Apple était prêt à tout pour que Netflix utilise son système d’IAP, sans succès

 

Dans le procès opposant Epic et Apple, des mails ont été révélés, dévoilant ce qu'Apple était prêt à concéder pour que Netflix continue d'utiliser son service de paiement interne sur iPhone. Et il y avait de quoi réfléchir...

Apple était prêt à tout pour que Netflix utilise son système d’IAP, sans succès

Qui d’Apple ou de Netflix a l’ascendant sur l’autre ? À en croire les échanges de mails révélés dans l’affaire opposant Epic Games à la marque à la pomme, il semblerait que cette dernière était prête à tout pour garder le géant de la SVoD parmi ses partenaires.

Une histoire de fidélité

Revenons un peu en arrière, en 2018. Netflix compte alors 139,26 millions d’abonnés et enchaine depuis plusieurs mois des succès comme 13 Reasons Why, Dark ou Mindhunter tout en s’apprêtant à lancer You et Elite. Tout semble aller pour le mieux donc, mais l’entreprise de Santa Clara est déçue : ses abonnés souscrivant depuis un iPhone ou un iPad ont plus tendance à se désinscrire du service. La raison évoquée ? Les cartes cadeaux Netflix qui ne peuvent pas être utilisées sur cette plateforme.

S’entame alors un dialogue entre certains grands pontes de Netflix et d’Apple pour tenter d’améliorer les choses. Chez Netflix, on veut tenter une expérience : arrêter de proposer l’abonnement sur iPhone pendant 2 mois dans certains pays afin de sonder les réactions des utilisateurs et vérifier si cela peut améliorer la fidélité de ses abonnés. Chez Apple, cette décision est évidemment vue d’un mauvais œil, la marque prenant une commission sur toutes les transactions effectuées depuis sa boutique. Il faut dire que, juste en novembre 2018, Netflix a généré 86,6 millions de dollars depuis iOS et Android. Autant dire que même une fraction de cette somme n’est pas négligeable.

Apple prêt à tout

Pour tenter de convaincre son partenaire de rester, Apple a donc préparé une présentation complète mettant en avant ses résultats actuels (et notamment une mise en avant supérieure que pour n’importe quel autre partenaire sur l’App Store) et ce qu’il est possible de faire en plus dans le cas où Netflix déciderait de conserver le moyen de paiement d’Apple sur iPhone.

Sheryline Chapman, responsable commerciale de l’App Store, précise que ces propositions restent utopiques et n’ont pas encore été validées, mais elles montrent tout ce qu’Apple était prêt à envisager pour rester dans les petits papiers de Netflix.

Entre autres choses (la liste est longue), Apple a envisagé de fournir à Netflix davantage de données analytiques sur les performances des mises en avant de l’application sur l’App Store, la mise en place d’A/B tests sur iOS, le choix des séries mises en avant sur l’App Store, un bundle de l’app sur l’Apple TV, une flexibilité de la facturation, des mails promotionnels d’Apple dédiés à Netflix, des offres groupées intégrant à la fois Netflix et des services Apple (à l’instar d’Apple One), la promotion de l’application dans les Apple Store et sur le site Apple.com « aux endroits appropriés », et même des évènements dans les magasins américains pour accompagner le lancement de nouvelles sagas.

Ces échanges montrent clairement le poids que pèse Netflix, même face à un géant comme Apple. C’est d’autant plus ironique que ces échanges ont eu lieu moins d’un an avant l’annonce d’Apple TV+…

Les derniers articles