Prise en main du casque sans fil Xbox Wireless Headset : de beaux atouts

Un casque intelligent

Microsoft Casque sans fil Xbox (2021)
8 /10

Note de la rédaction

Ce test est valable pour les variantes suivantes :

 

Introduction

Microsoft lance cette semaine son nouveau casque gaming très sobrement nommé : casque sans fil Xbox. Nous avons pu le tester en avant-première.

Prise en main du casque sans fil Xbox Wireless Headset : de beaux atouts

Pour accompagner la période de lancement de ses nouvelles consoles Xbox Series S et Xbox Series X, Microsoft lance en ce mois de mars un nouveau casque gaming. Son nom est assez simple : le casque sans fil Xbox, ou Xbox Wireless Headset en anglais. Aléa des expéditions internationales, nous l’avons reçu trop tardivement pour pouvoir vous proposer un test complet aujourd’hui. Nous avons toutefois pu commencer à utiliser le produit, avec plusieurs bonnes surprises.

Fiche technique du casque sans fil Xbox

Modèle Microsoft Casque sans fil Xbox (2021)
Format casque circum-aural
Batterie amovible Non
Microphone Inconnu
Compatibilité OS Android, iOS, Windows, Xbox
Compatible Surround Dolby Atmos
Autonomie annoncée 15 heures
Réponse en fréquence minimum 20 Hz
Réponse en fréquence maximum 20000 Hz
Impédance 32 ohms
Longueur du câble 35 cm
Poids 312 grammes
Prix 96 €
Fiche produit Voir le test

Ce test a été réalisé avec un modèle qui nous a été prêté par la marque.

Une super expérience unboxing

Le début de l’expérience d’un produit, c’est évidemment son déballage. Ici, Microsoft réitère le très bon travail qu’il proposait avec ses deux nouvelles consoles. On a une boite qui s’ouvre très facilement grâce à une languette plastique prédécollée et dont l’avant se soulève comme un coffre pour mieux dévoiler le produit. Bref, on ouvre sans forcer ni s’énerver.

La boite indique que le casque est bien compatible avec les nouvelles Xbox de Microsoft, mais aussi avec Windows 10 et avec la Xbox One. En fait le casque intègre une double connexion sur laquelle nous reviendrons, le « Xbox Wireless », un protocole propriétaire basé sur le Wi-Fi Direct à 2,4 GHz et une deuxième connexion, Bluetooth, permettant une compatibilité avec la plupart des appareils du marché.

À l’intérieur de la boite, en plus du casque et d’une petite notice d’utilisation, on a le droit à un très court câble USB-A vers USB-C permettant de recharger l’appareil. Au moins on pourra désormais utiliser cette connectique aussi bien pour recharger les manettes Xbox Series que pour recharger le casque.

Un casque léger qui reprend de bonnes idées

Le nouveau casque sans-fil Xbox est un casque de type circum-aural, ce qui signifie que chaque côté englobe complètement votre oreille, plutôt que se poser dessus. C’est le type de casque que je préfère, je trouve cela bien plus confortable. J’ai pu porter le casque plusieurs heures depuis sa réception et je n’ai eu aucune sensation de gêne ou de pression. C’est notamment aidé par son poids relativement léger de 312 grammes et l’utilisation d’une mousse en similicuir au niveau de chaque oreille et de l’arceau.

Au premier abord, le casque peut donner l’impression de serrer la tête, mais chaque oreille profite d’une glissière pour augmenter la taille de l’arceau. On va comparer plusieurs fois ce casque au Surface Headphones de Microsoft, dont il semble s’inspirer sur plusieurs éléments de design. Comparé à ce dernier, le fonctionnement de l’arceau me semble plus simple, se reposant uniquement sur du plastique, mais aussi plus pratique à régler. La fiche technique de Microsoft indique que l’arceau intègre un bandeau en acier.

Pour mieux communiquer pendant ses parties, Microsoft propose sur son casque un micro en tige qui vient s’enrouler dans l’oreillette gauche, dans une petite glissière prévue pour, quand on ne l’utilise pas. On n’imagine pas totalement transformer ce casque en casque nomade pour accompagner son smartphone, mais ça a le mérite de rendre le micro assez discret. Quand il est déployé, le micro arrive au niveau de la joue et ne se rapproche pas totalement de la bouche.

Les molettes : la bonne idée de Microsoft

Mais revenons à notre comparaison avec le Surface Headphones. Le plus gros lien de filiation est sans aucun doute le très ingénieux système de molettes que l’on retrouve ici. Plutôt que d’avoir à manipuler des boutons, que par définition on ne peut pas voir quand on a le casque sur les oreilles, ou des commandes tactiles jamais très pratiques, Microsoft propose de régler très intuitivement le volume en faisant tourner une molette intégrée à l’oreille droite.

Pour augmenter le volume, on fait tourner vers l’avant, et inversement pour le baisser. C’est vraiment très intuitif et une excellente idée de design, indéniablement. Le même système est intégré à gauche. Il ne permet pas de régler le volume, mais un autre système, là aussi très ingénieux.

Sa botte secrète : la double connexion

Comme on l’a dit, le casque Xbox sans fil permet à la fois de se connecter à une console, mais aussi à un autre appareil en Bluetooth. Un simple appui long sur le bouton d’alimentation et j’ai pu appairer mon Pixel 5 avec le casque pour écouter de la musique. C’est ensuite que la magie opère.

Le casque est en effet capable de maintenir une connexion simultanée avec les deux sources, en même temps. On peut donc tout à fait entendre le son du jeu qui vient de sa Xbox et en même temps le son du téléphone, avec par exemple une discussion sur Discord. C’est là qu’intervient la molette de gauche. Elle permet à la volée de régler la balance du son entre votre jeu ou votre appareil. Vous pouvez en un simple geste entendre exclusivement votre discussion vocale par exemple, ou la musique de votre smartphone, et avec un autre geste, repasser sur le son de la Xbox.

C’est immédiatement bluffant et, au-delà du « gimmick », on peut réellement imaginer de multiples usages pour cette double connexion : écouter un podcast en même temps qu’une session de jeu, ou utiliser des applications de communication qui ne sont pas disponibles sur Xbox comme Discord, ou de façon plus audacieuse, Slack, Zoom, Microsoft Teams ou Google Meet.

Isolation et qualité du son

Pour un casque audio, au-delà du design et des fonctionnalités, c’est bien évidemment la qualité du son qui doit primer. Difficile de donner une réponse définitive dans cette première prise en main. Que ce soit avec une connexion à la Xbox, ou une connexion Bluetooth, je n’ai pas été particulièrement bluffé ou déçu par la qualité du son.

D’abord, et ça semble logique vu le positionnement du produit, le casque n’offre qu’un isolement passif de votre environnement. On ne retrouve pas de suppression active du bruit pour mieux vous immerger dans votre session de jeu. Cela dit, j’ai trouvé cela parfaitement suffisant dans le cadre d’un usage familial. L’isolation active est vraiment plutôt pensée pour une utilisation en extérieur, dans les transports en commun, ce que ne vise pas vraiment ce casque.

Disponibilité et prix

Le casque sans-fil de Microsoft sort le 16 mars 2021. Son prix conseillé est de 99,99 euros en France, ce qui est un tarif plutôt agressif pour un casque gamer.

Ce tarif n’est pas totalement un hasard, c’est le même que celui du concurrent direct, le casque Pulse 3D de Sony qui accompagne la sortie de la PS5.

Séduit par cette première expérience

Après ces premières heures, je ressors plutôt séduit par l’expérience proposée par ce casque Xbox sans-fil. L’idée de gérer deux connexions est parfaitement dans l’air du temps et vraiment très intelligente, tandis que les molettes permettent de rendre cela encore plus intuitif et pratique. Pour ses qualités apparentes, ce casque semble être proposé à un tarif qui me semble très compétitif.

Cela n’est toutefois qu’une première impression. Il faudra bien sûr utiliser davantage le produit pour se faire un avis plus construit. Je n’ai par exemple pas pu relever l’autonomie du casque ou sa vitesse de chargement, pour ne citer que deux exemples. Il faudrait aussi tester la promesse d’un son spatialisé avec Dolby Atmos, que Microsoft met beaucoup en avant sur ce casque. Reste à patienter jusqu’au test complet pour le découvrir.

Les derniers articles