Pourquoi Meta (Facebook) a-t-elle perdu 175 milliards de dollars de valeur en une nuit

 

L'action de Meta s'est effondrée de 22,89 % pendant la nuit. Que se passe-t-il chez Facebook ?

Meta

Cela ne s’est pas passé dans le métavers, mais bien dans la réalité : l’action de Meta a chuté de 22,89 % après la présentation de ses résultats financiers. Une chute particulièrement importante pour une entreprise de cette taille, qui s’explique par des résultats décevants, mais pas que.

Facebook perd des utilisateurs pour la première fois de son histoire

La première mauvaise nouvelle pour son entreprise annoncée par Mark Zuckerberg est la baisse, pour la première fois, de son nombre d’utilisateurs journalier. On parle ici des utilisateurs actifs sur l’ensemble des activités de Meta : Facebook, Messenger, WhatsApp, etc. Sur le trimestre, environ un million d’utilisateurs quotidiens ont décidé de ne plus se connecter aux services de l’entreprise. En particulier, l’entreprise ne gagne plus d’utilisateurs au Canada et aux États-Unis, deux de ses marchés les plus juteux.

Action Facebook chute nuit
La chute de l’action Meta // Source : Kurt Wagner

Vers une croissance historiquement faible

Les résultats financiers eux-mêmes ont également été décevants puisque Meta a annoncé « seulement » 10,3 milliards de dollars de bénéfice sur le trimestre, en dessous des 10,9 milliards attendus par les analystes du marché. Ces résultats sont en partie dus aux investissements massifs de Mark Zuckerberg dans le nouveau nom de son entreprise : la réalité virtuelle et le métavers. La branche Reality Labs dans laquelle se déroule toute la recherche sur le métavers rêvé par Mark Zuckerberg a présenté des pertes de 3,3 milliards de dollars sur le trimestre.

Tout cela conduit Meta à prédire un chiffre d’affaires de 27 à 29 milliards pour le prochain trimestre, soit une croissance située entre 3 et 11 %. Pour rappel, la croissance la plus faible de l’histoire de Facebook était de 11 %. La firme semble donc assurée de ne pas atteindre ce palier lors de ses prochains résultats.

Une image publique dégradée

Rappelons par ailleurs que Meta est toujours au centre de nombreuses enquêtes par différentes autorités concernant des abus de position dominante.

Une concurrence au beau fixe

Apple, Amazon et Microsoft ont publié d’excellents résultats sur le dernier trimestre qui valident leurs différentes stratégies. Pire encore pour Meta, le rival Google dont le modèle économique est aussi basé sur les revenus publicitaires, a signé un trimestre record.

Mark Zuckerberg doit désormais prouver à ses investisseurs que sa stratégie autour du métavers est la bonne et qu’elle permettra au groupe de renouer avec la croissance dans les années à venir. En attendant, Meta apparait à travers Facebook comme le géant le moins solide des GAFAM.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles