, rappelons-le, l’iPad n’offre toujours pas de possibilités de multi-comptes.

Évidemment, si vous aviez l’habitude du Touch ID sur le bas de l’écran, cela change un peu, mais l’adoption est intuitive et immédiate. Le positionnement est bien trouvé. La large surface pour poser le doigt va ravir toutes les tailles de main.

Il s’avère toujours aussi réactif et le déverrouillage est rapide pour activer l’iPad Air. Il en va de même pour valider des achats dans l’App Store ou via Apple Pay.

iPadOS 14, l’atout chic et choc

iPadOS 14 est vraiment un atout de choc pour les iPad. Fluide, rapide et réactif, toutes les manipulations s’exécutent sans souffrir. L’iPad Air est livré avec la version iPadOS 14.0.1 et on vous conseille de faire rapidement la mise à jour 14.1 qui apporte pas mal d’améliorations et de correctifs (prise en charge des vidéos HDR 10 bits notamment).

En somme, il est possible de faire à peu près tout ce qu’on veut avec un iPad Air sans le voir défaillir. Il supporte le multitâche en partage d’écran en deux ou avec d’autres onglets ouverts en surimpression des pages, le montage vidéo, la retouche photo…

Apple Pencil 2e gen

Changement de design et changement d’accessoire pour l’iPad Air. Le nouveau modèle est compatible avec l’Apple Pencil, mais de seconde génération, le même que celui de la gamme iPad Pro. Il arrive avec les mêmes atouts que sur les autres modèles : sa grande réactivité dans la prise de notes ou le dessin. Et iPadOS 14 lui apporte encore plus de fonctionnalités comme la reconnaissance d’écriture et de dessins de forme qui sont automatiquement transformées, l’annotation de pages web ou de PDF.

Une batterie qui fait parfois des siennes

Comme souvent chez Apple, l’autonomie des tablettes est plutôt correcte, même si elle n’a rien d’exceptionnel non plus. Pour une utilisation classique (surf, vidéo, mail, bureautique, jeux…), on tient près de deux jours. Apple annonce jusqu’à 10 heures de surf sur internet en continu ou en streaming vidéo (un tout petit peu moins en version cellulaire). L’iPad Air a tendance à baisser rapidement en autonomie et, parfois, sans avoir rien fait. Il nous est arrivé de constater qu’il perdait 5 à 8 % en veille pendant la nuit. Deux heures de visionnage sur Netflix et ce sont 30% batterie qui se sont envolés.

Source : Frandroid / Arnaud GELINEAU

Source : Frandroid / Arnaud GELINEAU

Comptez un peu plus de 2h30 pour une recharge complète via le port désormais USB-C. Et cette fois, l’adaptateur secteur est toujours dans la boîte, mais il arbore lui aussi un port USB-Type C. Il pourra ainsi vous être utile avec les nouveaux iPhone 12 dépourvus d’adaptateur dans la boîte.

L’iPad le plus puissant

Il compte sur la même nouvelle puce A14 Bionic gravée en 5 nm qui équipe les iPhone 12, délaissant l’A12 Bionic de l’an dernier. Soit une puce plus puissante que celle des iPad Pro (A12Z Bionic, version modifiée de l’A12 des iPhone XS), mais celle-là est rigoureusement la même pour iPhone et iPad. Autant dire que tout est rendu plus rapide, notamment grâce aux capacités d’apprentissage du Neural Engine qui va tenter d’optimiser tous vos usages. Pour votre bien comme pour celui de la batterie en économisant dès que possible. 

Modèle Apple iPad Air 2020 Samsung Galaxy Tab S7 Plus
AnTuTu 8 633932 587072
AnTuTu CPU 183696 168213
AnTuTu GPU 265584 236454
AnTuTu MEM 88704 90509
AnTuTu UX 95948 91896
PC Mark 2.0 N/C 12331
3DMark Slingshot Extreme N/C 6868
3DMark Slingshot Extreme Graphics N/C 8562
3DMark Slingshot Extreme Physics N/C 4058
3DMark Wild Life 6564 4037
3DMark Wild Life framerate moyen 39 FPS 24.20 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) N/C 26 / 22 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 40 / 85 FPS 24 / 54 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 52 / 199 FPS 65 / 127 FPS
Lecture / écriture séquentielle N/C 1573.85 / 727.15 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire N/C 56862.68 / 54807.32 IOPS
Voir plus de benchmarks

N’importe quel jeu tourne de manière fluide, sans lag ou autre. Que ce soit un jeu nerveux comme Call of Duty Mobile qui engendre de multiples mouvements de caméra sans broncher ou un titre comme Sayonara Wild Hearts qui met vos réflexes à rude épreuve au fil de ses courses en moto ou autres.

Le multi-touch de l’écran répond toujours aussi bien aux commandes (ouvertures d’apps, glisser-déplacer, surlignage…). Cliquez sur l’écran et l’action s’effectue immédiatement. Évidemment pour toute opération de bureautique, le clavier tactile est agréable, mais sur la durée, cela devient vite fatigant.

