Kia va lancer une voiture électrique abordable et compacte qu’on veut absolument voir arriver en France

 

Kia s'apprête à faire revivre sa mignonne Ray sous la forme d'une citadine électrique. Si elle est destinée au marché coréen, elle pourrait un jour faire son arrivée en Europe et connaître un grand succès.

S’il y a bien un constructeur qui ne chôme pas depuis quelques temps, c’est Kia. La firme, qui prévoit de devenir une marque 100 % électrique au cours des prochaines années conformément à la volonté de l’Union européenne enchaîne les nouveautés.

Une adorable citadine

On pense bien sûr à l’EV6, que nous avions testé quelques mois plus tôt, ainsi qu’à son récent EV9, un grand SUV électrique qui va chasser sur les terres des Volvo EX90 et autres VinFast VF9, entre autres. Enfin, on peut également citer le futur EV5, d’abord présenté sous la forme d’un concept, mais qui verra le jour au cours des prochaines années.

Mais la firme coréenne ne veut pas s’arrêter là. Les journalistes du site Ked Global nous annoncent en effet que cette dernière prévoit de faire renaître l’un de ses modèles star en Corée. Il s’agit de la Ray, une adorable petite citadine actuellement vendue avec une motorisation thermique.

Cette nouvelle variante devrait s’inscrire dans la continuité de la précédente citadine, lancée en 2011 et uniquement commercialisée sur le marché sud-coréen. Pour l’heure, aucune photo officielle n’a encore été publiée par la marque, qui ne donne pas d’informations sur cette prochaine génération. Elle devrait cependant rester proche de l’ancienne, qui affiche des lignes anguleuses rappelant les Kei Cars japonaises.

Comme le précise le site Electrek, la Kia Ray EV électrique fut quant à elle arrêtée au cours de l’année 2018, en raison du manque de bornes de recharge en Corée du Sud ainsi que son autonomie insuffisante. Les choses ont depuis bien changé, et tous les voyants sont désormais au vert pour le retour de la petite auto, qui devrait se décliner plus tard en une version van pour les professionnels.

À quand en Europe ?

Pour l’heure, on ne connaît pas encore toutes les caractéristiques techniques de cette nouvelle génération, qui devrait officiellement être dévoilée le mois prochain. Elle pourrait notamment être présente au Tokyo Mobiliy Show en octobre, mais cela reste encore à confirmer. Nul doute que la fiche technique devrait évoluer par rapport à l’ancienne version, dont l’autonomie était affichée à 210 kilomètres.

Cette dernière devrait en effet être doublée afin de dépasser la barre des 200 kilomètres. La batterie devrait quant à elle afficher une capacité de 35,2 kWh tandis que le moteur pourrait développer 63,3 kW, ce qui équivaut à environ 86 chevaux. De quoi placer la citadine électrique face à la Dacia Spring et ses 65 chevaux dans sa version Extrême.

Pour le moment, on ne connaît pas les informations relatives à la recharge. Quoi qu’il en soit, le constructeur affirme que cette dernière ne sera vendue que sur le marché coréen. Cependant, il n’est pas exclu qu’il change d’avis et la commercialise un peu plus tard chez nous.

Et pour cause, le marché des petites citadines électriques est en forte progression, et nul doute que cette dernière rencontre un franc succès. Sur son marché natal, elle devrait en tout cas faire son entrée dans le top 10 des modèles les plus vendus. Une place qu’elle pourrait également atteindre en Europe, comme sa rivale de chez Dacia.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.