À quoi ressemblera un taxi autonome ? Waymo (Alphabet) nous donne une première idée

 

À l’occasion d’un tout nouveau partenariat avec le constructeur chinois Zeekr, Waymo, filiale d’Alphabet, nous montre à quoi pourrait ressembler son futur taxi autonome. Ce dernier fera notamment la part belle au confort.

Waymo
Source : Waymo

Les entreprises spécialisées dans la conduite autonome sont aujourd’hui sur le pied de guerre pour préparer le futur. Les voitures électriques de demain vont en effet accueillir de plus en plus de capteurs et de systèmes qui leur permettront de se gérer elles-mêmes, alors que les législations devraient quant à elles évoluer une fois ces dispositifs jugés fiables.

Parmi les principaux acteurs de ce domaine, citons Waymo. Cette filiale d’Alphabet, elle-même maison-mère de Google, travaille depuis des années sur sa propre technologie. L’idée étant d’intégrer son système de conduite automatisée dans une flotte de taxis destinée au transport de personnes.

Confort et habitabilité

Cette approche l’a donc poussé à conclure un partenariat avec le constructeur chinois Zeekr, actuellement sous la houlette du géant Geely (Lotus, Volvo, actionnaire de Smart à 50 %). Zeekr développe une berline électrique typée break de chasse, cousine technique de la Lynk & Co et attendue en Europe en 2022.

Ce nouveau rapprochement nous permet d’apercevoir leur vision commune dans le domaine du Transport en tant que service (Taas). Cette alliance vise notamment à concevoir un véhicule électrique qui sera développé et construit par Zeekr, lorsque Waymo intégrera son logiciel de conduite autonome, aussi nommé Waymo Driver.

Pour garantir une expérience digne de ce nom, le duo veut faire la part belle au confort et à l’habitabilité. Le communiqué de presse évoque ainsi un plancher plat, une grande entrée facilitée par le coulissement des portes, une faible hauteur de caisse, de l’espace pour la tête et les jambes et des sièges entièrement réglables.

Waymo et Zeekr veulent que vous vous sentiez à l’aise au cours d’une expérience agréable à vivre et non contraignante. Bien évidemment, ni volant ni pédales ne s’invitent à l’intérieur du véhicule. Il a donc vocation à épouser le niveau d’autonomie le plus élevé, le numéro 5, qui lui permet de rejoindre un point A à un point B sans aucune intervention humaine.

Dans les années à venir

L’entreprise américaine mentionne également des chargeurs à portée de main pour vous permettre de recharger un téléphone ou tout autre objet électronique durant votre trajet.

À l’heure d’écrire ces lignes, ce projet en est clairement à ses prémices. Waymo ne donne aucune date précise quant à l’intégration du véhicule dans sa flotte Waymo One, qui l’accueillera « dans les années à venir » uniquement pour le marché américain dans premier temps.

Un décret publié le 1er juillet 2021 officialise un « cadre réglementaire complet pour la circulation des véhicules autonomes ». Dès septembre 2022, ils seront autorisés à rouler sur des parcours ou des zones prédéfinis.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles