Introduction

Après l’encoche, c’est une nouvelle solution aux smartphones avec de moins en moins de bordures que propose Honor. La marque du groupe Huawei propose avec son Honor View 20 un smartphone avec un écran percé, mais aussi de très bonnes caractéristiques sur le papier. Pour savoir ce qu’il vaut à l’usage, découvrez notre test complet.

Notre test en vidéo

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Modèle Honor View 20
Version de l'OS Android 9.0
Interface Emotion UI
Taille d'écran 6,4 pouces
Définition 2310 x 1080 pixels
Densité de pixels 398 ppp
SoC Kirin 980 à 2,6GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Mali-G76
Mémoire vive (RAM) 6 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go
MicroSD Non
Appareil photo (dorsal) 48 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 25 Mégapixels
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Oui
Bluetooth 5.0 + ADP + aptX + LE
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
SIM 2x nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 4000 mAh
Dimensions 156,9 x 75,4 x 8,1 mm
Poids 180 grammes
Couleurs Rouge, Bleu, Noir
Prix 449€
Fiche produit

Cet exemplaire nous a été prêté par la marque.

Design

La première chose qui marque lorsqu’on découvre le Honor View 20, c’est la quasi-absence de bordure. À l’exception du menton d’un peu plus de 5 mm, l’écran vient quasiment toucher tous les rebords du smartphone, y compris sur le haut, avec des bordures de seulement 3 mm. Pour cela, Honor n’a intégré ni encoche, ni bordure, ni slider mécanique, ni même écran secondaire. La marque du groupe Huawei a en effet percé l’angle supérieur gauche de l’écran pour y intégrer son capteur photo de 4,5 mm de diamètre.

Le Honor View 20

Un grand écran en façade

Il en résulte un smartphone avec un grand écran de 6,4 pouces dont l’esthétique n’est pas gâchée par des bordures superflues. En cela, Honor suit la tendance des smartphones actuels, visant à réduire de plus en plus les bordures. C’est avant tout une affaire de goût ou de confort, mais autant le préciser de suite, j’apprécie cette esthétique. Ce que je demande avant tout à un smartphone, c’est d’afficher des informations. Et pour cela, plus la place occupée par l’écran est importante sur la surface du smartphone, plus le design aura tendance à me plaire.

L’écran du Honor View 20

On pourra rechigner que ce type de design rend l’appareil plus fragile. C’est en partie vrai, même si cela fait plusieurs années que les constructeurs utilisent un même bloc de verre pour recouvrir l’écran et les bordures de l’appareil. Heureusement, Honor a prévu le coup à, comme à son habitude, fournit un bumper en silicone avec son Honor View 20.

Du côté de l’aspect esthétique du trou, on y reviendra plus en détail plus tard, dans la partie logiciel, mais le trou reste assez discret et se fait vite oublier à l’usage. Surtout, lorsqu’on tient son smartphone en mode paysage, le pouce aura tendance à venir masquer l’appareil photo et on ne perd donc que très peu de surface d’affichage sur l’écran.

Le Honor View 20

Enfin, du côté des boutons et connectiques, on retrouve une prise USB-C, un haut-parleur et le microphone sur la tranche inférieure, la trappe pour carte nano-SIM et nanoSD à gauche, les touches de mise sous tension et de volume à droite et la prise casque en haut.

Un dos en verre très tape-à-l’œil

Le deuxième élément frappant sur le Honor View 20, c’est son dos en verre. Comme sur le Honor 10, le Honor 8X ou le Honor 10 Lite, la marque a joué sur les reflets et propose ici un design assez déroutant, mais très bien réalisé.

La lumière reflétée sur le dos de l’appareil vient ainsi prendre des formes de « V » comme pour souligner le nom de la gamme View. Assez tape-à-l’œil, le résultat est tout de même particulièrement frappant, surtout avec les jeux de couleurs. Sur le modèle bleu que nous avons pu tester, le bleu est de plus en plus profond à mesure qu’on s’approche des rebords, avec une teinte bien plus claire au centre. Au centre du smartphone, on remarquera d’ailleurs le lecteur d’empreintes digitales, plutôt bien positionné pour tomber sous l’index, ainsi que le triple module photo positionné à l’horizontale.

Le dos du Honor View 20

Dans l’ensemble, le Honor View 20 est un smartphone plutôt confortable à prendre en main, malgré son gabarit assez conséquent. Les bordures en métal sont agréables au toucher, le dos arrondi facilite la préhension et malgré le poids conséquent de 188 grammes, le smartphone s’utilise relativement facilement à une main.

Écran

On l’a vu, le Honor View 20 est doté d’un grand écran de 6,4 pouces. Utilisant une dalle IPS LCD, l’écran est capable d’afficher 1080 pixels par 2310, soit un ratio inhabituel de 19,25:9 et une résolution de 398 pixels par pouce. Il s’agit là d’une résolution largement suffisante pour un usage classique — hors réalité virtuelle — pour ne pas pouvoir distinguer entre deux pixels et profiter confortablement de la lecture de textes ou de vidéos.

Au premier abord, l’affichage du Honor View 20 apparaît clairement bleu. Le contraste est plutôt moyen, surtout en condition de basse luminosité, mais le smartphone reste facilement lisible, même en extérieur en plein jour. Des impressions qui nous ont été confirmées par notre test à la sonde.

Le Honor View 20

Avec le réglage de base, soit couleurs « vives » et température « par défaut », nous avons en effet pu mesurer une luminosité maximale assez correcte de 435 cd/m², l’intégralité du spectre des couleurs sRGB, un contraste assez moyen de 1140:1 et une température des couleurs très bleues de 9200K. Un résultat largement supérieur à la température de référence de la lumière blanche, à 6500K. Heureusement, on peut s’en rapprocher en basculant en mode de couleur « normales » dans les paramètres d’affichage du View 20. La température passe alors à 7500K. Il est encore possible de la préciser à l’aide du menu dédié dans le smartphone.

On notera par ailleurs que Magic UI bénéficie d’un mode « confort des yeux » pour réduire la lumière bleue de l’écran. Ce mode peut être activé manuellement ou à des horaires programmées afin de reposer ses yeux avant d’aller se coucher. On regrettera cependant qu’il ne soit pas possible de le programmer automatiquement au coucher du soleil, mais qu’il faille renseigner un horaire précis.

Logiciel

Le Honor View 20 est doté d’Android 9.0 Pie avec la surcouche Magic UI en version 2.0.1. Au moment de notre test, le smartphone bénéficiait de la mise à jour de sécurité de janvier 2019. Difficile donc d’être plus à jour.

Deux points majeurs sont à souligner quant au logiciel du Honor View 20 par rapport aux autres smartphones de la marque. Sa gestion du trou dans l’écran d’abord, mais également sa ROM Magic UI. Si la Chine a déjà connu plusieurs smartphones dotés de cette interface — les Honor Magic et Magic 2 – c’est la première fois qu’elle débarque en France.

Une nouvelle interface Magic UI pas si nouvelle que ça

Honor nous avait prévenus lorsqu’on a pu prendre en main le View 20 : « Magic UI sera dorénavant l’interface pour les produits de la marque ». Il faut dire que la transition n’a pas dû être compliquée à faire.

En effet, de prime abord, Magic UI ressemble comme deux gouttes d’eau à EMUI. Même lanceur d’applications, même interface, mêmes paramètres rapides, même barre d’état, même police de texte, même possibilité de configurer un tiroir d’applications ou d’inverser les touches de navigation. Il en va de même au niveau des gestes de navigation, qui peuvent être intégrés sur le Honor View 20 et sont identiques à ceux que l’on trouve déjà sur les smartphones Honor ou Huawei sous Emotion UI. On peine à voir en quoi Magic UI n’est pas autre chose qu’EMUI avec une moustache.

Les seules différences notables sont à trouver du côté des icônes d’applications système comme Téléphone, Paramètres, Thèmes ou Galerie, bien qu’il s’agisse surtout de changements de coloris. En Chine, il semble que Magic UI aille plus loin encore, en intégrant de nombreuses fonctionnalités liées à l’intelligence artificielle, en utilisant les données des utilisateurs.

Mais pour l’instant, sur la version française du Honor View 20, il semblerait bel et bien que Magic UI ne soit qu’EMUI grimé avec une moustache, ou du moins avec quelques coloris et un logo différents dans le menu « À propos du téléphone ».

Gestion du trou dans l’écran

Le trou dans l’écran est une nouveauté et il a bien fallu que les équipes de Honor s’occupent de ce changement de design. Étonnamment, le trou est plutôt bien géré de manière logicielle.

Concrètement, l’appareil photo est placé à l’extrême gauche de la barre d’état. Le système s’est adapté à ce positionnement simplement pour décaler les icônes de notification un peu plus à droite. Si, à l’instar d’une encoche placée au centre de l’écran, le trou occupe de la place sur l’icône, le système s’avère finalement moins gênant que ce fameux notch, même en forme de goutte d’eau.

L’écran percé du Honor View 20

En effet, lorsque l’encoche est positionnée au centre, la barre d’état est divisée en deux, avec les icônes de notification à gauche, et les icônes système à droite. Cela ne pose pas de souci la plupart du temps, mais pour montrer que davantage de notifications que les seules affichées, les systèmes ont tendance à ajouter des points ou des points de suspension prenant alors la place d’une icône, et ce de part et d’autre de l’encoche. Comme rien n’est affiché à gauche du trou, le View 20 a donc davantage de place pour afficher les notifications et icônes système dans la barre d’état.

Dans les applications classiques, qui gardent la barre d’état visible, le Honor View 20 ne vient donc rien changer. On pourra néanmoins regretter que le trou ne soit pas placé plus proche de la bordure supérieure du téléphone. Là, il touche presque le bas de la barre d’état. On notera également que Honor a conservé son menu « Dissimuler l’encoche » qui permet de noirci la barre d’état pour que l’appareil photo soit moins voyant.

Dans les jeux, le trou de l’écran du Honor View 20 est généralement masqué par le pouce gauche

C’est dans les jeux ou les applications plein écran que le trou peut potentiellement s’avérer gênant, mais il est positionné à un endroit tel que rares sont les applications qui viennent afficher des informations importantes ou vous demander d’appuyer. En mode portrait, l’angle supérieur gauche est rarement utilisé pour des éléments tactiles et en mode paysage, il est masqué par votre pouce gauche. Afin de vous représenter l’emplacement pris par le trou dans l’écran, voici une vue d’artiste sur une partie de PUBG Mobile, avec des proportions globalement respectées.

Le trou est positionné en bas à gauche lorsqu’on tient le Honor View 20 en mode paysage.

Audio

Pour la lecture de médias, qu’il s’agisse de vidéos, de musique ou dans les jeux, le Honor View 20 n’est doté que d’un seul haut-parleur, positionné sur la tranche inférieure, à droite de la prise USB-C. Le son proposé est assez correct, avec des aigus bien détaillés à condition de ne pas pousser le volume au maximum. Les basses cependant sont aux abonnés absents et le volume ne peut pas être poussé à une puissance très élevée.

La prise casque du Honor View 20, sur la tranche supérieure

Le Honor View 20 est également doté d’une prise casque, sur la tranche supérieure. Une fois celle-ci branchée, il est possible d’accéder au menu « Effets sonores Huawei Listen » vous permettant de personnaliser l’expérience sonore en fonction du type de casque ou d’un profil « automatique », « audio 3D », « naturel » ou « standard ». De base, le son est plutôt moyen, mais en configurant le type de casque sur le modèle dont on dispose, le Honor View 20 propose alors une bien meilleure qualité sonore, avec des basses plus présentes et davantage de profondeur.

Enfin, pour la connexion Bluetooth, on notera que le smartphone de Honor est compatible avec les codecs les plus utilisés, qu’il s’agisse du AAC, de l’aptX, de l’aptX HD, du HWA ou du LDAC.

Photo

Le Honor View 20 est le premier smartphone du marché à embarquer le nouveau capteur IMX586 de Sony. Concrètement, celui-ci est capable d’enregistrer des clichés de 48 mégapixels. Mais comme le nombre de mégapixels ne signifie rien dans l’absolu, et peut même être contre-productif, chaque photosite étant plus petit et capturant moins de lumière, Sony a fait les choses proprement avec un grand capteur.

Le double appareil photo arrière du Honor View 20

Le capteur photo intégré dans le Honor View 20 mesure donc 1/2 pouce. Alors qu’on est habitué aux capteurs de 1/2,8 pouce sur le milieu de gamme, comme sur le OnePlus 6T, ou 1/2,55 pouce comme sur le Mi Mix 3, le capteur du Honor View 20 se rapproche donc de ce qu’on trouve sur les smartphones hauts de gamme, voire sur les appareils photo compacts expert, comme le Sony RX100 et son capteur d’un pouce. Concrètement, ce format plus important du capteur devrait permettre de capturer davantage de lumière et donc de détails. Une qualité qui permet en théorie d’améliorer le flou d’arrière-plan, de réduire le flou de mouvement ou le bruit numérique.

