Après sa première gaffe, Google Bard devrait s’éloigner des résultats de recherche

 

Après une démonstration ratée début février, Google semble vouloir changer de stratégie commerciale pour son intelligence artificielle Bard, censée concurrencer ChatGPT. Un choix évoqué lors d'une séance de questions-réponses houleuse avec des employés de l'entreprise le jeudi 2 mars.

Google iPhone
L’intelligence artificielle Google Bard pourrait s’éloigner du marché des moteurs de recherches améliorés par IA face aux critiques en interne. // Source : Unsplash Solen Feyissa

Le géant de la tech semble avoir changé de stratégie pour son intelligence artificielle. Lors d’une réunion informelle organisée avec des employés jeudi 2 mars, plusieurs dirigeants de Google ont assuré que Bard, l’IA conversationnelle développée comme une concurrente directe de ChatGPT d’OpenAI, ne sera pas uniquement dédiée à améliorer les résultats de son moteur de recherche.

Cette séance de questions-réponses, racontée par la chaîne américaine CNBC qui a eu accès à des enregistrements audio de l’événement, a lieu un mois après que plusieurs employés aient critiqué l’annonce de Google Bard, début février. Un des exemples de réponse automatique de Bard contenait une erreur factuelle, provoquant une perte de 100 milliards de dollars en valeur boursière pour sa maison-mère Alphabet.

« Bard n’est pas de la recherche »

C’est le patron de l’équipe de développement de Bard lui-même qui a évoqué ce changement de stratégie. Lors la réunion, Jack Krawczyk a répondu une question sur la priorité donnée à Bard de générer des résultats de recherches Google alors que ces outils « ne sont pas bons pour s’assurer que leur texte est basé sur des faits réels ».

« Je veux que ce soit très clair : Bard n’est pas de la recherche », a immédiatement répondu le patron de l’équipe de développement. Pour Jack Krawczyk, l’IA de Google doit devenir à terme un « compagnon créatif » destiné à provoquer des idées. Une déclaration étonnante, alors que l’entreprise évoquait dans un billet de blog début février vouloir « commencer par la recherche » pour intégrer ses nouvelles IA dans ses produits, rappelle CNBC.

Surtout, Google semble donc ne plus vouloir concurrencer directement le chatbot dérivé de ChatGPT intégré aux résultats de recherche du moteur de recherche Bing de Microsoft.

Un nouvel onglet dédié à des réponses différentes

Jack Krawczyk a malgré tout précisé que Google ne cherchera pas à empêcher ses utilisateurs d’utiliser Bard pour de la recherche d’informations. Le chef d’équipe a même annoncé une nouvelle fonctionnalité de Bard en interne appelée « Search It » avec des résultats plus pertinents.

Pourtant, cet outil pourrait aussi être un premier pas vers un service utilisant Bard pour autre chose que de résultats de recherche. Toujours selon CNBC, Jack Krawczyk a évoqué un onglet « Voir d’autres brouillons » qui devrait montrer aux utilisateurs des réponses éloignées du format moteur de recherche.

Les utilisateurs devront améliorer Bard

Également présent à cette réunion, le PDG de Google Sundar Pichai a également tenté d’apaiser les doutes de ses employés. En plus de confirmer les dires du patron de Bard, il a répondu à un(e) autre employé(e) caractérisant la présentation de l’IA début février comme « une réaction instinctive sans stratégie ».

Sundar Pichai a ri avant de botter en touche, reconnaissant que les services de l’entreprise doivent rester « percutants », mais que ce sera bien la contribution des utilisateurs qui améliorera les réponses de Google Bard. Il en faudra pourtant plus pour rassurer réellement ses actionnaires et ses employés.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).