Test de la JBL Xtreme 3 : des trésors de raffinement

Enceintes bluetooth • 2020

JBL Xtreme 3
Excellent
9 /10

Note de la rédaction

Points positifs du JBL Xtreme 3
  • Résolution et balance tonale
  • Équilibre sonore à fort volume
  • Étagement des plans sonores
  • Bonne autonomie
  • Ports de charge pour smartphone
  • Solide et étanche
Points négatifs du JBL Xtreme 3
  • Pas de microphone pour les appels
 

Remplaçante de l’Xtreme 2, l’enceinte portable JBL Xtreme 3 embarque de nouveaux transducteurs mieux motorisés, une amplification plus puissante et voit ses lignes mises en conformité avec le reste de la gamme du fabricant. Conçue pour écouter de la musique chez soi, en plein air ou en milieu aquatique, elle diffuse un son équilibré et raffiné, même à très fort volume.

JBL Xtreme 3
L’enceinte JBL Xtreme 3 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Pourquoi diable JBL a-t-il développé une si grosse enceinte portable ? C’est vrai, en comparaison des JBL Flip 6 ou JBL Charge 5 et de la plupart des enceintes nomades du marché, l’Xtreme 3 paraît ridiculement volumineuse et surpuissante. Une enceinte dont on pourrait préjuger ne pas avoir besoin, tant on pourrait se contenter de moins. Et pourtant, sous ses airs de baroudeuse, la JBL Xtreme 3 est une enceinte civilisée, au son plus distingué que ses petites sœurs et bien plus rigoureuse que sa devancière, la JBL Xtreme 2. Avec 400 grammes de moins, l’Xtreme 3 est aussi plus facile à transporter.

JBL Xtreme 3Fiche technique

Modèle JBL Xtreme 3
Nombre de haut-parleurs 2
Radiateur passif Oui
Puissance 100 watts
Batterie 10000 mAh
Autonomie annoncée 15 heures
Microphone intégré Non
Version du Bluetooth 5.1
Poids 1968 grammes
Dimensions 298,5 mm
Indice de protection IP67
Prix 249 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec une enceinte prêtée par le fabricant.

JBL Xtreme 3Design

L’enceinte portable JBL Xtreme 3 reprend exactement les lignes de la JBL Charge 5 et se présente donc sous la forme d’un cylindre bombé, recouvert d’un revêtement tissé en nylon, flanqué de deux radiateurs passifs latéraux. La face avant abrite le nouveau logo JBL en relief, teinté selon la couleur de l’enceinte, ainsi qu’une barre de LEDs indiquant le niveau de la batterie de l’enceinte.

test-JBL-Xtreme3-10
La JBL Xtreme 3 dispose de gros radiateurs passifs pour la reproduction des sons graves // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

La partie supérieure accueille les boutons de commande. Ceux de mise sous tension et d’appairage Bluetooth sont rétroéclairés, tandis que ceux de volume, lecture et de chaînage à d’autres enceintes JBL sont réalisés en silicone rigide et adhérent. On trouve aussi deux points d’ancrage auxquels est fixée une sangle de transport de longueur ajustable.

test-JBL-Xtreme3-1
Les boutons de contrôle de la JBL Xtreme 3 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

La sangle fournie est de belle qualité, avec des renforts en silicone qui évitent les glissements intempestifs et potentiellement gênants lorsque l’enceinte est portée à l’épaule. Quant à la qualité des matériaux et de l’assemblage, tout est irréprochable.

Connectique complète

À l’arrière, la connectique est dissimulée derrière une trappe en caoutchouc, qu’il faut penser à refermer pour assurer l’étanchéité de l’enceinte. On trouve une entrée mini-jack 3,5 mm pour relier une source audio analogique (baladeur, ordinateur…) et deux ports USB. L’un est de type A et sert à recharger un périphérique externe, avec une puissance de sortie maximale de 10 W.

test-JBL-Xtreme3-9
Les connecteurs USB et l’entrée mini-jack de la JBL Xtreme 3 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Le second, de type C, permet de recharger la batterie de l’enceinte ou, lorsque le bloc d’alimentation fourni est utilisé, à disposer du maximum de puissance d’amplification. Accessoirement, le port USB-C peut aussi recharger un appareil, avec une puissance limitée à 7,5 W.

