Google : les smartphones Android vont devenir des détecteurs de séismes collaboratifs

 

En collectant les données de millions de smartphones Android équipés d’un accéléromètre, Google serait en mesure de détecter la puissance et le lieu d’un tremblement de terre. Les utilisateurs situés à proximité des premières secousses seraient alors alertés par une notification pour mieux se protéger.

Google

À l’avenir, Google pourrait vous envoyer une alerte tremblement de terre sur votre téléphone // Source : Google

« Former le plus grand système de détection de tremblements de terre au monde » : voilà le dernier objectif de Google présenté dans un billet de blog officiel, dans lequel la firme de Mountain View explique l’un de ses prochains grands chantiers, celui de pouvoir alerter les utilisateurs d’un séisme imminent.

L’accéléromètre en guise de sismomètre

Le colosse aux quatre couleurs s’est déjà penché sur le sujet aux côtés de l’United States Geological Survey (USGS) et du California Governor’s Office of Emergency Services (Cal OES). L’idée : envoyer des alertes sismiques aux Californiens en possession d’un smartphone Android via le système ShakeAlert, lequel s’appuie sur les signaux de plus de 700 sismomètres installés dans l’État.

Problème : chaque partie du monde ne possède pas autant de sismomètres dans un si « petit » périmètre. Pour remédier à cette problématique, Google veut faire appel aux accéléromètres installés dans les téléphones Android pour repérer les signes d’un séisme. En clair : votre mobile se transforme en sismomètre, qui, combiné à des millions d’autres, forme un réseau global de détection.

Un temps d’avance sur la secousse

Si le téléphone détecte des signaux indiquant qu’un tremblement de terre est en train de se produire, un signalement est alors envoyé à un serveur dédié. Ce dernier reçoit également l’emplacement approximatif de la potentielle secousse. Le serveur rassemble l’ensemble des informations transmises par les smartphones présents dans la zone, et détermine, ou pas, si un phénomène sismique a réellement lieu.

Selon Google, ce processus est effectué à la « vitesse de la lumière », lui permettant d’avoir un temps d’avance sur la toute première secousse. Les personnes localisées à proximité seraient alors prévenues d’une notification pour anticiper au plus vite le phénomène.

L’avantage étant qu’aucune application ne devra être téléchargée pour en profiter. À l’avenir, la société dirigée par Sundar Pichai compte déployer cette nouveauté dans plusieurs pays du monde.

Les derniers articles