WhatsApp contourne la censure iranienne avec sa nouvelle fonction

 

WhatsApp annonce le lancement d'un système de connexion à travers un serveur proxy pour éviter la censure.

Logo WhatsApp devant une silhouette
Source : Rachit Tank via Unsplash

Quoique l’on pense de l’application de Meta, utiliser WhatsApp est un privilège. Bien que l’application soit extrêmement populaire dans le monde, certains pays n’hésitent pas à censurer le service pour des raisons essentiellement politiques. C’est le cas par exemple en Iran depuis le mois de septembre, mais les équipes de WhatsApp ont trouvé une solution pour contourner ce problème.

Internet censuré en Iran

Lorsque l’on pense à la censure d’Internet, on pense prioritairement à la Chine et à son « Grand Firewall » limitant l’accès aux services occidentaux. Pourtant, il existe d’autres pays où il est difficile d’accéder au réseau mondial, à l’instar de l’Iran qui connait depuis plusieurs mois des manifestations importantes. Celles-ci ont débuté après la mort d’une jeune Iranienne de 22 ans, Mahsa Amini, arrêtée quelques jours plus tôt par la police des mœurs pour ne pas avoir respecté le code vestimentaire en vigueur dans le pays pour les femmes.

Si vous avez suivi l’actualité ces derniers mois, vous n’êtes sans doute pas passé à côté de cette affaire, mais le gouvernement iranien tente de limiter sa diffusion en bloquant l’accès aux plateformes occidentales, dont Instagram, Skype ou WhatsApp.

Des serveurs proxy sur WhatsApp

Pour lutter contre cela, WhatsApp vient d’annoncer une nouvelle fonctionnalité : la connexion via un serveur proxy configuré par des bénévoles ou des organisations. Il s’agit d’un serveur tiers qui sert d’intermédiaire pour la communication sur un réseau. Voyez cela comme un VPN, en beaucoup plus simpliste puisqu’il n’y a pas de couche supplémentaire de chiffrement.

WhatsApp tient néanmoins à rassurer sur la sécurité de son application : malgré cet intermédiaire, les messages restent chiffrés de bout en bout.

La connexion via un serveur proxy maintient le haut niveau de confidentialité et de sécurité offert par WhatsApp. Les messages personnels seront toujours protégés par le chiffrement de bout en bout, ce qui signifie qu’ils resteront entre les personnes qui communiquent et que personne d’autre ne pourra les voir, ni même les serveurs proxy, WhatsApp ou Meta.

Dans les pays bloquant certains DNS uniquement pour éviter la connexion à des services précis, comme c’est le cas en Iran, cela permettra aux habitants et habitantes du pays de contourner les restrictions. L’adresse IP reste cependant partagée avec le proxy.

Comment utiliser un proxy sur WhatsApp ?

N’importe qui peut configurer un proxy en utilisant un serveur sur les ports 80, 443 ou 5222 et un nom de domaine pointant vers l’adresse IP du serveur. Les sources sont disponibles sur GitHub.

Du côté des utilisateurs et utilisatrices, il suffit de se rendre dans les paramètres de l’application, puis :

  1. Stockage et donnéesProxy ;
  2. Utiliser le proxy ;
  3. Définir le proxy, puis entrer l’adresse du proxy ;
  4. Enregistrer.

Pour que cette fonctionnalité apparaisse, il faut bien sûr posséder la dernière version en date de l’application.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.

Les derniers articles