Zelda Tears of the Kingdom : le blockbuster se retrouve jouable sur PC, deux semaines avant sa sortie

 

Il est un euphémisme de dire que la suite de The Legend of Zelda Breath of The Wild est attendue. La sortie du blockbuster Tears of the Kingdom et malheureusement pour Nintendo, la sortie est gâchée par une fuite de taille.

Depuis plusieurs années, l’émulation est devenue un vrai problème pour la Nintendo Switch. Au-delà de la possibilité de faire tourner les jeux de la console en 4K à 60 images par seconde, donc dans de meilleures conditions que sur la version officielle, c’est surtout la sortie des gros titres qui peut se retrouver entachée.

Le très très attendu The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom en fait les frais. Ce futur blockbuster, dont les premiers aperçus de la presse évoquent déjà un nouveau chef-d’œuvre, aura notamment le droit à une sortie dès minuit le 12 mai dans certaines chaines de magasins spécialisés, signe qu’il s’agit d’un vrai événement.

Pour les plus impatients toutefois, une version piratée du jeu traîne sur le web depuis plusieurs jours. Pour les équipes de Nintendo qui travaillent sur le jeu depuis plusieurs années, une partie de la fête constituée par la sortie du jeu est forcément gâchée.

Reddit, Discord et Kick au service du leak

L’information s’est répandue comme une trainée de poudre en quelques heures. À l’origine, sans doute un magasin qui a livré trop tôt le jeu ou une personne en possession d’un exemplaire presse peu consciencieuse. Elle aura ensuite « dump » la cartouche du jeu, permettant d’en partager très facilement une copie exacte. Pour le reste, tout est déjà en place, notamment les solutions d’émulations de la Nintendo Switch qui n’ont pas manqué de multiplier les mises à jour ces derniers jours. Officiellement, Tears of the Kingdom n’est jamais mentionné. Les communautés autour de ces émulateurs interdisent de parler du jeu avant sa sortie, mais les mises à jour promettent tout de même des optimisations de performances.

Source : Nintendo

Les informations s’échangent tout de même très vite au détour de quelques Reddit spécialisés dans le piratage de jeux et autres serveurs Discord. En quelques clics, on peut faire tourner le jeu avec une simplicité déconcertante. Pour les joueurs et joueuses qui voudraient découvrir le jeu sans se risquer au piratage, il y a aussi le streaming directement du jeu. Évidemment, Twitch interdit tout stream de ce titre avant sa sortie, mais la plateforme Kick connue pour être moins regardante a été la plateforme de choix pour les quelques diffusions du jeu.

De quoi découvrir les premières heures de The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom dans la plus grande illégalité. Que les fans inconditionnels de la Nintendo Switch se rassurent, l’émulation du jeu est loin d’être parfaite. Entre un framerate bloqué à 20 images par seconde et des problèmes de lumière ou de son, l’expérience de jeu proposée sur PC de façon illégale n’est clairement pas celle souhaitée par Nintendo.

Une sortie entachée

Avoir un jeu entièrement jouable sur PC quelque deux semaines avant la sortie en 2023, cela se traduit aussi par un énorme risque de se divulgâchager le jeu pour les fans. En effet, Internet étant ce qu’il est, il est facile sur les réseaux sociaux et les plateformes en ligne comme Twitter et YouTube de tomber sur des images du jeu ou des indications qui ne sont pas communiquées par Nintendo.

Pour les plus grands fans de la saga, il faut donc désormais trouver l’équilibre entre l’anticipation grandissante de la sortie que l’on peut souhaiter partager et le risque de se faire gâcher certaines surprises par des algorithmes de recommandations. Un autre problème du web des temps modernes.


Pour ne rater aucun bon plan, rejoignez notre nouveau channel WhatsApp Frandroid Bons Plans, garanti sans spam !