Votre smartphone Huawei/Honor reste utilisable malgré la perte de la licence Android

 

Google a coupé la licence Android de Huawei et Honor suite à la demande du gouvernement américain. Cela aura de fortes répercussions sur les futurs smartphones de la marque, mais qu’en est-il des modèles déjà existants ?

Pour se conformer aux exigences du gouvernement américain, Google a mis fin à la licence Android exploitée par Huawei — et par conséquent par Honor également, la sous-marque du groupe chinois. C’est un énorme bouleversement dans le monde de la téléphonie mobile puisque le deuxième constructeur mondial se retrouve ainsi privé des services et mises à jour de Google et notamment du Play Store.

Cette décision a évidemment un impact énorme sur les futurs appareils de la marque. Toutefois, on est en droit de se poser la question suivante : les smartphones Huawei/Honor déjà existants continueront-ils de fonctionner normalement ?

La réponse à cette question est oui. Ou presque.

Applications et sécurité

Via un post sur le compte Twitter officiel d’Android, on apprend que les smartphones déjà existants de Huawei et Honor continueront de profiter de Google Play et de Play Protect.

En d’autres termes, les smartphones commercialisés par la marque pourront encore mettre à jour les applications installées et recevront encore les patchs de sécurité normalement. Le Huawei P30 Pro ou le Honor View 20, entre autres modèles, resteront donc parfaitement fonctionnels de ce point de vue.

Pas d’Android 10 Q

Tout ne reste pas forcément normal malheureusement. Les premières informations rapportées par Reuters laissent clairement entendre que les smartphones Huawei déjà existants ne recevront pas les futures mises à jour majeures de l’OS mobile poussées par Google. Pour le dire autrement, Android 10 Q et les prochaines moutures du système d’exploitation ne devraient pas arriver sur ces modèles avec les services de la firme de Mountain View ou le Play Store.

Les smartphones pourront toutefois toujours être mis à jour vers AOSP 10, mais sans les services Google donc.

Tout porte à croire que le groupe Huawei ne va pas se laisser faire. Ce dernier va très certainement utiliser un recours juridique pour contrer cette décision. D’autant plus que Google n’est pas la seule firme américaine à couper les ponts avec la marque chinoise : Intel, Qualcomm et Broadcom en ont fait de même.

Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions

Les derniers articles

  • Quel smartphone Samsung acheter en 2019 ?

    Guides d'achat

    Quel smartphone Samsung acheter en 2019 ?

    11 décembre 201911/12/2019 • 17:03