JBL Xtreme 3Usage et application

Comme on peut s’y attendre, la JBL Xtreme 3 n’est pas aussi facile à manipuler qu’une enceinte plus compacte. On peut la saisir d’une main pour la déplacer, mais il faut à la fois une grande paluche et une certaine poigne. Le recours à deux mains, ou bien à la sangle, est donc préférable pour ajuster le placement de l’enceinte. Avec seulement deux petits kilos et une sangle adhérente confortable, le transport de l’Xtreme 3 n’est pas usant. Par ailleurs, bien que l’enceinte possède une certaine inertie et vienne tapoter contre la hanche ou le flanc lorsqu’on marche, sa forme arrondie réduit les impacts et évite tout bobo.

L’enceinte respire la solidité et pas un instant pendant mes tests je n’ai craint de l’abîmer. Le revêtement en nylon à mailles serrées est peu salissant et se nettoie d’un coup d’éponge, voire avec un filet d’eau sous un robinet.

JBL Xtreme 3
La JBL Xtreme 3 peut être positionnée verticalement grâce à trois inserts antidérapants // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Les boutons de contrôle sont simples à différencier grâce à leur structure en relief — sympa pendant la sieste à la plage — et faciles à presser. La gestion du volume est plus fine depuis les boutons de l’enceinte qu’avec le smartphone.

Un mode PartyBoost pour associer plusieurs enceintes

La JBL Xtreme 3 possède une app compagnon, JBL Music, qui permet de la mettre à jour, d’activer un égaliseur à trois bandes, de supprimer les tonalités d’interactions et d’enclencher éventuellement le mode PartyBoost. Ce dernier permet d’associer plusieurs enceintes JBL entre elles, pour diffuser la même musique. Les résultats sont probants et nous avons réussi sans difficulté à associer la JBL Xtreme 3 aux JBL Charge 5 et JBL Flip 6. En pratique, les enceintes allumées et situées à proximité du smartphone sont immédiatement proposées.

Le niveau sonore de chaque enceinte peut être ajusté par le biais de ses boutons de volume, tandis que le volume global est géré par le smartphone. L’écoute en stéréo est proposée, mais ne fonctionne qu’avec deux enceintes identiques.

Une connexion Bluetooth hyper stable

La JBL Xtreme 3 est équipée d’un contrôleur Bluetooth 5.1 et gère la connexion simultanée de deux périphériques Bluetooth — Bluetooth multipoint — ainsi que le codec audio universel SBC. La connexion s’établit aisément après avoir pressé sur le bouton Bluetooth de l’enceinte. En intérieur comme en extérieur, la lecture musicale fonctionne jusqu’à 10 mètres et souvent au-delà.

JBL Xtreme 3Audio

La JBL Xtreme 3 est, comme les Flip 6 et Charge 5, une enceinte à 2 voies, dans laquelle les registres de fréquences grave et médium sont confiés à un haut-parleur classique, tandis que les hautes fréquences sont reproduites par un transducteur exclusivement dédié à cet usage. Ce tweeter, à la membrane infiniment plus fine et légère, reproduit plus finement les hautes fréquences et améliore sensiblement la qualité du son (rapidité, spatialisation).

JBL Xtreme 3
La sangle est bien pratique pour suspendre l’enceinte, qui plus est à l’horizontale // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Par ailleurs, avec ses deux paires de transducteurs, la JBL Xtreme 3 est une enceinte stéréo. L’idée ici n’est pas tant d’offrir une large scène sonore — l’écartement entre les transducteurs est insuffisant — mais d’augmenter la puissance de l’enceinte en multipliant les haut-parleurs.

