Kia : ses voitures électriques vont profiter de tarifs préférentiels sur le réseau Ionity

C'est Kiarrément cool

 

Bonne nouvelle pour les propriétaires d’une voiture électrique Kia, qui vont bénéficier de tarifs préférentiels sur le réseau de bornes Ionity. Sa maison-mère Hyundai Motors a en effet officialisé son arrivée au sein du consortium, dont il est désormais actionnaire.

Le 13 septembre 2019, Hyundai Motors se fendait d’un communiqué de presse officiel pour annoncer son rapprochement avec le consortium de constructeurs Ionity, qui s’attelle à déployer un réseau de bornes rapides à l’échelle européenne. Un an et deux mois plus tard, le constructeur coréen officialise son arrivée au sein du projet en tant que « partenaire stratégique et actionnaire ».

Autrement dit, Hyundai a investi une somme d’argent non divulguée pour apporter son soutien financier au projet, et jouira également d’un pouvoir de décision quant à la feuille de route du groupe. Mais concrètement, quels sont les avantages apportés aux clients du fabricant et de sa filiale Kia ? Ces derniers vont profiter de tarifs préférentiels économiquement parlant très intéressants — sur des bornes Combo CSS jusqu’à 350 kWh de puissance.

L’importance d’être partenaire Ionity

« En France, des tarifs préférentiels pour les clients Kia détenteurs de véhicules électriques seront communiqués dans le courant du 1er trimestre 2021 ». Pour l’heure, seuls les utilisateurs Kia (e-Niro, e-Soul et Kona) sont donc concernés. Cette notion de tarifs préférentiels est importante. Sans, le coût final au kWh s’envole et dépasse même parfois un plein d’essence. Dans l’Hexagone, il est de 0,79 €/kWh sur une station Ionity.

Sauf que le tarif chute drastiquement pour les voitures électriques dont le constructeur fait partie du consortium, grâce, justement, à ces tarifs préférentiels. C’est par exemple le cas de Mercedes (Daimler), BMW, Audi (Volkswagen) ou encore Porsche (Volkswagen) dont les prix respectifs sont les suivants : 0,29 €/kWh, 0,30 €/kWh, 0,31 €/kWh et 0,33 kWh. Des prix qui concurrencent donc les 0,30 €/kWh de Tesla.

Un réseau à étoffer

« Pour Kia, l’expérience produit et client dépend directement de la commodité et des avantages réels des solutions proposées. Grâce à cet investissement dans le réseau IONITY, nous faisons désormais partie de l’un des plus vastes réseaux d’infrastructures de recharge en Europe », se réjouit Thomas Schemera, Vice-Président exécutif et Responsable de la Division Produits chez Hyundai Motor Group, dans un communiqué de presse envoyé à la rédaction.

Faut-il désormais que Ionity étoffe comme il se doit son réseau pour proposer une expérience utilisateur digne de ce nom. En France, le consortium comptait 46 stations en octobre 2020 : un chiffre qui devrait grimper à 80 d’ici le premier trimestre 2021, assurait-on au journal Les Échos le 25 octobre dernier.

Si, esthétiquement, ce n’est pas le grand frisson, le Kia e-Niro possède de nombreux atouts par rapport à la concurrence qui pourrait rapidement vous faire changer d’avis à son sujet.
Lire la suite

Les derniers articles