Test du Dyson 360 Vis Nav : un aspirateur élégant et impressionnant

Un aspirateur balais dans un robot

Après un premier robot lancé il y a déjà 7 ans, Dyson revient sur le marché avec un Dyson 360 Heurist qui se positionne tout simplement comme le plus puissant, agile et intelligent du marché. Si nous avons peu de doutes sur les deux premiers points, nous sommes un peu plus dubitatifs sur le dernier. Nous avons donc fait subir une longue série de tests à un produit qui se positionne aussi comme l'un des plus chers du marché.

Source : Yazid Amer - Frandroid
Source : Yazid Amer - Frandroid
Dyson 360 Vis Nav au meilleur prix

En bref
Dyson 360 Vis Nav

7 /10
Points positifs du Dyson 360 Vis Nav
  • Le design
  • La technologie et puissance d'aspiration
  • La brosse centrale
  • L'efficacité
  • La simplicité d'usage et d'entretien
  • Une application exemplaire
  • Une agilité hors norme
Points négatifs du Dyson 360 Vis Nav
  • Le prix
  • L'absence de base de charge avec auto-vidange ou multifonction
  • L'absence de fonction nettoyage des sols
  • La pollution sonore
  • Une navigation et une détection d'obstacle à améliorer
 

Après un premier robot aspirateur qui n’avait pas réellement convaincu il y a 7 ans, le Visio 360, le Dyson 360 Vis Nav est la seconde incursion du constructeur anglais sur ce marché. Sept années de recherche et développement sur lesquelles le constructeur mise pour changer la donne, comme il l’a fait pour les aspirateurs ou même les lisseurs.

Dyson semble avoir mis le paquet avec, pour commencer, une puissance d’aspiration de 65 airwatts, une exception sur le marché. Puis sa brosse, avec une conception proche de celle des aspirateurs-balais et plus longue et large que ce que propose la concurrence. À cela s’ajoute une caméra à 360° pour la navigation, les algorithmes maison et une astucieuse raclette pour traiter les plinthes. Autre point sur lequel ce robot se distingue : des capteurs dédiés à l’analyse du sol pour automatiser la puissance d’aspiration, et ainsi optimiser l’efficacité de nettoyage et de batterie.

Dyson 360 Vis Nav Fiche technique

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par le constructeur.

Dyson 360 Vis Nav Design : un vaisseau spatial dans notre intérieur

Le 360 Vis Nav est un produit Dyson, impossible de se tromper, et cela dès le premier regard. Des lignes aux couleurs, tout est caractéristique du constructeur anglais. Sa forme en D est censée mieux traiter les angles. Toutefois, esthétiquement, associé au bac à poussière apparent et au corps bleu et argent, il nous fait penser à un vaisseau spatial volant en rase-mottes.

Il affiche des dimensions de 32,99 x 31,98 x 9,88 cm pour 5 kg. Un produit assez imposant qui aura du mal à passer en dessous de nombreux meubles. Nous apprécions le niveau de qualité de fabrication, impeccable de bout en bout, même en cherchant la petite bête.

Source : Yazid Amer – Frandroid

Nous avons sur le dessus une caméra 360°, entourée d’un cercle composé de puissantes LED blanches pour éclairer l’action du robot. Un petit écran permet d’interagir avec le robot. Il est cliquable : en appuyant dessus, il s’enfonce et cela permet de lancer un cycle de nettoyage, de le renvoyer à sa base ou encore d’accéder aux paramètres.

Juste à sa droite, vous avez le filtre. Il suffit d’appuyer sur la partie argentée pour libérer son logement. Le filtre dispose d’une couche à charge électrostatique qui attire les plus petites particules et se voit complétée par une couche HEPA qui capture 99,99 % des particules jusqu’à 0,1 micron. En aspirant, ce robot diffuse donc un air purifié.

Source : Yazid Amer – Frandroid

Quand nous observons le dessous du robot, nous constatons l’absence de brosse latérale et la présence de roues de très belle taille. Mais le clou du spectacle est sa brosse qui s’étend sur toute la largeur du robot.