Des haut-parleurs très performants

En démontant l’Xtreme 3, on découvre deux haut-parleurs de grave-médium de 7 cm de diamètre au centre de l’enceinte, ainsi que deux tweeters à dôme en tissu de 2 cm. La reproduction des basses fréquences est assurée par les transducteurs circulaires, relayés dans les plus basses fréquences par les deux radiateurs passifs latéraux, par ailleurs largement dimensionnés (9 cm de diamètre chacun). Pour rappel, les radiateurs passifs permettent de produire un fort volume de sons graves malgré un petit gabarit d’enceinte, ainsi que d’empêcher les haut-parleurs actifs de descendre trop bas en fréquence, ce qui nuit au bon comportement de ces derniers et pourrait les endommager à fort volume.

JBL Xtreme 3
Les tweeters sont installés de part et d’autre des haut-parleurs de grave-médium afin d’élargir la scène sonore // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Les nouveaux haut-parleurs circulaires de l’Xtreme 3 disposent de moteurs en néodyme, tandis que l’Xtreme 2 utilisaient des modèles à ferrites. C’est un point très important, car les aimants en néodyme assurent un meilleur contrôle de l’excursion des membranes — leur champ magnétique est plus puissant — assurant ainsi une plus grande précision de reproduction du son. Ces nouveaux haut-parleurs peuvent ainsi jouer un peu plus fort et encaisser davantage de puissance. Enfin, le néodyme étant plus léger que la ferrite, la JBL Xtreme 3 pèse 400 g de moins que sa devancière, soit un peu moins de 2 kg sur la balance.

JBL Xtreme 3
La généreuse suspension à demi-rouleau du transducteur est typique d’un modèle performant dans le grave // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Quant à l’amplification, elle est assurée par deux modules stéréo de 2×25 W, soit une puissance cumulée de 100 W (contre 80 W à l’Xtreme 2), totalement disponible lorsque l’Xtreme 3 est associée à son alimentation secteur. JBL n’indique pas la puissance délivrée lorsque l’enceinte fonctionne sur batterie, mais il est probable que celle-ci ne diminue seulement que lorsque la batterie atteint un certain seuil de décharge. En effet, lors mes tests à plein volume, l’Xtreme 3 jouait aussi fort sur batterie (chargée) que sur alimentation. Pour faire la fête loin d’une prise secteur, il est certainement prudent d’emporter avec soi une batterie externe, pour être certain que l’Xtreme 3 jouera au maximum toute la nuit.

Conditions de test

J’ai emmené avec moi la JBL Xtreme 3 dans quelques virées nature : au parc, à la plage et même pour « ambiancer » une fête d’anniversaire en plein air, avec pour source un iPhone connecté à Apple Music. L’enceinte a été testée également en association avec un téléviseur et un vidéoprojecteur. Dans tous les cas, elle n’a pas déçu.

Signature sonore

La JBL Xtreme 3 délivre un son direct et engageant pour l’auditeur, mais exempt d’agressivité. Sa réponse en fréquence est globalement linéaire, et ne privilégie ainsi aucun des trois registres. Le grave est profond et nerveux, particulièrement sur la plage de fréquences où jouent les radiateurs passifs. En faisant lire à l’enceinte des fichiers de basses fréquences, on s’aperçoit que l’Xtreme 3 produit avec une intensité égale les sons graves jusqu’à 55 Hz environ. Cette extension vers le bas du spectre procure une impression de générosité et de plénitude, même en plein air. Sous 55 Hz, la pente d’atténuation est très raide, ce qui est normal avec des radiateurs passifs. C’est d’ailleurs ce qui permet à l’Xtreme 3 de jouer très fort sans s’emballer.

test-JBL-Xtreme3-5
La forme de l’enceinte limite sa surface de contact : un bon point pour « dégraisser » les basses fréquences // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Le registre médium est riche et exempt de dureté. Dans l’aigu enfin, l’enceinte déploie des trésors de douceur et se distingue en cela de l’Xtreme 2. Bref, la signature sonore de la JBL Xtreme 3 est vraiment très équilibrée. Il faut la pousser à plus de 80 % de ses capacités pour que le grave soit — un peu — mis en retrait afin de limiter l’excursion des membranes.