On lui préférera un clavier Bluetooth ou le Magic Keyboard (le même que celui de l’iPad Pro 11 pouces) qui se fixe magnétiquement au dos de l’appareil et ajoute un port USB-C pour la recharge, libérant celui de l’appareil pour d’autres usages. Il transforme alors véritablement l’iPad Air en PC portable tout en le protégeant dans une coque. Et on apprécie grandement le trackpad intégré. Même réduit, il est bien pratique. Évidemment, le prix pourra faire un peu tiquer.

La présence du port USB-C a également un avantage en permettant le transfert de fichiers assez rapidement (jusqu’à 5 Gbit/s). Vous pourrez aussi y brancher du stockage externe et tout autre appareil via un câble USB-C (appareil photo, écran 4K, etc.). L’iPad Air peut aussi profiter de la fonction SideCar pour servir de second écran à un MacBook par exemple.

Concernant la connectivité, il embarque aussi la norme Wi-Fi 6 et est compatible Bluetooth 5.0. Certains modèles peuvent aussi compter sur un slot pour carte nano-SIM.

Photo et vidéo

Sur l’iPad Air, on trouve un capteur grand-angle de 12 mégapixels (f/1,8) avec Smart HDR pour améliorer le rendu des photos, la possibilité de prendre des Live Photos (photo animée de quelques secondes) ou des panoramiques assez volumineux (jusqu’à 63 Mpx). Il n’a en revanche pas de capteur LiDAR pour mieux ajuster la profondeur.

Source : Frandroid / Arnaud GELINEAU

Source : Frandroid / Arnaud GELINEAU

Globalement, la photo est correcte sur l’iPad Air, mais n’en attendez pas des miracles. L’appareil a du mal à gérer les zones plus sombres et les détails. En plein jour, le résultat est meilleur, les couleurs un peu mieux mises en valeur. Il n’est cependant jamais aisé de prendre des photos avec une tablette et celle-ci n’y coupe pas. Réservez donc plutôt l’usage de l’appareil pour de l’illustration d’un document ou un envoi rapide à un contact.

À l’avant, on trouve une caméra FaceTime HD de 7 Mégapixels (f/2,2) qui permet de filmer en 1080p à 60 fps. Elle embarque la technologie Smart HDR (plusieurs clichés pris simultanément et compilation des meilleures parties pour créer le rendu final). Elle profite d’un flash, de la stabilisation automatique de l’image, du mode rafale et du déclencheur. Il est assez rare de faire des selfies avec une tablette, mais ils s’avèrent passables.

Il est aussi possible de filmer en 4K jusqu’à 60 fps (24 et 30 fps aussi disponibles) ou en HD 1080p en 30 ou 60 fps. Il est même possible de prendre une photo tout en filmant en 4K en appuyant simplement sur le déclencheur. Le poids du cliché sera assez lourd (8 mégapixels).  L’appareil photo bénéficie de la stabilisation vidéo (720 et 1080p), même pour les vidéos en accélérée (timelapse). Les amateurs de vidéos au ralenti (slo-mo) seront ravis avec la possibilité de filmer en 1080p jusqu’à 240 fps. Le rendu est assez sympa et de qualité.

Le son plutôt surprenant

On trouve deux micros en façade sur l’iPad. En appel vidéo ou en enregistrement, la qualité est plutôt bonne. L’iPad Air est équipé de deux haut-parleurs stéréo, contre quatre sur l’iPad Pro. Ils sont positionnés en mode paysage, soit un en haut et l’autre en bas de ta tablette en usage portrait. Le son est assez bon et immersif. La stéréo fonctionne parfaitement en regardant un film avec des scènes d’action et du mouvement sonore.

Source : Frandroid / Arnaud GELINEAU

Source : Frandroid / Arnaud GELINEAU

En revanche, rapprochement avec l’iPad Pro faisant, Apple a sacrifié la prise jack.

Prix et disponibilité

L’iPad Air existe avec deux stockages (64 Go ou 256 Go) et est déjà disponible. Il débute à 669 euros en modèle Wi-Fi, à partir de 809 euros en modèle Wi-Fi et 4G.

Note finale du test
8 /10
Si vous n'avez pas le budget pour l'iPad Pro (à partir de 899 euros pour 128 Go), voici une excellente alternative. Certes, pour 230 euros de moins, vous n'avez que la moitié du stockage, un capteur photo au lieu de deux (+ LiDAR), pas de caméra TrueDepth à l'avant, mais vous héritez d'un appareil avec le dernier processeur et êtes donc paré pour quelques temps.

La question de savoir quelle tablette choisir entre les deux se pose aussi sur le stockage. Si vous cherchez beaucoup de stockage, il faudra vous tourner vers l'iPad Pro (jusqu'à 1 To). Mais pour tout le reste, malgré une hausse de prix de 100 euros en un an, l'iPad Air fait l'essentiel aussi bien si vous n'avez pas d'extrêmes exigences sur la photo ou les petits "plus" technologiques qui peuvent justifier la différence de prix.
Points positifs
  • Le nouveau design
  • La puissance de la puce A 14
  • Touch ID repositionné
  • Les haut-parleurs stéréo de bonne qualité
Points négatifs
  • L'autonomie parfois capricieuse
  • La photo en basse lumière
  • (Plus de prise jack pour les écouteurs)

Les derniers articles