Pour l’objectif, on retrouve une ouverture de f/1,8 avec une distance focale équivalent 26 mm. On notera par ailleurs qu’au dos, le capteur principal est épaulé d’une caméra TOF 3D. En façade, c’est un simple appareil de 24 mégapixels avec une ouverture de f/2,0 et un objectif équivalent 25 mm qui se charge des selfies. On notera par ailleurs que par défaut le Honor View 20 ne capture pas des clichés en 48 mégapixels, mais en 12 mégapixels, ce qui permet au l’appareil photo d’opérer un zoom x2 sans perte. Le zoom est par ailleurs désactivé automatiquement lorsqu’on force la capture d’images en 48 mégapixels.

Photos d’extérieur

Sans surprise, le Honor View 20 s’en sort particulièrement bien en extérieur. On n’en attendait pas moins d’un smartphone doté d’une telle optique. C’est sans surprise qu’il parvient bien à restituer les couleurs. Surtout, l’appareil est particulièrement efficace dans la gestion des hautes dynamiques, en parvenant à trouver dans la lumière dans l’ombre et à afficher des nuances même dans les zones les plus lumineuses comme le ciel. On appréciera par ailleurs la très bonne gestion du contraste avec des détails bien marqués grâce à la précision du capteur et à la solution de traitement d’image de Huawei et Honor, comme sur l’arche dans la galerie ci-dessous.

Photos en basse lumière

Généralement, c’est en basse lumière que les smartphones ont le plus de mal, en raison de la petitesse de leur capteur photo. Logiquement, c’est donc là que le Honor View 20, avec son modèle de 1/2 pouce devrait se faire remarquer.

Dans l’ensemble, le smartphone de Honor propose des clichés particulièrement réussis et nets, sans trop de bruit numérique. Dès que l’appareil peut être maintenu sans trop de mouvement, c’est là que le smartphone s’en sort le mieux, avec des images lumineuses, bien plus éclairées qu’à l’œil nu, et ce sans même passer par le mode « cliché nocturne » intégré. Celui-ci va vous permettre de capturer des images avec un long temps d’exposition pour mieux gérer encore les très hautes plages dynamiques, notamment pour éliminer les halos des lampadaires ou permettre de voir à l’intérieur des bâtiments, lorsqu’il y a de la lumière.

De gauche à droite, le mode automatique et le mode nuit :

Si le Honor View 20 propose généralement de très bons clichés de nuit même en mode automatique, un souci est tout de même notable : la gestion des fortes sources de lumière. Sur plusieurs de nos clichés, un halo particulièrement important émane des éclairages publics et vient traverser la photo. Dommage, tant les photos sont réussies lorsque ce n’est pas le cas.

Selfies et portrait

Pour les portraits, même en intérieur, la précision du capteur du Honor View 20 permet de capturer des clichés détaillés avec un bon respect des couleurs et même un grain de peau assez visible. On pourra néanmoins regretter une gestion de l’effet Bokeh assez aléatoire, le smartphone ayant parfois du mal à détourer les cheveux ou les lunettes.

Pour les selfies, le Honor View 20 est équipé d’un capteur de 24 mégapixels en façade — celui qui vient d’ailleurs trouer l’écran.

Le mode selfie du Honor View 20

Là aussi, l’appareil s’en sort particulièrement bien en haute luminosité, avec une bonne gestion du flou d’arrière-plan ou des fortes plages dynamiques en contrejour. Néanmoins, il a plus de mal en basse lumière, produisant alors des clichés plutôt flous qui manquent de détail.

Performances

Le Honor View 20 est doté du Kirin 980, la même puce que les Huawei Mate 20 et Mate 20 Pro. Il s’agit là de l’un des processeurs les plus performants du marché comme on a pu le voir sur les tests des deux précédents smartphones. Avec ce SoC, le smartphone de Honor est disponible en deux configurations possibles : 6/128 Go ou 8/256 Go. C’est la seconde option, la plus onéreuse, que nous avons pu tester.

Le Honor View 20 s’en tire particulièrement bien dans les jeux

Logiquement, le Honor View 20 s’en sort sans aucun problème dans les tâches de navigations usuelles, pour naviguer sur Internet, consulter les réseaux sociaux ou se promener dans les paramètres du smartphone. Dans les jeux, il s’avère là aussi très fluide. PUBG se lance avec un graphisme suggéré élevé avec de la HD, une fréquence d’image élevée et l’anti-aliasing désactivé. Sans surprise, le FPS s’avère très fluide dans ces conditions. Nous avons tenté de monter davantage la qualité en passant en mode HDR, fréquence d’image Ultra, anti-aliasing désactivé et ajustement graphique désactivé. Là aussi, le Honor View 20 s’en tire haut la main, sans aucun ralentissement.