Elle se compose d’une suite de pales qui alternent poils en nylon doux, parfaits pour les débris volumineux, filaments antistatiques en fibre de carbone pour capturer la poussière fine, et des picots intégrés pour déloger les débris logés au cœur des tapis. Avec plus d’attention, nous découvrons une raclette chargée de traiter les plinthes.

Le bac à poussière affiche un généreux volume de 0,57 L, un record dans le secteur. Il est conçu comme ceux des aspirateurs à main et utilise la même technologie cyclonique. Il est très facile à retirer en appuyant simplement sur le gros bouton rouge qui le surplombe et en tirant sur la poignée de transport.

Nous avons donc une base de charge, mais elle ne fait que cela. Difficile à accepter à plus de 1000 euros d’investir dans un robot sans base avec au moins une fonction d’autovidange.

Dyson 360 Vis Nav Les capteurs embarqués : l’intelligence sans laser

Dyson, tout comme les derniers iRobot Roomba J9+ et J7+, fait abstraction du télémètre laser que l’on retrouve sur presque tous les robots haut de gamme du marché. Le constructeur anglais compte sur une caméra à 360°. L’optique est cerclée de puissantes LED blanches qui permettent d’éclairer l’environnement du robot lorsqu’il traite une pièce faiblement éclairée ou passe sous un lit.

À cela s’ajoutent 26 capteurs externes censés scanner l’environnement immédiat du robot 20 fois par seconde pour identifier les obstacles ou détecter les bords. Mais le plus original et intéressant est bel et bien son capteur piézoélectrique, placé sous le robot. Il est déjà familier aux utilisateurs des aspirateurs-balais Dyson V15 et V12 Detect, ainsi que sur le tout dernier Gen5 Detect. Ce capteur permet aux aspirateurs-balais Dyson d’adapter la puissance d’aspiration en fonction du niveau de saleté mesuré.

Source : Yazid Amer – Frandroid

Cela permet d’optimiser l’usage du moteur d’aspiration, et donc l’autonomie du robot. Ce capteur estime le nombre et la taille des particules aspirées. Ces informations sont affichées sur l’écran de l’aspirateur en temps réel et servent également à alimenter l’intelligence du Dyson Vis Nav 360.

Dyson 360 Vis Nav Application : un modèle de simplicité

L’application myDyson est commune à tous les produits connectés de la marque, incluant les purificateurs d’air, les luminaires et, bien sûr, les robots aspirateurs.

Le processus d’appairage avec le smartphone utilise le Bluetooth. L’opération est ultra-simple, la détection du robot est immédiate et il suffit de rentrer son code Wi-Fi pour finaliser le processus. Après moins de cinq minutes, vous pouvez lancer la cartographie de votre intérieur.

 

Nous retrouvons donc une ergonomie très épurée avec, au centre, une image du robot. Juste au-dessus, nous avons le niveau de batterie, suivi de l’état du robot (Prêt à aspirer, en aspiration, retour à sa base). Sous la reproduction du robot, nous avons trois icônes.

L’icône au centre permet de lancer un cycle de nettoyage. Vous pouvez traiter votre intérieur en intégralité ou pièce par pièce et même sélectionner l’ordre dans lequel elles seront nettoyées. Il est également possible de choisir le niveau de puissance entre Automatique, Silencieux, Normal et Boost. Le mode Automatique adapte la puissance en fonction du niveau de saleté du sol.

L’icône de gauche permet d’accéder à la cartographie. La carte est suffisamment précise, mais moins que celle d’un robot aspirateur avec télémètre laser. Toutefois, la caméra est vraiment efficace et aucun endroit essentiel ne lui échappe. Mieux encore, il repère des zones (souvent en coin) parfois ignorées par des concurrents tout aussi haut de gamme. Notez la possibilité de créer des zones interdites, qui peuvent être ignorées, ou le robot peut passer sans faire tourner la brosse ou éviter de passer un pas-de-porte par exemple.

