Microsoft met fin à la possibilité de créer son IA dans Copilot Pro

 

Six mois après son lancement, Microsoft va retirer Copilot GPT Builder de son abonnement Copilot Pro. Ce service permettait aux utilisateurs de créer leurs propres IA génératives.

Microsoft dévoilait au mois de mars son abonnement Copilot Pro, la possibilité moyennant finances d’accéder à des outils d’IA générative et leur intégration au sein de la suite office. Six mois après son lancement, Microsoft se sépare de Copilot GPT Builder, un outil permettant aux utilisateurs de créer leurs propres IA génératives.

Une suppression pour les particuliers

Copilot Pro vous permet d’avoir un accès prioritaire à GPT-4 et GPT-4 Turbo dans la génération de texte, mais aussi dans la génération d’images avec Dall-E 3. Couplés à un abonnement Microsoft 365, ces outils s’y intègrent. C’est ce volet que souhaite renforcer Microsoft pour les particuliers.

« Nous continuons d’évaluer notre stratégie de déploiement de Copilot pour les consommateurs et nous accordons la priorité aux fonctionnalités de base, tout en restant attentifs aux opportunités de développement pour les développeurs. À cette fin, nous concentrons notre attention sur les GPT dans des cadres commerciaux, professionnels et nous arrêtons le déploiement des GPTs dans Copilot pour les particuliers. » Peut-on lire sur leur site internet.

Copilot GPT Builder laissait la possibilité aux utilisateurs de créer des assistants IA sur la base du modèle GPT. Un outil clé en main qui permettait aux publics ne disposant pas de compétences en programmation d’avoir leurs assistants personnalisés. L’essentiel de la création passant par une interface graphique.

À compter du 10 juillet 2024, Microsoft supprimera la possibilité de créer des assistants GPT. Au-delà de cette date, tous les GPTs créées avec Copilot GPT Builder seront supprimées ainsi que les données associées. La page d’assistance invite les utilisateurs à sauvegarder leurs données et instructions données en passant par le mode édition de l’outil.

Cet abonnement disponible au prix de 22 euros par mois se voit délester d’un outil de taille dans l’accessibilité à l’IA. Reste à savoir si le reste de cette offre payante continuera de séduire les particuliers.