Sur Fortnite, plus exigeant encore en matière de ressources, le jeu propose d’emblée la qualité graphique élevée avec une fréquence d’image de 30 FPS, la plus importante sur Android. On notera que le mode « épique » était grisé de base au moment de notre test, et donc non activable. Il devrait pourtant l’être, comme c’est le cas du Huawei Mate 20 Pro et il s’agit donc probablement d’une décision serveur d’Epic.

 Honor View 20 (perf OFF)Honor View 20 (perf ON)Honor View 10Huawei Mate 20 (perf ON)OnePlus 6TSamsung Galaxy S9
SoCKirin 980Kirin 980Kirin 970Kirin 980Snapdragon 845Exynos 9810
AnTuTu 7.x277 167305 953non mesuré300 645297 132242 627
PCMark 2.07 8369 2077 0439 2768 6415 418
3DMark Slingshot Extreme3 6654 2502 9274 2544 7383 244
3DMark Slingshot Extreme Graphics3 7374 2652 9614 2615 2573 532
3DMark Slingshot Extreme Physics3 7664 1982 8124 2283 5212 525
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen)29 / 31 FPS30 / 32 FPS22 / 22 FPS29 / 32 FPS32 / 35 FPS26 / 28 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen)59 / 43 FPS59 / 88 FPS55 / 64 FPS60 / 87 FPS59 / 83 FPS57 / 73 FPS
Lecture / écriture séquentielle852 / 252 Mo/s847 / 249 Mo/s823 / 194 Mo/s833 / 196 Mo/s736 / 202 Mo/s820 / 204 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire43,6k / 38,9k IOPS45,6k / 35,3k IOPS35,4k / 39,9k IOPS40k / 40,5k IOPS35,4k / 5,6k IOPS32,8k / 5,8k IOPS

Enfin, un point concernant le stockage du smartphone. On l’a vu, le Honor View 20 est disponible en deux versions, 6/128 Go ou 8/256 Go. Il n’est malheureusement pas possible d’étendre le stockage de l’appareil, que ce soit à l’aide d’une carte microSD ou d’une extension Nano Memory — contrairement à ce qui était indiqué précédemment dans ce test. Attention donc à bien prévoir le stockage nécessaire dès l’achat du smartphone, celui-ci ne pouvant pas être augmenté a posteriori.

Autonomie

Le Honor View 20 est équipé d’une large batterie de 4000 mAh. Une batterie qui lui a permis de tenir 11h46 sur notre test d’autonomie ViSer. Un score élevé, même s’il est loin des 13h09 du Huawei Mate 20.

Pourtant, c’est à l’usage que le Honor View 20 m’a bluffé. J’ai pu utiliser le smartphone pendant plus de 50 heures avant de tomber en rade de batterie. Sur ces 50 heures, l’écran a été allumé pendant plus de 6h20 et j’ai même pu jouer pendant plusieurs heures à Fortnite et PUBG Mobile, des jeux plutôt exigeants en termes de consommation de batterie.

La prise USB-C, au dos du Honor View 20

La différence entre notre test ViSer et l’expérience réelle s’explique notamment par la gestion de la batterie lorsque le View 20 est en veille. Avec l’écran éteint, il a tendance à fermer tous les protocoles et les applications. Si cela lui permet de ne perdre que 2 à 3 % de batterie pendant la nuit, cela signifie également que les notifications ne seront pas reçues régulièrement et qu’il faut s’attendre à une avalanche d’alertes lorsque le smartphone est réveillé.

Pour la recharge rapide, le Honor View 20 est proposé avec un bloc 22,5 W (4,5V et 5A). Celui-ci permet de passer de 2 à 57 % en une demi-heure et de recharger le smartphone en totalité en 1h23. Un score là aussi très correct. On notera cependant que le smartphone n’est pas compatible avec la recharge sans fil Qi.

Réseau & communications

Le Honor View 20 est doté d’un tiroir permettant d’intégrer deux cartes nano-SIM ou une carte nano-SIM et une carte Nano Memory de Huawei. Concrètement, le smartphone est compatible avec les bandes B1 (2100 MHz), B3 (1800 MHz), B7 (2 600 MHz), B20 (800 MHz) et B28 (700 MHz), soit l’ensemble des fréquences utilisées pour la 4G en France. Quel que soit votre opérateur, vous ne devriez donc pas avoir de mal à capter.

Pour les appels, le Honor View 20 s’en sort très convenablement. Si votre voix pourra paraître sensiblement compressée pour votre interlocuteur, il n’aura pas de mal à vous entendre grâce à l’efficacité des filtres antibruits, très efficaces pour masquer les bruits de circulation.

On retrouve également une connectivité Bluetooth 5.0, une compatibilité Wi-Fi 5 avec triple-antenne pour un meilleur accrochage des ondes et une compatibilité GPS, Galileo, Glonass et Beidou pour la géolocalisation.

Prix, disponibilité & alternatives

Le Honor View 20 est disponible dès aujourd’hui. Deux configurations sont proposées : 6/128 Go pour 549 euros, ou 8/256 Go pour 649 euros. On notera que le modèle 8/256 Go n’est proposé qu’en coloris bleu foncé, et que la version 6/128 Go est proposée en deux coloris, bleu clair ou noir.

À ce tarif, le Honor View 20 fait face à plusieurs smartphones comme le Samsung Galaxy S9, désormais disponible à moins de 600 euros, ou les Xiaomi Mi Mix 3 et OnePlus 6T, lancés respectivement à 529 et 559 euros.

Vous trouverez les meilleurs offres pour ce téléphone en suivant ce lien.

Galerie photo

Test Honor View 20 Le verdict

design
9
Résolument original, le design du Honor View 20 est particulièrement réussi. Le trou dans l'écran est une excellente alternative à l'encoche et les reflets du dos en verre sont du plus bel effet. On regrettera seulement que le smartphone ne soit pas certifié pour son étanchéité.
écran
7
L'écran du Honor View 20 est clairement le point que la marque aurait pu améliorer. Dommage que son contraste soit aussi moyen, et qu'il tire autant vers le bleu. Heureusement, on peut améliorer la qualité d'image dans les réglages, mais on aurait préféré une dalle Amoled pour cette gamme de prix.
logiciel
8
Sous couvert de Magic UI, on retrouve en fait un logiciel très proche d'EMUI avec ses nombreux points forts, mais aussi quelques faiblesses comme des menus assez nombreux. On appréciera néanmoins que les dernières mises à jour d'Android soient de la partie.
performances
10
Avec le Kirin 980, le Honor View 20 vise forcément le très haut du panier. En termes de puissance et de fluidité, rien à redire, le smartphone est à la hauteur de ce qui se fait de mieux sous Android. Mieux encore, il est aussi performant que des concurrents vendus parfois 300 euros plus chers.
caméra
8
En extérieur comme en intérieur, en plein jour comme en basse lumière, le Honor View 20 s'en sort très bien pour les photos. Le smartphone propose des clichés très réalistes. On pourra reprocher une gestion moyenne des fortes sources de lumière, mais les couleurs, l'exposition et les hautes plages dynamiques sont bien restituées.
autonomie
9
Le Honor View 20 est un monstre d'autonomie. Dans des conditions réelles, le smartphone peut tenir plus de deux jours sans aucun problème, même en ayant l'écran allumé de longues heures. Dommage que cela passe par une gestion très agressive de la RAM et des notifications, et qu'il ne propose pas de charge sans fil.
Note finale du test 9/10
Le Honor View 20 est une excellente surprise en ce début d'année. Le smartphone reprend certaines de plus grandes qualités de la gamme Mate de Huawei, mais avec des originalités de design plus que bienvenues.

Si le smartphone s'en sort très bien en photo, c'est surtout pour son écran percé et son dos en verre qu'il se fera remarquer. Ces deux choix esthétiques lui confèrent un aspect unique sur le marché. Surtout, le trou placé en haut à gauche ne vient jamais gâcher votre expérience comme pourrait le faire une encoche.

Mais au-delà même de ces choix de design, le Honor View 20 est un smartphone qui surprend par ses qualités, qu'il s'agisse de son excellente autonomie, de ses performances haut de gamme ou de son mode cliché nocturne convaincant.

Le Honor View 20 est un excellent smartphone qui devrait répondre à la grande majorité des usages, et ce pour un tarif bien inférieur à la plupart des hauts de gamme concurrents.
  • Points positifs
    • Un monstre d'autonomie
    • Un design original
    • De très bonnes performances dans les jeux
    • Une bonne qualité photo
    • (prise casque)
  • Points négatifs
    • Écran LCD assez moyen
    • De forts halos en photo de nuit
    • (pas de charge sans fil ni de certification IP)