Le découpage des pièces ou leur fusion sont assez simples, mais pas aussi souples que chez Roborock ou iRobot, par exemple. Cela reste pourtant simple et agréable à utiliser. L’icône de droite permet de programmer un planning de cycle de nettoyage. Pour les assistants vocaux, leur prise en charge est prévue par Apple, Google et Amazon.

Dyson 360 Vis Nav Entretien et accessoires : aussi simple que bien pensé

Ce robot est un concentré des technologies utilisées par Dyson pour ses aspirateurs-balais. Cela explique que l’entretien de ce robot soit très proche de celui de ces derniers. Cela commence par le bac à poussière. Il se retire très facilement et se transporte avec une poignée très équilibrée. Il suffit d’appuyer sur la languette intégrée pour que s’ouvre à la verticale la face inférieure du bac. Réalisez cette opération le plus profondément possible dans la poubelle pour éviter les nuages de poussière indésirables.

Régulièrement, il vous faudra nettoyer le filtre interne à l’eau et parfois avec une petite brosse à dents. Attention, si le robot passe sur une zone humide, comme une petite flaque d’eau après avoir renversé un verre, l’aspirateur fera le travail, mais n’attendez pas pour vider le bac sinon des moisissures peuvent apparaître. Avec son 0,57 L, nous avons un volume suffisant pour deux à trois aspirations successives avant d’avoir à le vider.

Yazid Amer – Frandroid

La brosse est un délice, elle est quasiment immunisée contre le phénomène d’enroulement. Le nettoyage à l’eau est très simple et la retirer comme la replacer l’est tout autant.

Dyson 360 Vis Nav Performances et usages : tout le savoir-faire de Dyson dans l’aspiration concentré dans un robot

Dyson 360 Vis Nav Navigation et détection d’obstacle : efficace et pourtant déconcertant

Le Dyson Vis Nav est à la fois un robot très intelligent et pourtant au comportement parfois incompréhensible. Ainsi, il s’arrête régulièrement pour se positionner, comme s’il était perdu et de temps en temps, il l’est vraiment. Il commence par le centre d’une pièce et la traite ensuite de plus en plus vers les bords. Une fois terminé, il traite alors les bords, cela peut être des plinthes ou des meubles. C’est exactement l’inverse des robots aspirateurs classiques avec télémètres laser. Si cela semble chaotique, il traite presque toute la surface d’une pièce.

En revanche, bougez une chaise, laissez un sac au milieu de la pièce et cela le déstabilisera. Il arrive alors qu’il rate de petites zones. Quant aux obstacles, il ne les identifie qu’à la marge. En général, il finira par se cogner dessus (en délicatesse) avant de changer de direction. Sa conception très basse fait qu’il n’avale pas les petits jouets ou pièces de Lego, mais les câbles USB fins ou des chaussettes, cela peut arriver.

Dyson 360 Vis Nav Aspiration et nettoyage : rien ne lui résiste

Le Dyson Vis Nav est un monstre de puissance avec une puissance d’aspiration de 65 AW, animé par un moteur qui affiche un régime de 110 000 tours/minute. Nous l’avons donc soumis à un traitement de choc, une épaisse ligne de litière, une autre de fécule de pomme de terre, des poussières et des miettes de cookies.

Le robot a effectué son trajet pas toujours très logique et détecté la ligne avec miettes. Il la traite alors directement en augmentant sa puissance d’aspiration et il ne reste simplement plus rien. Il fait de même avec la litière pour chat, mais il reste encore quelques grains. C’est toutefois remarquable, la majorité des concurrents doivent réaliser au moins deux passages, voire plus pour obtenir le même résultat.

Le Dyson Vis Nav ne fait qu’une bouchée de la fécule et si nous nous arrêtons là, le résultat est déjà bluffant. En réalisant un second passage, vous retirerez les derniers grains de litière et il n’est pas certain qu’ils soient nombreux. Sur sol dur, il aspire presque 98 % des résidus et en mode silencieux, il fait aussi bien que les meilleurs concurrents à la puissance maximale avec 88 à 92 % récupérés. Sur les tapis à poil court, nous atteignons 88/90 % de résidus récupérés, un résultat exceptionnel. Sur ceux à poil long, il est tout aussi impressionnant avec presque 88/90 % des résidus dispersés aspirés.