Résumons :

  • Grave : puissant jusqu’à 55 Hz, généreux même à faible volume et sans trainage excessif malgré la présence de radiateurs passifs.
  • Médium : riche et délicat, les voix sont précises et bien incarnées
  • Aigu : doux et fluide, jamais excessif, il apporte du relief et de l’aération

Comportement dynamique et scène sonore

La JBL Xtreme 3 possède une palette dynamique assez large et il n’est pas besoin de pousser le volume pour en profiter. À mesure qu’elle monte en puissance, les écarts dynamiques gagnent en amplitude, mais restent sous contrôle. Cette enceinte possède donc un excellent timing.

La JBL Xtreme 3 ne sombre jamais dans la caricature. Beaucoup de précision donc dans le comportement dynamique de cette enceinte, qui se montre ultra-polyvalente et joue aussi bien jazz, rap, pop, métal ou classique. Même sur des morceaux au mixage dense, à l’image de Bonfire de Knife Party (BO de Breaking Bad), l’Xtreme 3 livre une copie difficilement critiquable, grâce à un très bon régime transitoire. Avec des films ou séries, on profiter de voix très intelligibles et globalement d’une belle ambiance.

test-JBL-Xtreme3-14
La JBL Xtreme 3 pèse moins de 2 kg // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Ces bonnes qualités dynamiques, conjuguées à la diffusion en stéréo depuis plusieurs haut-parleurs, lui confèrent un bel étagement des plans sonores et donc une scène d’une profondeur valable.

Comportement en plein air

En l’absence de murs et plafond pour réfléchir le son vers l’auditeur, toute enceinte voit son volume de basses fréquences diminuer. La JBL Xtreme 3 n’échappe pas à cette règle, mais conserve une harmonie tonale très satisfaisante. Posée dans l’herbe, le sable ou suspendue à un arbre, elle reste claire et porte loin.

JBL Xtreme 3Micro

Contrairement à l’Xtreme 2, la JBL Xtreme 3 est dépourvue de microphones et ne permet pas de passer d’appels audio.

JBL Xtreme 3Autonomie

JBL annonce jusqu’à 15 heures d’autonomie, mais celle-ci dépend évidemment du volume d’écoute et du type de musique jouée. Testée à 30 % du volume d’un iPhone, la JBL Xtreme 3 joue déjà très fort et a tenu environ 16 heures. Il faut à peu près 2h30 pour recharger complètement la batterie avec son alimentation.

On apprécie également la possibilité d’utiliser la batterie de l’enceinte pour recharger un autre appareil — comme un smartphone.

JBL Xtreme 3Prix et date de sortie

L’enceinte JBL Xtreme 3 est proposée dans les coloris noir, bleu ou camouflage et est disponible au prix de 299 €. Sa principale concurrente est la Sony SRS-XB43, moins incisive et nerveuse, mais aussi moins onéreuse.

Note finale du test
Excellent
9 /10
Les apparences sont trompeuses. Sous ses airs de baroudeuse, la JBL Xtreme 3 sait délivrer un son doux et précis et convient parfaitement à une écoute musicale de proximité et intime. Évidemment, sa puissance élevée lui permet de jouer très fort, tout en maintenant un équilibre plaisant, même en plein air. Quelles que soient les circonstance, cette enceinte sonne juste. Son autonomie et son étanchéité sont autant de cerises sur un gâteau que les amateurs de bon son auraient tort de bouder.

Points positifs du JBL Xtreme 3

  • Résolution et balance tonale

  • Équilibre sonore à fort volume

  • Étagement des plans sonores

  • Bonne autonomie

  • Ports de charge pour smartphone

  • Solide et étanche

Points négatifs du JBL Xtreme 3

  • Pas de microphone pour les appels

Les derniers articles