Pour son futur monospace électrique, Mini va collaborer avec un partenaire de la NASA

 

Attendu pour 2025, le monospace électrique Mini Vision Urbanaut pourrait être produit aux États-Unis, en partenariat avec l’entreprise Canoo.

Vision Urbanaut

Souvenez-vous, c’était en 2020. Cette année-là, Mini levait le voile sur un étonnant concept de monospace électrique. Baptisé Vision Urbanaut, il avait alors fait une première apparition publique sur le stand de la marque en 2021, à l’occasion du salon de Munich.

Très différent des autres modèles de la gamme, cet étonnant véhicule verra bel et bien le jour au cours des prochaines années. En effet, et comme le soulignent nos confrères allemands d’Automobilwoche, celui-ci devrait débuter sa commercialisation dans le courant de l’année 2025.

Un partenariat inédit

Mais contrairement au reste de la gamme, fabriquée en Europe et notamment au sein de l’usine d’Oxford, le monospace électrique sera assemblé aux États-Unis. Problème, la firme britannique ne possède pas de site de production là-bas et elle cherche donc un partenaire pour l’aider à donner vie à ce nouveau modèle. Celui-ci pourrait aussi lui donner un coup de main en termes de développement, notamment pour lui permettre de reposer sur une nouvelle plateforme différente de celle utilisée par les autres véhicules du catalogue.

Selon les rumeurs relayées par Automobilwoche, Mini pourrait alors s’associer avec la start-up Canoo, qui avait récemment fait parler d’elle pour sa collaboration avec la NASA. La jeune entreprise est en effet chargée de concevoir les futurs véhicules qui conduiront les astronautes vers le pas de tir lors de la prochaine mission Artemis prévue pour 2025. D’ailleurs, et comme le soulignent le média allemand, la firme a déjà collaboré avec BMW dans le passé et fut d’ailleurs fondée en 2017 par des anciens du constructeur.

Une nouvelle base technique

Concrètement, ce partenariat entre Mini et Canoo devrait concerner plusieurs aspects. Tout d’abord, la start-up sera chargée de développer une base technique sur laquelle reposera le monospace, qui pourrait prendre le nom de Mini Traveller selon le site Hibridos y Electricos. La jeune entreprise s’est en effet spécialisée dans le développement d’une plateforme modulaire inédite pouvant accueillir des batteries de 20 à 80 kWh et se décliner en deux ou quatre roues motrices selon son site web. De quoi donner quelques informations sur la fiche technique de la version de série du Mini Urbanaut, qui reste encore inconnue. À noter que le véhicule devrait être doté de la conduite autonome.

Mais ce n’est pas tout. En effet, cette collaboration permettra également à Mini de profiter des infrastructures de Canoo aux États-Unis. Ainsi, la voiture sera fabriquée directement dans l’usine de la start-up, située en Oklahoma.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles