Google attaqué par les États-Unis pour son monopole sur la publicité en ligne

 

Le ministère de la justice ainsi que huit États américains ont déposé plainte contre Google pour infraction au droit de la concurrence sur le marché de la publicité en ligne.

Source : Kai Wenzel via Unsplash

Google est une nouvelle fois attaqué par des autorités publiques à cause de ses pratiques considérées comme anticoncurrentielles. Cette fois-ci, ce sont le ministère de la Justice ainsi que huit États américains qui montent au créneau. En cause : le « monopole » du géant sur le marché de la publicité en ligne.

Google serait en position de monopole dans la publicité sur Internet

Une plainte antitrust a été déposée ce 24 janvier auprès du tribunal fédéral d’Alexandria dans l’État de Virginie, par le ministère, ainsi que la Californie, la Virginie, le Connecticut, le Colorado, le New Jersey, New York, le Rhode Island et le Tennessee, précise Le Monde. Le ministère de la Justice affirme que « Google a utilisé des méthodes anticoncurrentielles, excluantes et illégales pour éliminer, ou réduire drastiquement, toute menace à sa domination sur les technologies utilisées pour la publicité numérique ».

Google est accusé de délit d'initié dans une affaire antitrust au Texas.
Google est visé par une procédure antitrust au Texas au sujet d’un projet du nom de Project Bernanke qui a impacté le portefeuille de nombreux annonceurs sur Google Ads. // Source : Rajeshwar Bachu / Unsplash

Les attaquants souhaitent le versement de dommages, mais surtout « la cession de ses activités liées à la vente d’espaces publicitaires en ligne », ajoute France Info. La ministre adjointe à la Justice Vanita Gupta va plus loin en déclarant que « ces méthodes ont affaibli l’internet libre et ouvert, et fait augmenter les coûts pour les entreprises et pour le gouvernement des États-Unis, y compris l’armée. »

Un marché de la publicité en ligne qui rapporte gros

Une plainte très importante puisqu’elle s’attaque directement au cœur du modèle économique de Google : c’est la publicité sur son moteur de recherche qui a créé la puissance financière de l’entreprise. Comme le rappelle Bloomberg, le marché américain de la publicité en ligne représente 278,6 milliards de dollars, pour un marché mondial évalué à 626,86 milliards de dollars. Google en possède une très grande partie et ses activités publicitaires devraient rapporter à Alphabet 73,8 milliards de dollars en 2023 pour les États-Unis seulement.

Si l’affaire va très loin, on peut penser que la filiale d’Alphabet serait même obligé de vendre une partie de ses activités liées à la publicité en ligne. Pour se défendre, Google met en avant le fait que ledit marché est bien concurrentiel et composé d’autres acteurs majeurs tels qu’Amazon, Meta et Microsoft.

Un historique antitrust de Google qui se complète encore

Après l’investiture de Joe Biden, le ministère de la Justice avait déposé une autre plainte en rapport avec des pratiques anticoncurrentielles de Google. Elle est liée à sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche et le procès est attendu cette année.

Dans l’historique récent des pratiques anticoncurrentielles de Google, on compte par exemple une amende de 2,4 milliards d’euros prononcée en novembre 2021. Le géant mettait en avant son propre comparateur de prix sur son moteur de recherche, avantage jugé injuste pour la concurrence. Plus récemment en juin dernier, un site d’annonces d’emploi avait porté plainte contre Google pour le même motif, cette fois-ci pour son service de recherche d’emploi. Il y a quelques mois, on apprenait que Google aurait signé des partenariats financiers pour dissuader ses concurrents de créer des magasins d’applications alternatifs au Play Store.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.