C'est un énième enterrement pour la technologie Flash. Ce lundi, Google a annoncé sur son blog la fin de l'indexation des pages Flash d'ici l'année prochaine pour son moteur de recherche.

Cela fait maintenant plusieurs années que les pages Flash n’ont plus la côte. Lourdes, mal optimisées et datées, ces pages ont déjà connu plusieurs revers ces derniers temps.

Cette fois, c’est au tour du moteur de recherche de Google de faire l’impasse sur les pages utilisant cette technologie. Ce lundi, Dong-Hwi Lee, ingénieur sur le moteur de recherche de Google, a en effet annoncé que « bientôt », les pages Flash ne seront plus indexées par le moteur de recherche de Google.

Qui dit fin de l’indexation de ces pages dit également fin des pages Flash sur le Web. Il faut dire que pour beaucoup d’utilisateurs, la recherche Google reste le point central d’accès à Internet, et que le moteur de recherche du groupe américain est utilisé par 93 % des Français, contre 3 % seulement pour Bing et 1 % pour Yahoo. Reste encore la possibilité de conserver vos sites préférés à l’aide de marque-pages.

La recherche Google arrêtera de prendre en charge Flash plus tard dans l’année. Pour les pages contenant des éléments Flash, la recherche Google ignorera ces éléments. Google Search arrêtera d’indexer les fichiers SWF. La plupart des utilisateurs et des sites ne verront aucun impact à ces changements

Une technologie déjà désactivée par défaut sur les principaux navigateurs

Il faut dire que cela fait longtemps que les développeurs ont délaissé Flash au profit d’autres technologies comme le HTML5 pour proposer des pages Web plus riches en animations et en médias. De plus, Chrome, Firefox et Microsoft Edge ont désactivé par défaut le lecteur Flash depuis plusieurs versions déjà.

Reste que c’est un pan du Web, celui des jeux chronophages avec des yetis, des zombies ou d’innombrables tower defense qui va tomber dans les limbes d’Internet d’ici la fin de l’année.

Adobe, Google et Mozilla annoncent la mort de Flash, un plugin déjà oublié