Une des forces de ce robot est son capteur piézoélectrique. Il analyse le niveau de saleté du sol et adapte l’aspiration en fonction. L’application permet de visualiser l’état des sols avec une carte qui s’affiche après un cycle d’aspiration. Les zones claires sont les plus sales, les zones sombres étant moins chargées en résidus. Cela permet au robot de lancer une analyse prédictive du niveau de propreté de votre intérieur. Cela l’aide à estimer avec une belle précision le temps de traitement d’une pièce et à anticiper les zones régulièrement les plus sales ; par exemple sous la table après les repas ou devant le plan de travail d’une cuisine. Au quotidien, c’est très efficace, même si nous nous sommes rendu compte que, parfois, il signale des zones propres comme très sales. Il a gardé en mémoire un précédent cycle où c’était le cas. Bizarre, mais cela n’influe pas sur la qualité finale du travail.

La raclette pour les bords et les plinthes est très efficace et permet d’obtenir un meilleur résultat que la majorité de la concurrence avec une brosse latérale. Toutefois, le problème vient plutôt de sa difficulté à bien suivre les bords, ce qu’il fait une fois sur trois ou une fois sur deux au mieux.

En termes de bruit, ce robot est tout sauf vraiment discret. En mode automatique, le niveau de pollution sonore varie de 55 dB à 78 dB en fonction de la puissance utilisée. En mode boost seul, les 78 dB sont facilement atteints à un mètre, 72 dB à deux mètres et la nuisance reste à 68 dB dans une pièce adjacente.

Au niveau de l’autonomie, nous avons droit à 50 bonnes minutes en mode automatique, qui passe à une quinzaine en mode Boost. Dans le premier cas, pour traiter un appartement jusqu’à 70 m², cela devrait suffire. Au-delà, le robot devra retourner à sa base se recharger avant de reprendre le travail. Si c’est suffisant au quotidien, cela reste très juste, la majorité des concurrents tenant de 1h à 1h30 à puissance maximale.

Dyson 360 Vis Nav Prix et disponibilités du Dyson 360 Vis Nav

Le Dyson 360 Vis Nav est commercialisé au prix de 1 299 euros sur le site de Dyson, ainsi qu’auprès de revendeurs partenaires.

Dyson 360 Vis Nav au meilleur prix
Note finale du test
7 /10
Cet aspirateur Dyson est à la fois véritablement enthousiasmant et frustrant. Son design est une de ses forces, surtout si vous possédez déjà des produits Dyson chez vous. Au niveau de l’efficacité de l’aspiration, c’est un monstre qui écrase la concurrence. Toutefois, sa navigation, basée sur une caméra à 360°, et l’intelligence du robot doivent encore être améliorées. De plus, il aurait mérité d’avoir une véritable technologie de détection et d’évitement des obstacles. Comme avec les robots d’entrée et de milieu gamme, il vous faudra débarrasser le sol de tout objet pour un cycle d’aspiration efficace. Si vous avez des animaux, sa puissance fera des merveilles pour aspirer leurs poils et assainir votre intérieur. Il est surtout conçu pour de grands espaces peu meublés, où il devient incontournable.

Toutefois, facturé à 1 299 euros sans fonction de lavage ni base multifonction, il est clairement très cher. Même en ajoutant l’excellence du service après-vente de la marque, ce produit très efficace est dédié aux aficionados de la marque et aux propriétaires de grands appartements au design intérieur épuré.

Points positifs du Dyson 360 Vis Nav

  • Le design

  • La technologie et puissance d'aspiration

  • La brosse centrale

  • L'efficacité

  • La simplicité d'usage et d'entretien

  • Une application exemplaire

  • Une agilité hors norme

Points négatifs du Dyson 360 Vis Nav

  • Le prix

  • L'absence de base de charge avec auto-vidange ou multifonction

  • L'absence de fonction nettoyage des sols

  • La pollution sonore

  • Une navigation et une détection d'obstacle à améliorer